Immobilier

Nouvelles, données, réglementations et tendances concernant le marché de l’immobilier (achats et vente de maisons unifamiliales, de condos, d’immeubles multi-logements, et d’immeubles industriels et commerciaux, et marché locatif), particulièrement au Québec et au Canada [voir aussi: Aides financières, Banques, Construction et rénovation, Finances personnelles, Investissement, Maison, Prêts et taux d’intérêt, Prévisions économiques]

Les prix du bois d’œuvre sont brutalement retombés

Publié le 19 juil 2021
Les prix du bois d’œuvre sont brutalement retombés

[Source: Unsplash]

  • Après avoir très fortement augmenté au cours des mois précédents, les prix du bois d’œuvre ont baissé de 70% depuis la mi-mai selon Random Lengths, une firme américaine qui surveille les marchés du bois. 
  • Elle explique cette baisse par une offre abondante dans un contexte où la demande diminue.  

Les scieries ont beaucoup diminué le prix facturé aux grossistes. 

Prix pour 1000 pieds-planche de 2 par 4 (épinette, pin et sapin de l’Ouest):

  • En mai: 1630 $US
  • À la mi-juillet: 485 $US

Il faudra probablement plusieurs semaines avant que la baisse des prix se répercute entièrement sur les ventes au détail, selon plusieurs observateurs, puisque le bois disponible en magasins a été payé plus cher par les grossistes. 

Les prix du bois d’œuvre avaient beaucoup augmenté depuis l’été 2020, avant de commencer à redescendre il y a 8 semaines. 

Félix Côté
En savoir plus En savoir plus

Près du tiers des emprunteurs hypothécaires canadiens ont participé à une surenchère

Publié le 15 juil 2021
Près du tiers des emprunteurs hypothécaires canadiens ont participé à une surenchère

[Source: Pixabay]

  • Dans son Enquête 2021 réalisée auprès des emprunteurs hypothécaires, la Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL) révèle que 31% des acheteurs sondés ont dit avoir participé à une surenchère dans les 12 derniers mois. 
  • C’est plus qu’en 2019, tout juste avant que la pandémie ne réduise l’offre de propriété et ne gonfle la demande. En 2019, le quart des acheteurs avait surenchéri sur le prix d’achat de leur propriété.  

Parmi les acheteurs qui ont participé à une surenchère dans la dernière année, 60% estiment qu’ils ont payé trop cher leur propriété.

Une situation de surenchère survient lorsque l’acheteur offre un prix plus élevé que ne le demande le vendeur. 

  • Cette situation est plus fréquente lorsque l’offre est réduite et la demande, élevée. 
  • Si plusieurs acheteurs font des offres d’achat sur la même propriété, il peut en résulter une guerre de prix entre deux parties qui rivalisent pour acheter la même propriété.
Félix Côté
En savoir plus En savoir plus

Le prix des maisons augmentera plus vite à Montréal qu’à Toronto et Vancouver

Publié le 14 juil 2021
Le prix des maisons augmentera plus vite à Montréal qu’à Toronto et Vancouver

(Source: Royal Lepage)

  • Dans son Étude sur le prix des maisons parue hier, l’entreprise de courtage Royal LePage prévoit que le prix des propriétés dans le Grand Montréal – tous types d’immeubles résidentiels confondus – augmentera de 17,5% au quatrième trimestre cette année par rapport au même trimestre l’an dernier. 
  • Royal LePage prévoit donc que la hausse des prix va un peu ralentir, puisque cette hausse a été de 21,7 % au deuxième trimestre de cette année par rapport au même trimestre l’an dernier. 

Mais la hausse prévue à Montréal serait supérieure aux hausses anticipées dans toutes les autres régions citées dans l’étude, soit Toronto, Vancouver, Ottawa, Calgary, Edmonton, Halifax, Winnipeg et Regina. 

Royal LePage prévoit qu’à l’échelle nationale, les prix des propriétés seront en moyenne 16% plus haut au quatrième trimestre cette année par rapport au même trimestre l’an dernier. 

