Bombardier

Nouvelles, annonces et résultats concernant la société Bombardier (symbole à la bourse TSX: BBD.B) [voir aussi: Aéronautique]

Bombardier reçoit une première commande d’un demi-milliard $ pour le Challenger 3500

Publié le 1er oct. 2021
Bombardier reçoit une première commande d’un demi-milliard $ pour le Challenger 3500

Le nouvel avion daffaires Challenger 3500 de Bombardier [Source: Bombardier]

  • Deux semaines après le lancement du Challenger 3500 – version améliorée du Challenger 350, un jet d’affaires à 10 passagers –, Bombardier a reçu une première commande: un seul client, que Bombardier n’a pas identifié, en a commandé 20. 
  • La commande serait de 534 millions $ au prix courant affiché, selon Bombardier, qui précise que c’est la plus importante commande pour des avions d’affaires que le constructeur a reçue depuis le début de l’année.

MTY et Bombardier seront bientôt de retour dans l’indice S&P/TSX 60

Publié le 9 sept. 2021
MTY et Bombardier seront bientôt de retour dans l’indice S&P/TSX 60

La Bourse de Toronto (Source: TMX)

  • Expulsées de l’indice de la bourse de Toronto il y a environ un an, 2 entreprises québécoises, MTY et Bombardier, réintègreront l’indice le 20 septembre, puisqu’elles respectent à nouveau les critères pour y figurer. 
  • Ce changement de statut pourrait influencer le cours de ces titres: ces entreprises seront plus visibles, et elles seront massivement achetées par les fonds indiciels qui suivent les indices boursiers du TSX, ce qui pourrait hausser la demande et donc leur prix.  

Pour qu’une société puisse figurer dans l’indice S&P/TSX:

  • sa capitalisation boursière doit être supérieure à 0,04% de celle de l’ensemble des sociétés de l’indice; et
  • son action doit se négocier à une valeur supérieure à 1 $ par action.

Les actions de Bombardier (TSX: BBD) et de MTY (TSX: MTY) ont bien progressé depuis un an. 

  • Après un creux de 0,28 $ le 13 novembre, Bombardier se négociait hier à 1,90 $.
  • MTY, dont le titre était descendu sous 18 $ après le début de la pandémie, se négociait hier à 68 $. 

6 autres entreprises canadiennes rejoindront l’indice composé du TSX le 20 septembre:

  • Birchcliff Energy (TSX: BIR)
  • Converge Technology Solutions (TSX: CTS)
  • Docebo (TSX: DCBO)
  • K92 Mining (TSX: KNT)
  • Telus (TSX: T)
  • Well Health Technologies (TSX: WELL)

En revanche, Trillium Therapeutics (TSX: TRIL) quittera l’indice. 

Félix Côté
En savoir plus En savoir plus

Bombardier demande des fonds publics pour rendre ses avions moins polluants

Publié le 2 août 2021
Bombardier demande des fonds publics pour rendre ses avions moins polluants

(Source: Bombardier)

  • Le PDG de Bombardier Éric Martel a dit au Journal de Montréal que l’entreprise avait soumis un projet aux gouvernements provincial et fédéral. Éric Martel a qualifié le projet d’«ambitieux», précisant qu’il chercherait à faire des «percées technologiques» pour réduire la pollution de ses avions.
  • En 2016, Québec a versé 1,3 milliard $ à Bombardier pour développer l’avion C Series. Un an plus tard, Ottawa a prêté 373 millions $ à l’entreprise, dont près de 250 millions $ pour le jet Global 7500 – un avion d’affaires luxueux.

Avis aux chercheurs d’aubaines: Bombardier rénovera ses vieux jets d’affaires pour les vendre quelques millions de moins

Publié le 8 juil 2021
Avis aux chercheurs d’aubaines: Bombardier rénovera ses vieux jets d’affaires pour les vendre quelques millions de moins

(Source: Bombardier)

  • Bombardier lance un programme d’avions certifiés: l’avionneur veut racheter certains de ses vieux jets d’affaires construits il y a plusieurs années pour les inspecter, les rénover et les mettre à niveau, avant de les remettre sur le marché. 
  • Ce programme devrait permettre à des particuliers ou des entreprises de mettre la main sur un avion d’affaires vendu à une fraction du prix d’un avion neuf, qui peut atteindre quelques dizaines de millions $. 

