Femmes

Le nombre de femmes PDG au sein du Fortune 500 atteint un nouveau sommet

Publié le 3 juin 2021
  • Fortune 500 est un classement qui regroupe les 500 premières entreprises américaines selon leur chiffre d’affaires.
  • En 2021, 41 femmes dirigeaient une entreprise du Fortune 500, un record. De plus, pour la première fois, cette liste de dirigeantes comprenait deux femmes noires. 

Quelques entreprises du Fortune 500 dirigées par des femmes: 

  • CVS Health: Karen S. Lynch
  • General Motors: Mary T. Barra
  • Citigroup: Jane Fraser
  • United Parcel Service (UPS): Carol B. Tomé
  • Best Buy: Corie S. Barry
  • Oracle: Safra A. Catz
  • Hershey: Michele G. Buck
  • Nasdaq: Adena T. Friedman
Félix Côté
En savoir plus En savoir plus

Les femmes ont été plus nombreuses à perdre leur emploi pendant la pandémie

Publié le 28 mai 2021
  • Un peu plus de la moitié (53,7%) des emplois perdus au Canada entre mars 2020 et février 2021 étaient occupés par des femmes, révèle un rapport de Statistique Canada. 
  • Les femmes employées par des PME ont été particulièrement touchées. Alors que les emplois occupés par des femmes dans les PME représentaient 23,6% de tous les emplois du pays avant la pandémie, ils ont représenté 37,9% des emplois perdus pendant la pandémie. 

Warren Buffet ne veut pas de divulgation obligatoire sur l’inclusion et le climat

Publié le 30 avr. 2021
  • Le célèbre investisseur s’oppose à deux propositions d’actionnaires de sa société Berkshire Hathaway: elles demandent à son conseil d’administration de publier des rapports annuels sur la manière dont le conglomérat de 630 milliards $US aborde les problèmes d’environnement, de diversité et d’inclusion. 
  • Réunis dans le cadre de l’assemblée annuelle, les actionnaires de Berkshire Hathaway doivent se prononcer aujourd’hui sur ces propositions.

Geneviève Guilbault va diriger un comité pour contrer la recrudescence des crimes contre les femmes

Publié le 28 mars 2021
  • La ministre de la Sécurité publique Geneviève Guilbault et la ministre de la Condition féminine Isabelle Charest en ont fait l’annonce hier soir à Tout le monde en parle.
  • Depuis le début de l’année, sept femmes ont été tuées dans un contexte de violence conjugale au Québec. Geneviève Guilbault participait à l’émission par vidéo. La ministre a dû se placer en isolement préventif, car un de ses proches a été en contact avec une personne positive à la Covid-19.

La proportion des femmes dans les conseils d’administration augmente très lentement

Publié le 23 mars 2021
  • Selon les dernières données de Statistique Canada, 5128 femmes siégeaient au sein du conseil d’administration d’une entreprise en 2018. Elles constituaient 18,3% des administrateurs, contre 17,9% en 2017.
  • Les femmes occupaient plus du tiers des postes d’administrateur dans les entreprises publiques gouvernementales, 26% dans les industries de services, et 23% dans les entreprises cotées en bourse. Elles ne représentaient que 18% des membres des C.A. des petites entreprises. 

Ce que révèle une étude sur les salaires des travailleurs spécialisés

Publié le 16 mars 2021
Ce que révèle une étude sur les salaires des travailleurs spécialisés

(Source: Pixabay)

  • Une étude réalisée par le Conseil de l’information sur le marché du travail (CIMT) et l’Initiative de recherche sur les politiques de l’éducation (IRPE) dévoile quels sont les métiers les mieux rémunérés. Et elle montre qu’il existe encore un écart important entre les salaires des hommes et des femmes.
  • Les données confirment que les métiers spécialisés offrent des salaires attractifs, dès la première année. Un technicien en forage commence sa carrière à 110 000 $ par an. 

Le CIMT et l’IRPE ont examiné les données des 385 métiers spécialisés répertoriés dans le Système d’information sur les apprentis enregistrés (SIAI).

Environ 20% des Canadiens travaillent dans ces métiers, dans des secteurs variés comme la construction, l’automobile, la fabrication et les services. 

Ces secteurs ont su rebondir: après une perte d’emplois de près de 30% en mars et avril 2020, en décembre, le taux d’emploi était 2% au-dessus de son niveau en février 2020.

Selon l’étude, le revenu moyen de ces métiers est de 62 200 $ la première année, et de 71 600 $ à partir de la huitième année.

