Technos canadiennes

La plateforme de publication torontoise Wattpad vendue à une société coréenne pour 750 millions $

Publié le 20 janv. 2021
  • Wattpad, une plateforme très populaire de publication d’œuvres littéraires numériques, fondée à Toronto en 2006, a été acquise par la société Naver, propriétaire du plus important moteur de recherche de Corée.
  • Grâce à cette transaction, Wattpad prévoit d’investir dans l’élargissement de son modèle, présentement spécialisé dans la diffusion d’œuvres littéraires publiées à compte d’auteur, pour y inclure des œuvres musicales, des films et des courts métrages.

Magna, un géant canadien dans le secteur des pièces d’automobile, fabriquera un moteur électrique

Publié le 23 déc 2020
Magna, un géant canadien dans le secteur des pièces d’automobile, fabriquera un moteur électrique
  • Magna s’associe au groupe sud-coréen LG pour coproduire un groupe propulseur pour des véhicules électriques.
  • Leur coentreprise devrait permettre aux deux multinationales de profiter de la demande dans l’électrique, la technologie qui devrait connaître la plus forte croissance dans le marché automobile d’ici 2030.

La coentreprise doit débuter ses activités l’an prochain. Magna et LG produiront ensemble le moteur, les composants électriques et les systèmes logiciels de base d’une structure sur laquelle les grands fabricants automobiles pourront assembler leurs futurs véhicules électriques. 

Grâce à cette entente, Magna et LG souhaitent mieux rivaliser avec les plus grands intégrateurs du secteur automobile, comme l’allemand Bosch et le japonais Denso. 

C’est une bonne nouvelle pour l’industrie automobile canadienne, explique Mark Neville, analyste pour la Banque Scotia: 

  • D’une part, Magna International (TSX: MG), d’Aurora en Ontario, renforce sa position dans un secteur de pointe.
  • D’autre part, l’entreprise s’approvisionnera certainement, au moins en partie, auprès de fournisseurs locaux.

Mark Neville pense que la coentreprise avec LG génèrera 40 à 50% des bénéfices de Magna d’ici quelques années.

Alain McKenna
En savoir plus En savoir plus

Neo, de Calgary, reçoit 25 millions $US pour l’aider à devenir la première banque numérique canadienne

Publié le 16 déc 2020
Neo, de Calgary, reçoit 25 millions $US pour l’aider à devenir la première banque numérique canadienne
  • Fondée par deux ex-dirigeants du service de livraison Skip, Neo vient de boucler une ronde de financement auprès d’investisseurs renommés du secteur technologique nord-américain.
  • Neo se distingue des grandes banques en proposant d’ouvrir un compte d’épargne avec un taux d’intérêt élevé et d’obtenir une carte de crédit Mastercard de façon entièrement numérique, à partir d’un téléphone intelligent.

La formule de banque numérique connaît déjà un certain succès en Europe et aux États-Unis. À l’exception du service Tangerine, qui avait été racheté par la Banque Scotia, Neo est la première du genre au Canada.

Un des atouts de Neo est de compter sur un réseau de 2000 commerçants au Canada, incluant les stations d’essence de la chaîne Esso, où ses clients peuvent accumuler des points à échanger contre des récompenses.

Son potentiel est grand, affirme à InfoBref Chris Arsenault, associé du fonds montréalais iNovia, un des investisseurs dans Neo aux côtés de Peter Thiel, un homme d’affaires bien connu de la Silicon Valley. 

  • «Ils ont une stratégie impressionnante et sont bien placés pour devenir une vraie banque, prête pour l’économie numérique de demain.»
  • «Les données préliminaires confirment un grand intérêt de la part des consommateurs millénariaux qui sont nés dans le numérique.»

Neo est en développement depuis deux ans. Elle a commencé à accepter ses premiers clients la semaine dernière. Selon son fondateur Andre Chau, l’entreprise a une liste d’attente de plusieurs dizaines de milliers de gens intéressés par son service.