Les anciens contrats de Bombardier: un boulet pour Alstom?

Publié le 7 juil 2021
Les anciens contrats de Bombardier: un boulet pour Alstom?

(Source: Alstom)

  • En janvier, Bombardier avait cédé sa division ferroviaire à la multinationale française Alstom, qui s’était engagée à reprendre et honorer les contrats de livraison déjà entamés avant la transaction. 
  • Or, certains de ces contrats sont «compliqués à honorer et/ou déficitaires». C’est du moins ce qu’affirme dans un communiqué le PDG d’Alstom. Il dit qu’Alstom devra piger dans son flux de trésorerie pour pouvoir honorer à temps – d’ici 3 ans – les anciens contrats de Bombardier.

Recevez gratuitement par courriel l’essentiel des nouvelles politiques, économiques, technologiques et internationales, chaque matin et fin d’après-midi

Les pirates informatiques diversifient les cibles de leurs cyberattaques

Publié le 21 mai 2021
Les pirates informatiques diversifient les cibles de leurs cyberattaques

(Source: Pixabay)

  • Selon une recherche de la firme de cybersécurité eSentire, de Toronto, les cyberattaques de type rançongiciel ont frappé depuis le début de l’année au moins 292 nouvelles organisations dans le monde, dont Bombardier. 
  • En étudiant les activités de six groupes connus de cyberpirates, eSentire a constaté qu’ils ne s’attaquent plus seulement aux gouvernements et aux municipalités, aux institutions scolaires, aux établissements de santé et aux cabinets d’avocats, mais aussi aux entreprises manufacturières, aux sociétés de transport et de logistique, et aux entreprises de construction – et ce, y compris au Canada.

Dassault dévoile son avion d’affaires Falcon 10X, concurrent direct de Bombardier

Publié le 6 mai 2021
Dassault dévoile son avion d’affaires Falcon 10X, concurrent direct de Bombardier

L’avion d’affaires Falcon 10X (Source : Dassault)

  • Ce nouvel avion d’affaires haut de gamme devrait être prêt en 2025. Selon Dassault, il disposera de l’habitacle le plus large de l’industrie et d’une autonomie de vol de 15 heures ou 14 000 kilomètres. Le Falcon 10X concurrencera notamment le Global 7500 de Bombardier.
  • L’entreprise de Longueuil Héroux-Devtek s’occupera de concevoir, développer et construire le système de train d’atterrissage du Falcon 10X. L’entreprise québécoise va également approvisionner Dassault en pièces de rechange et lui fournir un service après-vente. 

Bombardier fait face à une nouvelle controverse

Publié le 3 mai 2021
Bombardier fait face à une nouvelle controverse

(Source: Bombardier)

  • Dans une lettre envoyée à Bombardier, un détenteur d’obligations de la société allègue que certaines ventes d’actifs auxquelles elle a procédé, notamment celles du secteur Transport, du programme de biréacteurs régionaux et de la division Aérostructures, constituent un manquement aux engagements de Bombardier envers ses créanciers. 
  • Par communiqué, l’avionneur a fait savoir que ces allégations sont sans fondement et que ces ventes d’actifs devraient plutôt lui permettre de renforcer son bilan. Cependant, pour régulariser la situation, Bombardier va solliciter le consentement de ses créanciers pour modifier certaines clauses de ses obligations.

Bombardier est optimiste sur son avenir, mais appelle les investisseurs à la patience

Publié le 4 mars 2021
Bombardier est optimiste sur son avenir, mais appelle les investisseurs à la patience

Le Bombardier Global 7500.

  • Le PDG de Bombardier Éric Martel et des membres de sa direction rencontraient aujourd’hui les analystes financiers. L’objectif était d’expliquer comment l’avionneur montréalais compte renouer avec la croissance, maintenant qu’il se concentre exclusivement sur la fabrication d’avions d’affaires.
  • La direction de Bombardier croit que le marché des avions d’affaires tournera au ralenti pendant encore plusieurs années. Mais elle espère faire croître de 50% les revenus provenant du service après-vente et de la maintenance des appareils pour hausser son chiffre d’affaires de 6,5 à 7,5 milliards $US d’ici 2025.

