Joe Biden

La moitié du nouveau plan d’infrastructures de 2000 milliards $ de Joe Biden vise à décarboniser l’économie américaine

Publié le 3 avr. 2021
La moitié du nouveau plan d’infrastructures de 2000 milliards $ de Joe Biden vise à décarboniser l’économie américaine

(Image Twitter)

  • L’administration Biden veut investir plus de 1000 milliards $US au cours des huit prochaines années pour une économie faible en carbone – notamment pour électrifier le transport routier, prolonger le réseau ferroviaire national et améliorer la production et la distribution d’énergie propre.
  • Par comparaison, le plan de relance d’Ottawa de 70 à 100 milliards $ sur trois ans paraît modeste à des experts en développement durable, même en tenant compte de la différence de taille entre le Canada et les États-Unis.

Le gouvernement canadien devrait investir trois à quatre fois plus s’il veut suivre le rythme de décarbonisation souhaité par le président américain, croit l’Institut international pour le développement durable, un important think tank pro-climat basé à Winnipeg.

«Le plan Biden illustre le potentiel économique pour le Canada de se doter d’une économie carboneutre», a écrit sur Twitter le PDG de l’Institut, Richard Florizone.

  • Selon lui, le Canada devrait investir plus massivement dans les technologies liées à l’électrification, et dans les moyens d’exporter aux États-Unis l’électricité tirée de sources renouvelables – comme l’hydroélectricité.

S’il est approuvé par le Congrès, le plan d’infrastructures du président Biden devrait faire de la lutte climatique une occasion de croissance économique à long terme.

  • Les entreprises qui sont les premières à proposer des solutions éprouvées pour réduire les émissions polluantes ou pour diminuer l’impact sur le climat de leur propre industrie devraient être les premières à en bénéficier.
  • L’impact de ce virage pourrait être important pour le Canada, qui dépend grandement de l’économie américaine.
Alain McKenna
En savoir plus En savoir plus

Biden veut investir 2000 milliards $US dans les infrastructures

Publié le 31 mars 2021
Biden veut investir 2000 milliards $US dans les infrastructures

Joe Biden (Source: Twitter)

  • Le président américain Joe Biden a proposé au Congrès un nouveau méga-plan de relance sur huit ans pour moderniser le réseau d’infrastructures des États-Unis. Baptisé «Reconstruire mieux», ce programme a pour objectifs de créer des millions d’emplois, de lutter contre le changement climatique, et de concurrencer la Chine.
  • Parmi les premières dépenses envisagées par Washington: 620 milliards $US pour améliorer les routes, augmenter le nombre de véhicules électriques, et électrifier les bus scolaires et les véhicules du service postal américain.

L’administration Biden est accusée d’avoir encouragé les migrants mexicains à franchir la frontière

Publié le 21 mars 2021
  • Le secrétaire à la Sécurité intérieure Alejandro Mayorkas a répété hier sur plusieurs chaînes américaines que la frontière entre les États-Unis et le Mexique est «fermée». 
  • Joe Biden est accusé depuis plusieurs jours par les républicains et quelques démocrates d’avoir fait affluer des milliers de migrants au sud de la frontière, en leur promettant une politique migratoire plus «humaine» que celle de Donald Trump. Son administration tente maintenant de corriger le message en le rendant plus ferme.

Biden pense que Poutine est un tueur et qu’il devra payer pour ses ingérences dans les élections américaines

Publié le 17 mars 2021
  • Le président américain Joe Biden a dit hier qu’il pense que le président russe Vladimir Poutine est «un tueur», sans préciser s’il faisait référence à l’empoisonnement de l’opposant russe Alexeï Navalny.
  • En entrevue à la chaîne de télévision ABC, Joe Biden a ajouté que le président russe devrait «bientôt» payer pour son ingérence dans l’élection américaine, et qu’il en avait prévenu Poutine en janvier dernier. Un rapport des services de renseignements américains a confirmé mardi que Poutine aurait cherché à favoriser la réélection de Donald Trump.

États-Unis: Joe Biden entrevoit un retour à la normale d’ici le 4 juillet

Publié le 11 mars 2021
États-Unis: Joe Biden entrevoit un retour à la normale d’ici le 4 juillet

Joe Biden (Source: Flickr)

  • Un an jour pour jour après le début de la pandémie, le président a profité de son premier discours à la nation aux heures de grande écoute pour rappeler le lourd bilan des États-Unis – près de 530 000 personnes y sont décédées à cause du virus.
  • Joe Biden a ordonné aux États de lever progressivement les restrictions d’âge pour que tous les adultes soient éligibles au vaccin et puissent se faire vacciner d’ici le 1er mai. Le président croit que les Américains seront certainement en mesure de se rassembler pour célébrer ensemble la fête nationale du 4 juillet.

Recevez gratuitement par courriel l’essentiel des nouvelles politiques, économiques, technologiques et internationales, chaque matin et fin d’après-midi

Le méga-plan de relance de Biden devrait être adopté par la Chambre demain

Publié le 7 mars 2021
Le méga-plan de relance de Biden devrait être adopté par la Chambre demain

Joe Biden (Source: Wikimedia)

  • Le Sénat américain a approuvé samedi une version modifiée du plan de 1900 milliards $US soutenu par le président pour relancer l’économie américaine. La Chambre des représentants doit maintenant adopter cette version révisée demain, ce qui officialisera l’approbation du Congrès.
  • Joe Biden a indiqué que la plupart des Américains devraient recevoir d’ici la fin du mois le chèque d’aide de 1400 $ par personne prévu par ce plan. Le plan comprend également une aide de 350 milliards $US aux États et aux collectivités locales, 49 milliards $US pour le dépistage et la recherche sur la Covid-19, et 14 milliards $US pour la distribution des vaccins.

