ENTREPRENEURS, GESTIONNAIRES et PROFESSIONNELS ENTREPRENEURS ET
PROFESSIONNELS

Voici l’info qu’il vous faut:
pertinente, utile et brève

Recevez gratuitement chaque jour:

Votre adresse servira uniquement à vous envoyer nos bulletins d’information. Vous ne recevrez pas de courriels de partenaires commerciaux et vous pourrez vous désabonner en tout temps.

Éolien: Québec lance ses plus gros appels d’offres en énergie renouvelable

Publié le 20 avr. 2022
par Johanna Sabys

Le ministre Jonatan Julien et François Legault (Source: Bureau du premier ministre)

  • François Legault a annoncé mercredi le lancement de deux appels d’offres pour produire au total 2300 MW d’énergie, dont près de la moitié sera réservée à la filière éolienne. 
  • Pour réaliser ces futurs projets, le gouvernement Legault compte sur la participation des collectivités et il favorisera l’achat local. 

Hydro-Québec avait indiqué il y a un mois qu’elle devrait augmenter sa capacité de production pour répondre à la demande en énergie propre, et que 60% de cette augmentation se ferait en éolien [détails (24 mars)]. 

Québec lance 2 appels d’offres

  • un premier bloc de 1000 MW réservé à la filière éolienne; et 
  • un deuxième bloc de 1300 MW ouvert à l’ensemble des énergies renouvelables: éolien, solaire, biomasse et hydroélectricité.

Les premiers projets devraient être terminés en 2026

C’est ce qu’a indiqué mercredi François Legault à l’usine de fabrication de pales d’éoliennes LM Wind Power, à Gaspé. 

  • Il a précisé que les éoliennes seront construites au Québec, par LM Wind Power, Marmen, Boralex et Innergex.
  • Le gouvernement estime que ces projets devraient créer ou consolider 2 600 emplois.

Legault a changé d’avis sur l’éolien.

Au cours de la campagne électorale de 2018, François Legault critiquait l’énergie éolienne qui était, selon lui, «une énergie d’appoint» trop couteuse à produire. 

À son arrivée au pouvoir, il avait d’abord rejeté le projet de parc éolien d’Apuiat, sur la Côte-Nord, avant de finalement l’approuver l’an dernier [détails (4 févr. 2021)].

Johanna Sabys