ENTREPRENEURS, GESTIONNAIRES et PROFESSIONNELS ENTREPRENEUR·E·S ET
PROFESSIONNEL·LE·S

Voici l’info qu’il vous faut:
pertinente, utile et brève

Recevez gratuitement chaque jour:

Votre adresse servira uniquement à vous envoyer nos infolettres. Vous ne recevrez pas de courriels publicitaires et vous pourrez vous désabonner en tout temps.

GAGNER plus

Peut-on vraiment devenir riche grâce aux JNF/NFT?

Publié le 16 sept. 2022
Olivier Schmouker
par Olivier Schmouker
Chroniqueur à InfoBref

[crédit photo: Andrey Metelev | Unsplash]

  • Les jetons non fongibles (JNF), plus connus sous leur nom anglais de non fungible token (NFT) sont des actifs numériques qui ne sont pas interchangeables. Leurs ventes ont été mirobolantes en 2021, mais la tendance s’est complètement renversée cette année.
  • S’agit-il d’un mini crash? Ou d’un simple hoquet de croissance? Chose certaine, les investisseurs avisés peuvent tirer leur épingle du jeu.

Un marché en feu l’an dernier

Les chiffres des ventes en 2021 avaient de quoi donner le vertige.

Le volume des ventes mondiales de JNF a frôlé les 25 milliards $US en 2021, contre près de 95 millions $US un an plus tôt, selon DappRadar.

Par exemple :

  • Le premier tweet authentifié par JNF de Jack Dorsey, cofondateur de Twitter, a été acheté 2,9 millions $US.
  • Une compilation JNF de clips vidéos de la musicienne canadienne Grimes, aussi mère de deux enfants de l’entrepreneur en série Elon Musk, a été vendue par la société de vente aux enchères Christie’s pour 5,8 millions $US.
  • L’œuvre JNF Everydays: The First 5000 Days de l’artiste américain Beeple a trouvé acheteur pour 69 millions $US en mars 2021. À ce jour, c’est la vente record.

Recevez gratuitement chaque jour par courriel l’essentiel des nouvelles économiques, financières et technologiques: abonnez-vous ici aux infolettres quotidiennes d’InfoBref, ou cliquez Infolettres en haut à droite


Une méchante correction en 2022

L’année en cours se révèle catastrophique pour le marché des JNF, à plusieurs égards.

Depuis son sommet à presque 5 milliards $US en janvier 2022, le volume des ventes mensuelles n’a cessé de chuter sur OpenSea, la plateforme qui concentre plus de 90% des échanges mondiaux de JNF, pour descendre à près de 500 millions $US en août, selon The Block.

La chaine de blocs la plus populaire pour créer et échanger des JNF est Ethereum. La grande majorité des paiements se font donc en ethers.

Or, la valeur de cette cryptomonnaie fluctue grandement.

  • Elle a perdu 56% depuis le début de 2022.
  • Cela accroît la volatilité du marché des JNF.

Des investisseurs se sont fait arnaquer.

  • Des pirates ont réussi à subtiliser des JNF à leurs propriétaires, négligents en matière de cybersécurité.
  • Des escrocs ont soulevé des fonds en ligne sous le prétexte qu’ils allaient créer des JNF «à forte plus-value», puis se sont volatilisés avec les sommes recueillies.

Des conseils en finances personnelles, investissement, immobilier et consommation? C’est ce que vous offre chaque samedi l’infolettre InfoBref Votre argent : abonnez-vous gratuitement ici ou en cliquant Infolettres en haut à droite


Ce qui marche malgré tout

Faut-il donc fuir le marché des NFT? Pas nécessairement, pourvu que l’on ait deux données en tête.

Au premier trimestre de 2022, le marché secondaire (revente d’un JNF) a représenté 72% des transactions et 87% de la valeur des échanges, selon NonFungible.com.

  • Mieux vaut donc éviter le marché primaire (première vente d’un JNF), qui est aujourd’hui moribond.

Sur OpenSea, 28,5% des JNF échangés au premier trimestre de 2022 sur le marché secondaire ont généré un bénéfice pour le vendeur, indique NonFungible.com.

  • Il y a donc encore place aux profits pour les investisseurs avisés.

Enfin, sachez que le marché des JNF est à la portée de presque toutes les bourses: selon NonFungible.com, un JNF se vend en moyenne entre 100 et 1 000 $US.

Pour recevoir chaque samedi la chronique «GAGNER plus» et les autres conseils de nos experts en finances personnelles et consommation, abonnez-vous gratuitement à l’infolettre hebdomadaire InfoBref Votre argent ici ou en cliquant sur Infolettres en haut à droite

Olivier Schmouker