Les revenus les plus élevés sont ceux des techniciens en forage et des techniciens en instrumentation et contrôle: ils commencent leur carrière à respectivement 111 600 $ et 107 600 $, et peuvent atteindre plus de 150 000 $ au bout de cinq ans. 

Les personnes qui ont suivi un programme d’apprentissage gagnent en moyenne 9% de plus que les travailleurs qualifiés qui se sont formés en milieu de travail. 

Dans ces secteurs, les femmes gagnent en moyenne 46 à 47%– soit moins de la moitié – de ce que gagnent les hommes.

  • En début de carrière, elles gagnent 31 400 $, contre 67 200 $ pour les hommes. 
  • Après huit ans, même si les salaires sont plus élevés pour les deux sexes, l’écart reste pratiquement le même en proportion.

L’étude note que les métiers spécialisés les moins bien rémunérés – coiffeuse, cuisinière et boulangère-pâtissière – sont le plus souvent occupés par des femmes.

Mais les femmes gagnent également moins que les hommes dans des métiers mieux rémunérés, comme la construction et l’architecture – en moyenne 44 600 $ pour les femmes contre 57 100 $ pour les hommes.


Johanna Sabys
En savoir plus En savoir plus

Les femmes gagnent encore moins que les hommes

Publié le 8 mars 2021
Les femmes gagnent encore moins que les hommes

(Source: Pixabay)

  • L’Institut de la statistique du Québec (ISQ) indique qu’une femme avec une formation universitaire gagne en moyenne 2,83 $ de moins l’heure qu’un homme au même poste, soit 6,3% de moins.
  • Dans sa dernière étude, l’ISQ montre que des écarts importants persistent entre le salaire horaire des femmes et celui des hommes. La différence atteint jusqu’à 7 $ dans le secteur universitaire.  

D’après les derniers chiffres qui datent de 2019, l’étude de l’Institut de la statistique pointe des écarts de salaire importants dans certains secteurs.

Dans l’administration, le salaire moyen des femmes est de 41,72 $ l’heure, contre 42,83 $ pour les hommes (différence de -2,6%).

Au sein d’entreprises d’au moins 200 employés, pour des postes qui exigent une formation universitaire, une femme gagne en moyenne 42,30 $ l’heure, alors qu’un homme gagne 45,13 $ (différence de -6,3%).

Dans le secteur universitaire, le salaire horaire moyen des femmes est de 54,84 $, contre 62,17 $ pour celui des hommes (différence de -11,8%).

Selon l’ISQ, plusieurs facteurs peuvent expliquer cet écart, comme la durée dans l’emploi et l’expérience sur le marché du travail.

  • L’étude suggère que les femmes, présentes dans certaines professions depuis moins longtemps, n’auraient peut-être pas encore atteint le sommet de leur échelle de salaire.  


Johanna Sabys
En savoir plus En savoir plus

Québec lance un plan d’action de 23 millions $ pour soutenir les femmes

Publié le 8 mars 2021
  • La ministre responsable de la Condition féminine Isabelle Charest a annoncé la mise en place d’une vingtaine d’actions ciblées pour soutenir les femmes sur le marché du travail.
  • Selon la ministre, il s’agit d’un «plan d’action rapide». Ce budget de 23 millions $ doit être utilisé cette année pour «colmater» certaines inégalités entre les femmes et les hommes qui ont été aggravés par la pandémie.

Québec reconnaît que la pandémie a touché plus sévèrement les femmes. Elles sont plus nombreuses à avoir perdu leur emploi et leurs charges familiales ont augmenté.

Le plan d’action souligne l’impact de la crise sanitaire sur les femmes, et la nécessité d’en tenir compte dans les mesures prises pour faire face à la pandémie.

  • Au total, 15 ministères et organismes doivent bonifier leurs programmes, en matière d’accès à l’emploi et de conciliation travail-famille.

Selon Québec, les mesures prises devraient:

  • soutenir la réorientation professionnelle des femmes touchées par la pandémie en créant des formations accélérées – notamment dans le domaine des sciences, de la technologie et de l’ingénierie.
  • aider les entreprises dirigées par des femmes à adapter leur modèle d’affaires au contexte de crise sanitaire; et
  • accompagner les femmes victimes de violence conjugale et sexuelle.
Alain McKenna
En savoir plus En savoir plus

Dominique Anglade: Québec doit en faire plus pour les femmes

Publié le 28 fév 2021
  • Selon la cheffe du Parti libéral, le gouvernement Legault «ne saisit pas l’impact réel» de la crise sanitaire sur les femmes – «frappées de plein fouet» par la pandémie depuis un an.
  • Dans une entrevue à La Presse Canadienne, Dominique Anglade demande «une véritable prise de conscience» et «des gestes concrets», comme créer des milliers de places en garderie, attribuer des contrats publics aux femmes entrepreneures, ou implanter une analyse systématique de l’impact des projets de loi sur les femmes.