Félix Côté
En savoir plus En savoir plus

Les flips immobiliers ne sont pas la cause principale de la surchauffe immobilière à Montréal

Publié le 13 juil 2021
  • C’est ce qu’a conclu la Société canadienne d’hypothèque et de logement (SCHL), dans un rapport déposé hier. 
  • L’organisme fédéral observe que les reventes rapides réalisées dans les 12 mois suivant l’achat (communément appelés «flips immobiliers») n’ont représenté que 3% des transactions dans la dernière année.

Cette proportion serait trop faible pour avoir un impact significatif, selon la SCHL. 

L’organisme explique plutôt la forte hausse des prix à Montréal par l’offre insuffisante, les bas taux d’intérêt, et le faible taux de chômage. 

Félix Côté
En savoir plus En savoir plus

Les acheteurs de maison floués par Bel-Habitat seront remboursés, mais certains partiellement

Publié le 9 juil 2021
Les acheteurs de maison floués par Bel-Habitat seront remboursés, mais certains partiellement

[Source: Unsplash]

  • 118 acheteurs de maisons en construction avaient appris le 28 juin qu’ils perdaient leurs dépôts parce que l’entreprise de Laval Bel-Habitat, avec laquelle ils faisaient affaire, venait de déclarer faillite. 
  • Bonne nouvelle pour ces acheteurs: Bel-Habitat était accréditée au plan de garantie obligatoire de Garantie de Construction Résidentielle (GCR). Ils pourront donc chacun récupérer jusqu’à 50 000 $ de leurs dépôts disparus avec l’entrepreneur, selon ce qu’a confirmé l’organisme aujourd’hui. 

GCR est un organisme à but non lucratif qui administre le plan de garantie des bâtiments résidentiels neufs au Québec. 

  • Depuis 1999, ce plan est obligatoire pour les nouvelles constructions résidentielles de la province. 
  • Il offre une protection pour les acomptes qui va jusqu’à 50 000 $ pour les maisons unifamiliales. 

En tout, 17 millions $ en acomptes ont disparu avec l’entrepreneur Luc Perrier, depuis la faillite de son entreprise Bel-Habitat.

  • Luc Perrier fait maintenant l’objet d’une plainte à la police.

Tous les entrepreneurs québécois ne sont pas accrédités au plan de garantie GCR, même si c’est obligatoire.  

Heureusement pour les acheteurs, Bel-Habitat était accréditée.

  • Les acheteurs de ses 118 projets de maison non débutés ou à différents stades de construction, à Laval et à Blainville et Saint-Eustache, sur la Rive-Nord de Montréal, sont donc couverts par la garantie.
  • Mais plusieurs acheteurs, qui avaient versé un acompte supérieur à 50 000 $, ne reverront pas la totalité de leur acompte.   

C’est le plus important dossier traité par GCR depuis sa création en 2015.

Félix Côté
En savoir plus En savoir plus

Recevez gratuitement par courriel l’essentiel des nouvelles politiques, économiques, technologiques et internationales, chaque matin et fin d’après-midi

Densifions les villes pour limiter la hausse du coût de l’habitation, dit la nouvelle présidente de la SCHL

Publié le 9 juil 2021
Densifions les villes pour limiter la hausse du coût de l’habitation, dit la nouvelle présidente de la SCHL

(Source: Unsplash)

  • La meilleure façon de lutter contre l’escalade des prix des logements est d’augmenter l’offre de logements – notamment de logements locatifs – et de construire plus de logements par kilomètre carré. 
  • C’est ce qu’a dit Romy Bowers, présidente de la Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL) depuis le mois de mars, dans une récente entrevue au Globe and Mail.

Elle s’est aussi dite préoccupée par la flambée des prix des maisons au cours de la dernière année et le niveau d’endettement des propriétaires. 

  • En mai, d’après l’Association canadienne de l’immeuble, le prix moyen des propriétés au Canada, toutes catégories confondues, était de 688 000 $, soit 38% de plus que l’an dernier.

Selon Romy Bowers, il faut cesser de glorifier l’accession à la propriété. 

