ENTREPRENEURS, GESTIONNAIRES et PROFESSIONNELS ENTREPRENEUR·E·S ET
PROFESSIONNEL·LE·S

Voici l’info qu’il vous faut:
pertinente, utile et brève

Recevez gratuitement chaque jour:

Votre adresse servira uniquement à vous envoyer nos infolettres. Vous ne recevrez pas de courriels publicitaires et vous pourrez vous désabonner en tout temps.

Québec prolonge l’urgence sanitaire, Ottawa met en place un passeport vaccinal pour l’international

Mis à jour le 12 août 2021
par Johanna Sabys

François Legault (Source: Bureau du premier ministre)

  • L’état d’urgence sanitaire est en vigueur depuis mars 2020. Il permet au gouvernement de prendre des mesures extraordinaires pour lutter contre la pandémie. 
  • François Legault a annoncé hier qu’il serait prolongé au-delà du mois d’août sans débat public à l’Assemblée nationale – un débat réclamé depuis plusieurs mois par les partis d’opposition. 

Dans son plan de déconfinement, le gouvernement Legault pensait pouvoir se passer de l’état d’urgence sanitaire à la fin du mois d’août. 

L’état d’urgence a permis à Québec

  • d’offrir des primes «Covid» au personnel soignant et d’engager des vaccinateurs; et  
  • de suspendre plusieurs clauses de conventions collectives, comme les vacances des infirmières.

Nécessaire contre la 4e vague et le variant Delta

  • François Legault croit que son gouvernement doit «se donner les pouvoirs pour garder les Québécois en sécurité», face à la nouvelle vague d’infections causée par le variant Delta.  
  • Les derniers allégements initialement envisagés pour la fin du mois d’août sont donc reportés: la fin de l’état d’urgence et du port du masque. 

De son côté, Ottawa a annoncé hier un passeport vaccinal pour les voyages internationaux: 

  • Dès cet automne, les Canadiens entièrement vaccinés contre la Covid-19 pourront utiliser une preuve vaccinale numérique pour voyager hors du pays.
  • Les personnes qui n’auront pas reçu 2 doses de vaccin pourront également voyager, mais devront se soumettre à un test de dépistage et à une quarantaine obligatoire à leur retour.
Johanna Sabys