ENTREPRENEURS, GESTIONNAIRES et PROFESSIONNELS ENTREPRENEURS ET
PROFESSIONNELS

Voici l’info qu’il vous faut:
pertinente, utile et brève

Recevez gratuitement chaque jour:

Votre adresse servira uniquement à vous envoyer nos bulletins d’information. Vous ne recevrez pas de courriels de partenaires commerciaux et vous pourrez vous désabonner en tout temps.

Jeune entreprise québécoise innovante

Zilia veut vous sauver la vue

Mis à jour le 14 mars 2022
par Patrick Pierra

Patrick Sauvageau, cofondateur et PDG de Zilia

  • Avec le vieillissement de la population, les maladies de l’œil, qui mènent parfois à la cécité, sont de plus en plus courantes. Comment les détecter avant que les symptômes soient perceptibles, pour les traiter plus rapidement et ralentir leur progression?
  • Zilia, une jeune pousse de Québec, a trouvé une réponse simple en apparence: regarder dans l’œil. En analysant avec de l’intelligence artificielle la lumière réfléchie par la rétine, on peut maintenant évaluer la santé de l’œil, et même celle de l’individu dans son ensemble.

Le problème auquel s’attaque l’entreprise: «c’est celui de la cécité évitable, indique à InfoBref Patrick Sauvageau, cofondateur et PDG de Zilia. On veut contribuer à l’éradiquer.»

Les principales causes de cécité irréversible sont le glaucome, la rétinopathie diabétique, et la dégénérescence maculaire.

«La prévalence de ces maladies augmente rapidement, faisant bondir les coûts de santé. Et, en affectant la vision, elles réduisent de façon marquée la qualité de vie et augmentent les coûts de santé», dit Patrick Sauvageau.

La solution qu’apporte Zilia est un moyen de déceler les signes précoces de maladie de l’œil en mesurant le taux d’oxygène qu’il contient.

«Un désordre dans l’oxygénation de l’œil est un facteur important de maladies oculaires», explique Patrick Sauvageau.

Pour mesurer sa saturation en oxygène, un appareil envoie une lumière dans l’œil et capte la lumière réfléchie par la rétine. 

Le spectre lumineux est ensuite analysé par un logiciel qui en tire une mesure de la saturation en oxygène.

L’ensemble de l’appareil et du logiciel constitue la «plateforme» Zilia Ocular, qui est le premier produit de l’entreprise.


L’essentiel des nouvelles importantes chaque jour en 10 minutes? C’est ce que vous offrent, par courriel, les deux bulletins de nouvelles quotidiens d’InfoBref. Essayez-les: abonnez-vous gratuitement ici ou cliquez sur Infolettres en haut à droite


Le modèle d’affaires est basé sur la vente de cet outil aux spécialistes de la vue.

«Nous voulons devenir un standard mondial dans la pratique de l’ophtalmologie et de l’optométrie», dit Patrick Sauvageau.

L’innovation est révolutionnaire.

D’abord, parce que la plateforme de Zilia vise à déceler des signaux de la maladie de l’œil bien avant que des symptômes aient été perçus par l’individu. 

  • Cela pourrait aider à diagnostiquer et à traiter ces maladies beaucoup plus tôt et, à terme, à développer des traitements encore plus efficaces pour prévenir la perte de vision.

Ensuite, parce que l’analyse visuelle de l’œil pourrait permettre d’aller beaucoup plus loin que le traitement de ces maladies.

«L’œil est une fenêtre ouverte sur la santé d’une personne», explique Patrick Sauvageau. 

  • «C’est le seul endroit du corps humain où on peut, de l’extérieur, voir directement les vaisseaux sanguins.»
  • «La rétine est aussi une extension du cerveau: elle est connectée au système nerveux central.»

Par cette fenêtre, Zilia pourrait permettre de capter des signaux sur des maladies cardiovasculaires, neurologiques, et mêmes systémiques – comme le cancer.


Suivez l’actualité des entreprises technologiques québécoises dans la section AFFAIRES et argent d’InfoBref en vous abonnant gratuitement à notre infolettre quotidienne InfoBref Matin : cliquez ici ou sur le bouton Infolettres en haut à droite


Où en est l’entreprise actuellement?

La société existe depuis déjà 10 ans. Elle compte aujourd’hui 22 employés, venant autant du monde médical que de celui des technologies.

L’entreprise bénéficie présentement d’un accompagnement au sein de l’incubateur-accélérateur Le Camp. [Découvrez nos portraits d’autres jeunes entreprises québécoises innovantes accompagnées par cet organisme.]

Zilia a obtenu l’an dernier 4 millions $ en financement d’amorçage, dans une ronde menée par Anges Québec.

Elle a vendu quelques appareils utilisés pour des recherches, mais elle n’est pas encore au stade de commercialiser sa plateforme. 


L’essentiel des nouvelles importantes chaque matin en 5 minutes? C’est ce qu’offre notre infolettre gratuite InfoBref Matin. Essayez-la et voyez pourquoi plus de 7000 Québécois la reçoivent chaque jour: abonnez-vous ici ou en cliquant sur Infolettres en haut à droite


Les prochaines étapes sont d’abord d’obtenir des approbations d’autorités réglementaires – comme Santé Canada, la Food and Drug Administration (FDA) aux États-Unis, et la certification CE pour l’Union européenne – qui sont nécessaires pour pouvoir vendre Zilia Ocular aux spécialistes de la vue dans les hôpitaux et les cabinets privés.

«On vise débuter cette commercialisation en clinique en 2023», indique Patrick Sauvageau.

Une fois ces approbations obtenues, l’entreprise aura certainement besoin de capital supplémentaire pour se faire connaître des quelque 450 000 professionnels de la vue dans le monde.

Patrick Pierra

Dernières nouvelles