ENTREPRENEURS, GESTIONNAIRES et PROFESSIONNELS ENTREPRENEUR·E·S ET
PROFESSIONNEL·LE·S

Voici l’info qu’il vous faut:
pertinente, utile et brève

Recevez gratuitement chaque jour:

Votre adresse servira uniquement à vous envoyer nos infolettres. Vous ne recevrez pas de courriels publicitaires et vous pourrez vous désabonner en tout temps.

Disney+ coutera beaucoup plus cher à ceux qui veulent échapper à la publicité

Mis à jour le 15 août 2022
par Félix Côté

(Source: Disney)

  • Disney lancera en décembre aux États-Unis une version de son service de diffusion vidéo Disney+ qui présentera des messages publicitaires, à raison de 4 minutes et demie par heure. 
  • Cette version avec pub deviendra sa version de base. Elle coutera 7,99 $US par mois, soit le même tarif que coute actuellement son service, qui est sans publicité. Une version sans pub, équivalente au service actuel, sera toujours proposée. Elle sera rebaptisée Premium et vendue à 10,99 $US par mois, ou à 109,99 $US par an.

Pour le service sans pub, ce sera donc un bond de tarif allant jusqu’à 38%.

Au Canada, l’abonnement à Disney+ coute actuellement 11,99 $ par mois ou 119,99 $ par année.

  • Le lancement d’une version canadienne avec publicité n’a pas été annoncé.
  • Mais il est probable, parce que Disney a indiqué qu’elle voulait déployer une version avec pub de son service hors des États-Unis à partir de l’an prochain.
  • À terme, on peut donc s’attendre ici à des changements de tarification comparables à ceux des États-Unis.

Disney+ aura ainsi une deuxième source de revenus.

Ce sera facile: la société Walt Disney (NYSE: DIS) dispose déjà d’une force de vente spécialisée en publicité.

Cette activité génère d’importants revenus sur plusieurs réseaux de télévision qui lui appartiennent, comme le réseau sportif ESPN, et sur d’autres services de diffusion de vidéo en ligne, dont Hulu.

  • Walt Disney a déjà vendu pour la prochaine saison télévisuelle 9 milliards $US en publicité, dont 40% pour de la pub sur ses services en ligne.

Lancé en 2019, le service Disney+ est maintenant le navire amiral de sa gamme de services en ligne. 

  • 221 millions de personnes dans le monde y étaient abonnées à la fin juin.
  • Disney veut faire grimper ce nombre à 260 millions de personnes d’ici 2024.  

Mais Disney+ n’est pas encore rentable. Walt Disney prévoit qu’il le sera en 2024.

Pour le rentabiliser, l’entreprise adopte une stratégie de prix double: 

  • un premier niveau tarif pour un service de base avec publicité;
  • un niveau plus élevé pour les consommateurs qui veulent échapper à la publicité.

Recevez gratuitement chaque jour par courriel l’essentiel des nouvelles économiques, financières et technologiques: abonnez-vous ici aux infolettres quotidiennes d’InfoBref, ou cliquez Infolettres en haut à droite


Ce modèle de double tarification avec/sans pub est en train de devenir la norme.

  • Netflix, qui a popularisé l’idée de payer pour un service de vidéo en ligne sans publicité, doit lancer cet hiver une formule d’abonnement avec publicité.
  • YouTube, dont le service de base est gratuit et présente beaucoup de publicité, commercialise aussi une version Premium sans publicité. 

La plateforme canadienne Ici Tou.TV, dont le service de base est également gratuit et avec publicité, propose une version payante Extra sans publicité.

Félix Côté