La maintenance et le service après-vente représentent actuellement 17% du chiffre d’affaires de Bombardier.

  • L’objectif est de hausser cette part à 27% d’ici quatre ans.

Le Global 7500 est le modèle d’avion d’affaires sur lequel l’entreprise fonde ses espoirs de renouer avec la croissance.

  • Bombardier (TSX: BBD) prévoit un bénéfice d’exploitation de 1,5 milliard $US en 2022, surtout grâce aux ventes du Global 7500.
  • Avec un tel bénéfice, Bombardier dégagera dès l’an prochain des liquidités de 500 millions $US, assure l’entreprise.

La vente de ses activités ferroviaires à Alstom pour 3,6 milliards $US lui a permis de réduire sa dette nette à 4,7 milliards $US.

Elle se dit en bonne voie de réduire de 400 millions $US par an ses coûts d’exploitation, mais n’indique pas comment elle compte y parvenir.

Alain McKenna
En savoir plus En savoir plus

Bombardier supprime 1600 postes, dont 700 au Québec, et cesse la production des avions d’affaires Learjet

Publié le 11 fév 2021
Bombardier supprime 1600 postes, dont 700 au Québec, et cesse la production des avions d’affaires Learjet

(Image YouTube)

  • La pandémie continue de peser sur les affaires de l’avionneur montréalais. Les nouvelles mises à pied seront concentrées dans les bureaux plutôt que dans les usines. Elles s’ajoutent aux 2500 congédiements annoncés l’été dernier.
  • Bombardier réduira de moitié la taille de son siège social à Montréal et vendra une partie significative des terrains qui entourent son usine de Saint-Laurent.

Mince consolation pour les employés québécois de Bombardier: les activités de finition intérieure pour les avions d’affaires Global 5000 et Global 7500 seront rapatriées dans la province.

  • Elles devaient initialement se faire aux États-Unis.

La réduction de la taille de l’usine de Saint-Laurent ne s’explique pas que par une baisse de la demande pour les avions de Bombardier.

  • Éric Martel, son PDG, dit que l’usine n’est pas adaptée pour assembler le Global 7500, le nouveau modèle d’avion d’affaires grâce auquel Bombardier espère renouer avec la croissance.
  • Une toute nouvelle usine sera construite en banlieue de Toronto pour assembler le Global 7500.

L’absence d’initiative du gouvernement Trudeau, qui n’a pas lancé de programme d’aide spécifique à l’industrie aéronautique canadienne, est vivement critiquée par les syndicats. 

  • «Le Canada est le seul pays doté d’une industrie aérospatiale importante qui n’a pas encore mis en place de mesures d’aide spécifique», rappelle dans un communiqué l’Association internationale des machinistes et des travailleurs de l’aérospatiale, qui représente les employés de Bombardier.
  • «Tous les pays du G7 ont annoncé une aide importante de dizaines de milliards de dollars pour maintenir en opération leur industrie», ajoute Renaud Gagné, directeur général d’Unifor. «Qu’attend donc le gouvernement fédéral?»
Alain McKenna
En savoir plus En savoir plus

Bombardier recevra moins d’argent que prévu pour ses usines mais pourrait mieux s’en tirer à plus long terme

Publié le 26 oct. 2020
Bombardier recevra moins d’argent que prévu pour ses usines mais pourrait mieux s’en tirer à plus long terme

(Source: Bombardier)

  • L’équipementier américain Spirit AeroSystems paiera finalement 275 millions $US pour des usines fabriquant des pièces d’avions situées en Irlande, au Maroc et aux États-Unis, plutôt que les 500 millions $US prévus initialement.
  • En revanche, Spirit assumera un passif plus important – 824 millions $US plutôt que 700 millions $US – et promet à Bombardier au moins 100 millions $US d’économies sur les composants que le fabriquant québécois lui achètera au cours des prochaines années pour ses futurs avions d’affaires.