Félix Côté
En savoir plus En savoir plus

Immobilier résidentiel au Québec: les ventes reculent, mais pas les prix

Publié le 8 juil 2021
Immobilier résidentiel au Québec: les ventes reculent, mais pas les prix

(Source: Remax)

  • Il y a eu 9107 transactions de maisons, de copropriétés et de plex en juin cette année, soit une diminution de 16% par rapport à l’an dernier. Les prix, eux, ne descendent pas, puisque l’acheteur d’une maison unifamiliale payait un prix médian de 375 000 $ dans la province le mois dernier, soit la même chose qu’en mai et 5000 $ de plus qu’en avril. 
  • Le marché immobilier du Québec est toujours en surchauffe, selon l’Association professionnelle des courtiers immobiliers du Québec, ce qui occasionne encore de nombreux cas de surenchères. Depuis 12 mois, le prix médian des maisons unifamiliales a grimpé de 90 000 $.

Immobilier: la SCHL allège ses critères d’assurance hypothécaire

Publié le 5 juil 2021
Immobilier: la SCHL allège ses critères d’assurance hypothécaire

(Source: Unsplash)

  • La Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL) abaisse ses critères de souscription pour toutes les nouvelles demandes d’assurance prêt hypothécaire.
  • Il y a 12 mois, la SCHL avait rehaussé ses critères de souscription pour protéger le marché immobilier des effets de la pandémie. L’organisme juge que cette prudence supplémentaire n’est plus nécessaire et elle a rétabli ses critères antérieurs.

Qu’est-ce que l’assurance prêt hypothécaire?

  • Les acheteurs d’une habitation dont la mise de fonds est inférieure à 20% doivent se procurer une assurance prêt hypothécaire. 
  • Cette assurance protège le prêteur dans le cas où l’emprunteur (l’acheteur) serait incapable d’effectuer ses paiements hypothécaires.
  • Au Canada, il est possible de souscrire une telle assurance auprès d’un organisme gouvernemental, la SCHL, ou auprès d’assureurs privés tels que Genworth et Canada Guaranty.

La SCHL exige à compter d’aujourd’hui:

  • que l’amortissement brut de la dette (ABD) d’un emprunteur ne dépasse pas 39% de son revenu brut mensuel (la limite maximale avait été abaissée à 35% en juillet 2020);
  • que l’amortissement total de la dette (ATD) d’un emprunteur ne dépasse pas de 44% (la limite maximale avait été abaissée à 42% il y a un an); 
  • qu’au moins un des emprunteurs ait une cote de crédit d’au moins 600 (la cote minimale avait été rehaussée à 680 il y a un an).

Comment sont calculés l’ABD et l’ATD:

  • L’ABD est le montant mensuel nécessaire à l’emprunteur pour payer ses versements hypothécaires, l’impôt foncier, le chauffage, et une proportion de ses frais de copropriété dans le cas d’une copropriété.
  • L’ATD correspond à l’ABD auquel on ajoute les montants mensuels nécessaires pour rembourser toute autre dette, comme le remboursement d’un prêt automobile ou d’une carte de crédit.
Félix Côté
En savoir plus En savoir plus

Les Québécois qui n’ont pas trouvé de logement sont 40% plus nombreux cette année

Publié le 2 juil 2021
Les Québécois qui n’ont pas trouvé de logement sont 40% plus nombreux cette année

(Source: Pexels)

  • Plus de 500 ménages locataires qui n’ont pas trouvé de logement au lendemain du 1er juillet ont contacté le Front d’action populaire en réaménagement urbain (Frapru), un regroupement national qui milite pour le droit au logement. L’an dernier, 350 avaient contacté l’organisme.
  • Le Frapru parle d’une «crise du logement» et l’explique par la hausse des loyers, qui empêcherait plusieurs ménages de payer un logement. 

Hausse du prix d’un quatre et demi dans la dernière année, selon le Regroupement des comités logements et associations de locataires du Québec (RCLALQ):

  • 11% dans la région de Montréal
  • 16% à Sherbrooke et à Trois-Rivières
  • 10% au Saguenay
  • 7% à Québec

Les ménages sans logement qui ont demandé l’aide du Frapru proviennent de plusieurs villes du Québec: 

  • Montréal: 128
  • Québec: 35
  • Gatineau: 28
  • Trois-Rivières: 22
  • Longueuil: 32
  • Drummondville: 75
  • Sherbrooke: 73
  • Châteauguay: 14
  • Rimouski: 11
  • Terrebonne, L’Assomption, Repentigny, Mascouche: 12 

Les villes de Trois-Rivières, Sherbrooke et Rimouski ne figuraient pas sur cette liste au cours des dernières années, selon le Frapru.