Bumble, la nouvelle application vedette pour les rencontres en ligne, fait une entrée remarquée en bourse

Publié le 14 fév 2021
Bumble, la nouvelle application vedette pour les rencontres en ligne, fait une entrée remarquée en bourse

(Source: Pixabay)

  • L’application Bumble se distingue de rivales comme Tinder en laissant exclusivement les femmes amorcer un premier contact avec un éventuel partenaire. En principe, cette approche rend Bumble plus accueillante pour les femmes célibataires.
  • L’entreprise propose également des applications de rencontres amicales ou strictement professionnelles. La formule semble plaire aux investisseurs: la valeur de son titre (Nasdaq: BMBL) a gagné près de 70% à la bourse de New York après son introduction la semaine dernière.

La haute direction des entreprises canadiennes continue d’avoir l’air d’un «boys club»

Publié le 25 janv. 2021
La haute direction des entreprises canadiennes continue d’avoir l’air d’un «boys club»

(Source: Pixnio)

  • Seulement 9 des 223 plus importantes sociétés canadiennes cotées en bourse ont une femme à titre de PDG, soit une proportion de 4%.
  • C’est très peu, encore moins que la proportion de 6% des femmes qui dirigent une entreprise faisant partie de l’indice S&P 500 de la bourse de New York.

En tout, les femmes représentent seulement 13% des quelque 1000 hauts cadres qui composent la direction des entreprises canadiennes présentes à la bourse de Toronto, révèle une analyse du Globe and Mail.

Plus d’une entreprise canadienne sur deux composant le principal indice de la bourse torontoise, le S&P/TSX, ne compte aucune femme parmi ses cadres dirigeants (executive officers).

À titre comparatif, 41 des entreprises faisant partie du palmarès Fortune 500, soit 9% des 500 plus grandes entreprises aux États-Unis, ont une femme à leur tête.

Le Québec fait peut-être un peu mieux que l’ensemble du Canada en la matière, même s’il est très loin de la parité.

  • Une analyse de l’Université Laval datant de 2019 établissait à 19% la présence des femmes dans les conseils d’administration des sociétés québécoises cotées en bourse.
  • Mais les membres des conseils d’administration, s’ils sont les responsables ultimes de la gestion d’une entreprise, n’en sont pas les dirigeants qui prennent les décisions au quotidien.

L’équité salariale est un autre enjeu. Les femmes qui dirigent des entreprises au Canada gagnent les deux tiers (68%) du salaire d’un homme qui occupe un poste similaire, selon le Centre canadien de politiques alternatives.

Alain McKenna
En savoir plus En savoir plus

La société montréalaise MindGeek accusée de gagner de l’argent grâce à des vidéos de viols et d’exploitation sexuelle

Publié le 4 déc 2020
La société montréalaise MindGeek accusée de gagner de l’argent grâce à des vidéos de viols et d’exploitation sexuelle
  • MindGeek est dans la tourmente suite à un reportage du New York Times: un chroniqueur du journal demande au gouvernement canadien d’agir pour empêcher l’entreprise de diffuser du matériel pornographique montrant des viols et des cas d’exploitation sexuelle de mineurs.
  • Le premier ministre Justin Trudeau a réagi hier en rappelant que le gouvernement travaille avec les services de police et prend «tous les moyens possibles» pour empêcher ce genre de contenu d’être publié.

MindGeek est l’entreprise canadienne la plus populaire sur Internet. Avec 3,5 milliards de visiteurs mondiaux par mois, ses sites, qui comprennent le site Pornhub, sont plus visités que ceux de Netflix et d’Amazon.

  • Le hic, c’est que Pornhub est «un site infesté de vidéos de viols, de vidéos-espions et d’images de femmes qui se font asphyxier», a découvert le New York Times.

Ce n’est pas la première fois que MindGeek est critiquée pour son contenu.

  • Plus tôt cette année, des élus fédéraux avaient demandé au ministre de la Justice David Lametti et au premier ministre d’enquêter sur «les crimes sexuels de masse» qui seraient diffusés par ses sites web.
Alain McKenna
En savoir plus En savoir plus
La société montréalaise MindGeek accusée de gagner de l’argent grâce à des vidéos de viols et d’exploitation sexuelle