ENTREPRENEURS, GESTIONNAIRES, PROFESSIONNELS ENTREPRENEUR·ES et
PROFESSIONNEL·LES

Voici l’info qu’il vous faut:
pertinente, utile et brève

Recevez gratuitement du lundi au vendredi:

et chaque samedi:

Votre adresse servira uniquement à vous envoyer nos infolettres. Vous ne recevrez pas de courriels publicitaires et vous pourrez vous désabonner en tout temps.

InfoBref vous est offert gratuitement grâce au soutien de:

Google promet d’arrêter de suivre chaque internaute à la trace

Publié le 3 mars 2021
par Alain McKenna
Google promet d’arrêter de suivre chaque internaute à la trace

(Source: Google)

  • Google revoit sa stratégie de suivi publicitaire pour la rendre plus respectueuse de la vie privée des internautes. Le géant techno s’inspire des lois récemment adoptées en Californie et en Europe qui découragent le pistage individuel en ligne que font présentement Google, Facebook et Amazon, entre autres.
  • À partir du deuxième trimestre prochain Google cessera d’utiliser des fichiers-témoins tiers (cookies) et misera plutôt sur des groupes d’audience témoins. Selon cette nouvelle formule, Google promet sur son blogue que «les individus seront cachés dans la foule» d’internautes partageant les mêmes intérêts.

Ce n’est pas la fin du suivi publicitaire, avertit Google.

  • Les annonceurs pourront toujours raffiner leurs campagnes publicitaires en ciblant des groupes d’internautes qui auront accepté dans les réglages de leur navigateur de faire partie d’une «foule web» anonyme.
  • Les internautes auront l’option de se désinscrire de ces groupes d’audience, et ainsi de ne voir que des publicités non ciblées sur les sites qu’ils visitent.

Google croit que son changement de stratégie quant au traçage individuel aura, à court terme, un impact négatif sur ses revenus publicitaires.

  • «Nous réalisons que d’autres fournisseurs continueront d’offrir un suivi publicitaire basé sur l’identité des internautes», note David Temkin, responsable de la vie privée et de la publicité, sur le blogue de Google.
  • «Mais nous croyons que cette solution ne répond pas aux exigences de plus en plus sévères des consommateurs et des autorités en matière de confidentialité, et qu’elle n’est pas plus un investissement à long terme viable.»
Alain McKenna