Félix Côté
En savoir plus En savoir plus

Effondrement d’un immeuble en Floride: le nom d’un entrepreneur qui a grandi à Montréal refait surface

Publié le 29 juin 2021
Effondrement d’un immeuble en Floride: le nom d’un entrepreneur qui a grandi à Montréal refait surface

L’immeuble Champlain Towers, à Surfside (Source: Youtube)

  • Une enquête est en cours en Floride pour déterminer pourquoi un immeuble résidentiel de 12 étages s’est effondré jeudi dernier à Surfside, près de Miami. La catastrophe a fait au moins 11 morts et 150 disparus, dont 4 Canadiens.
  • On ne connait pas encore les causes de l’effondrement, mais le nom de l’entrepreneur qui a bâti l’édifice dans les années 1980, Nathan Reiber, refait surface. Il avait été élevé à Montréal.

L’immeuble de 12 étages qui s’est effondré a été bâti par le montréalais Nathan Reiber, selon le Washington Post

Ce polonais d’origine a grandi à Montréal. Il s’est installé en Floride à la fin des années 1970, après avoir été accusé de fraude fiscale et détournement de fonds par Revenu Canada.

Nathan Reiner est décédé en 2014 à l’âge de 86 ans. 

Selon des quotidiens floridiens de l’époque, la construction de l’immeuble qui s’est effondré s’était faite dans la polémique et avait connu des retards. 

Les deux causes envisagées pour expliquer l’effondrement sont un vice de conception et un manque d’entretien. 

  • Selon un rapport de 2018, il y avait des dommages structurels et des fissures au sous-sol. Des rénovations majeures devaient être bientôt réalisées sur l’immeuble.
  • Selon plusieurs experts interrogés par des médias américains, la proximité de l’océan pourrait être en cause. 
Félix Côté
En savoir plus En savoir plus

Conseils pour vos FINANCES

Une crise? Où ça?

Publié le 25 juin 2021
Fabien Major
par Fabien Major
Une crise? Où ça?

[crédit: Austin Distel | Unsplash]

  • Selon une récente enquête de la banque Credit Suisse, la richesse mondiale a fait un bond de 7,4% en 2020.
  • La richesse médiane des adultes canadiens s’est accrue de 9,6% et atteint 125 960 $US. Ce montant nous place au 10e rang mondial, devant le Japon, l’Italie, la Norvège, l’Espagne et l’Irlande.

Le rapport annuel sur la richesse mondiale de la banque Credit Suisse me rappelle le titre d’un album de Supertramp paru en 1975: Crisis, what crisis?

Malgré la Covid-19, on observe un enrichissement collectif impressionnant, même dans des pays très touchés par la pandémie.

L’enquête souligne avec justesse que, en 2020, l’argent est passé des poches de l’État à celle des citoyens.

  • Pendant que beaucoup de familles bénéficiaient d’aides financières de leur gouvernement et en profitaient pour rembourser leurs dettes ou même investir, la dette des pays se creusait, de 20% en moyenne, par rapport à 2019.

Répartition de la population mondiale par tranches d’actif net

Credit Suisse utilise comme mesure la valeur nette que possèdent les adultes.

  • On l’obtient en additionnant tous les actifs d’un individu (maisons et terrains, placements, soldes bancaires, voitures);
  • puis en retranchant toutes ses dettes.

Cette valeur nette est calculée en dollars américains.

La baisse relative de cette devise a contribué à augmenter la richesse des habitants des autres pays.

Mais, malgré cette influence du cours des devises, le portrait est surprenant.

La valeur nette par adulte a connu une progression spectaculaire depuis 20 ans.

  • Pour la première fois de l’histoire, il y a maintenant plus de 1% de la population adulte dans le monde – soit 56 millions d’individus – qui possède plus d’un million $US en actifs nets.
  • 11% possèdent entre 100 000 et 1 million $US.
  • 33% possèdent 10 000 et 100 000 $US.
  • 55% possèdent moins de 10 000 $US.