Alain McKenna
En savoir plus En savoir plus

Sept sociétés québécoises sont parmi les 25 technos canadiennes qui ont la plus forte croissance

Publié le 18 nov. 2020
Sept sociétés québécoises sont parmi les 25 technos canadiennes qui ont la plus forte croissance

La plateforme de jeu Mistplay

  • Ces sept entreprises opèrent dans des secteurs d’activité très variés, mais elles ont un point en commun: elles offrent toutes un service accessible en ligne.
  • Au total, 10 entreprises québécoises figurent au plus récent palmarès des 50 entreprises canadiennes de technologie dont les revenus ont augmenté le plus vite sur les trois dernières années.

Fast 50, établi par Deloitte, est un palmarès annuel de la croissance dans l’industrie canadienne des technologies. Sa dernière édition se base sur l’augmentation des revenus des sociétés entre 2016 et 2019.

La croissance moyenne des 50 sociétés classées dans sa dernière édition est de «seulement» 2144% – soit une multiplication par 22 en trois ans.

Avec une croissance de 11500%, l’éditeur montréalais de jeux mobiles Mistplay arrive premier au Québec et troisième au Canada.

Parmi les autres technos québécoises présentes dans ce classement:

  • Talent.com, un site de recrutement, est neuvième au Canada;
  • LiveBarn, une plateforme de diffusion pour le sport amateur, est onzième;
  • Wavo.me, une plateforme d’analytique pour le secteur musical, est treizième.

Sportlogiq, AlayaCare, PetalMD, Traxxall, Planbox et AddÉnergie complètent la présence québécoise dans le palmarès.

L’Ontario y est la province la plus fortement représentée avec 29 entreprises.

Alain McKenna
En savoir plus En savoir plus

Une centaine d’entrepreneurs techno demandent à Ottawa une stratégie pour stimuler la création d’entreprises innovantes

Publié le 27 oct. 2020
Une centaine d’entrepreneurs techno demandent à Ottawa une stratégie pour stimuler la création d’entreprises innovantes
  • Les dirigeants d’entreprises de partout au pays, y compris les québécoises Lightspeed, Hopper et Coveo, déplorent que le Canada soit loin derrière des pays comme la Slovénie en matière d’innovation.
  • Le Canada a «besoin d’une stratégie de prospérité qui permettra de récupérer les emplois perdus à cause de la pandémie», écrivent-ils dans une lettre ouverte.

Représentés par le Conseil canadien des innovateurs (CCI), ces gens d’affaires de tous les horizons identifient trois axes autour desquels une stratégie d’innovation pourrait s’articuler:

  • la transformation numérique de l’économie;
  • un plus grand soutien pour la recherche, pour créer davantage de propriétés intellectuelles canadiennes;
  • un virage prononcé vers des technologies propres et des solutions à la crise climatique.

«La pandémie de la Covid-19 a révélé l’urgence de mettre en place des projets à grande portée adaptés à nos réalités contemporaines», ajoutent les signataires.

Dès 2015, le gouvernement libéral promettait qu’il reverrait les politiques nationales afin de mettre en valeur l’innovation canadienne. Cela n’a toujours rien donné, constate le CCI.

«Nous attendons toujours la concrétisation de la promesse de créer une stratégie nationale en matière de données, de déployer une stratégie nationale en matière de propriété intellectuelle et d’appliquer les recommandations des Tables sectorielles de stratégies économiques.»

Alain McKenna
En savoir plus En savoir plus

Recevez gratuitement par courriel l’essentiel des nouvelles politiques, économiques, technologiques et internationales, chaque matin et fin d’après-midi

Le Canada doit privilégier la relance des entreprises à forte croissance

Publié le 3 sept. 2020
  • C’est l’avis du Conseil canadien des innovateurs, qui recommande à Ottawa de hausser l’aide aux sociétés en forte croissance, de faciliter l’immigration de travailleurs qualifiés et d’accélérer la diplomation universitaire.
  • Dirigé par l’entrepreneur Jim Balsillie, le CCI déplore la rareté des jeunes pousses technos d’ici parmi les fournisseurs de services gouvernementaux tant au niveau fédéral que provincial.