L’essentiel des nouvelles importantes chaque jour en 10 minutes? C’est ce que vous offrent les deux bulletins quotidiens d’InfoBref. Essayez-les: abonnez-vous gratuitement ici ou cliquez sur le bouton «Infolettres» en haut à droite


Les Canadiens sont de plus en plus riches

Le rapport met en évidence que le Canada est clairement parmi les nations les mieux nanties.

  • Il y a maintenant presque 1,7 million de Canadiens qui ont une valeur nette supérieure à 1 million $US.
  • C’est presque 250 000 millionnaires de plus qu’en 2019 – l’an dernier, le Canada a gagné autant de nouveaux millionnaires que la Chine.
  • Les millionnaires canadiens représentent 3% des millionnaires dans le monde, alors que le Canada ne compte que pour 0,5% de la population mondiale.

En 2000, 1,2% des adultes canadiens étaient millionnaires en dollars américains.

20 ans plus tard, les millionnaires comptent pour 5,6% des adultes canadiens.


­Consultez la section AFFAIRES, argent et carrière d’InfoBref avec nos nouvelles brèves en semaine et, chaque samedi, la chronique Conseils pour vos finances. Pour les recevoir par courriel, abonnez-vous gratuitement à nos infolettres quotidiennes ici ou en cliquant dans INFOLETTRES en haut à droite.


L’avenir est aux millionnaires

Credit Suisse prévoit que, d’ici 4 ans (2025), on assistera à une croissance de la richesse mondiale de l’ordre de 39%.

Durant ces 4 ans, le Canada se placerait dans le top 5 des pays comptant le plus de nouveaux millionnaires, avec une croissance de leur nombre de 77%.

  • En 2025, près de 3 millions de Canadiens seraient millionnaires.

[À lire aussi: Combien de millions vous faut-il pour pouvoir cesser de travailler?]

4 raisons expliquent l’enrichissement des Canadiens

  • La réponse rapide des gouvernements à soutenir financièrement leurs citoyens et les entreprises a permis d’éviter un appauvrissement généralisé, contrairement ce qui s’était passé en 2008-2009.
  • Les mesures de confinement ont restreint la capacité de dépenser et elles ont forcé l’épargne.
  • Les marchés financiers ont bien performé et les portefeuilles d’investissements des Canadiens ont gagné en valeur.
  • La faiblesse des taux d’intérêt a engendré une forte poussée de valeur des biens immobiliers, ce qui a augmenté la valeur nette de beaucoup de familles canadiennes.

Pour recevoir la chronique Conseils pour vos finances de Fabien Major chaque samedi dans votre courriel, abonnez-vous gratuitement ici au bulletin de nouvelles quotidien InfoBref Matin

En savoir plus En savoir plus

Le formulaire de promesse d’achat de maison s’adapte à la surchauffe immobilière

Publié le 22 juin 2021
Le formulaire de promesse d’achat de maison s’adapte à la surchauffe immobilière

(Source: Unsplash)

  • L’Organisme d’autoréglementation du courtage immobilier au Québec (OACIQ) a ajouté aujourd’hui deux clauses à son formulaire de promesse d’achat, qui est utilisé par les courtiers immobiliers.  
  • Ajoutées à la demande du ministère des Finances, ces clauses visent à sensibiliser davantage les acheteurs aux risques associés à un achat sans inspection – une pratique qui s’est répandue avec la surchauffe des marchés immobiliers.  

Ce qui s’ajoute au formulaire de l’OACIQ:

  • Une clause rappelle aux acheteurs les risques de renoncer à l’inspection préachat. 
  • L’autre demande aux acheteurs s’ils ont été informés par le courtier des risques associés à la renonciation de l’inspection. 

À compter d’aujourd’hui, seuls les formulaires de promesse d’achat mis à jour peuvent être utilisés dans les transactions immobilières effectuées par l’intermédiaire d’un courtier immobilier. 

Autre mesure: l’OACIQ a récemment obligé les courtiers à suivre une formation portant sur leurs obligations déontologiques face aux enjeux reliés à la surchauffe du marché. 

  • 99% des 14 425 courtiers l’ont déjà suivie. 
Félix Côté
En savoir plus En savoir plus