Merck va aider Johnson & Johnson à produire son vaccin anti-Covid aux États-Unis

Publié le 2 mars 2021
Merck va aider Johnson & Johnson à produire son vaccin anti-Covid aux États-Unis

Joe Biden (Source: Flickr)

  • Joe Biden a confirmé hier que les deux groupes pharmaceutiques Merck et Johnson & Johnson allaient s’associer pour produire jusqu’à 100 millions de doses d’ici la fin du mois de mai.
  • Pour y parvenir, les usines de Johnson & Johnson vont produire «24 heures sur 24 et sept jours sur sept». Et Washington donnera 100 millions $US à Merck pour que deux de ses usines fabriquent également le vaccin. Selon le président américain, ces efforts permettront aux États-Unis d’obtenir suffisamment de doses pour vacciner tous les Américains «d’ici fin mai», soit deux mois plus tôt que prévu.  

Le décret de Biden sur la pénurie de puces électroniques sera bénéfique pour le secteur techno québécois, croit un dirigeant automobile canadien

Publié le 25 fév 2021
Le décret de Biden sur la pénurie de puces électroniques sera bénéfique pour le secteur techno québécois, croit un dirigeant automobile canadien

(Source: Youtube)

  • Le président américain Joe Biden vient de signer un décret pour examiner les causes d’une importante pénurie mondiale de puces électroniques, qui sont jugées vitales pour la fabrication de véhicules et d’appareils électroniques en tout genre.
  • Le président se donne 100 jours pour réviser l’approvisionnement américain et éviter une nouvelle pénurie de quatre composants clés: les semiconducteurs, les batteries électriques de grande capacité, les terres rares et les produits pharmaceutiques. Une partie de la solution pourrait se trouver au Québec.

Joe Biden va probablement exiger de trouver des fournisseurs situés aux États-Unis, ou le plus près possible des États-Unis, dit Larry Hutchinson, président de Toyota Canada, à InfoBref.

  • «C’est l’occasion pour le Canada et le Québec de s’imposer dans certains secteurs, comme celui des batteries et des matériaux critiques», explique le dirigeant canadien qui compte vingt ans d’expérience dans l’industrie automobile nord-américaine.

Trois pôles technologiques mondiaux très intégrés pourraient émerger d’ici quelques années: l’Asie, l’Europe et l’Amérique du Nord.

  • La décarbonisation de l’économie mondiale fera de l’approvisionnement en composants critiques un élément stratégique pour les plus grandes économies de la planète.
  • Les États-Unis et la Chine voudront éviter de dépendre l’un de l’autre dans des secteurs comme la production alimentaire, les télécommunications, le transport et la défense. Ils favoriseront les fabricants locaux.

Le Québec pourrait donc s’imposer facilement devant les fabricants asiatiques et devenir un joueur nord-américain d’envergure dans la fabrication de batteries pour véhicules électriques, conclut Larry Hutchinson.

Alain McKenna
En savoir plus En savoir plus

Washington veut retrouver son siège au Conseil des droits de l’homme

Publié le 24 fév 2021
  • Le chef de la diplomatie américaine Antony Blinken annonce que les États-Unis briguent un siège au Conseil des droits de l’homme de l’Organisation des Nations unies.
  • Après avoir réintégré l’Accord de Paris sur le climat et l’Organisation mondiale de la santé, l’administration Biden poursuit son retour sur la scène internationale. L’ancien président Donald Trump avait décidé de quitter le Conseil, qui est composé de 47 États membres élus pour trois ans par l’Assemblée générale des Nations unies.

Rencontre Biden-Trudeau: États-Unis et Canada prennent des engagements communs

Publié le 23 fév 2021
Rencontre Biden-Trudeau: États-Unis et Canada prennent des engagements communs

(Source: Twitter)

  • Justin Trudeau et Joe Biden se sont engagés à collaborer pour lutter contre la pandémie de Covid-19 et les changements climatiques.
  • Lors de leur première rencontre virtuelle, le président américain, officiellement hôte du sommet, et le premier ministre canadien ont également dit qu’ils veulent favoriser une relance économique forte dans les deux pays.

Le président américain a accordé au premier ministre canadien sa première rencontre avec un chef d’État étranger. «Les États-Unis n’ont pas d’ami plus proche que le Canada», a souligné Joe Biden. 

De son côté, Justin Trudeau s’est réjoui du retour des États-Unis sur la scène internationale: «le leadership américain nous a vraiment manqué ces dernières années». 

Trudeau et Biden ont publié dans la soirée une feuille de route pour renforcer les liens entre les deux pays.

En matière de lutte contre les changements climatiques, le Canada et les États-Unis veulent désormais harmoniser leurs politiques et prendre des mesures plus ambitieuses.

  • Un dialogue sur le climat va être mis en place entre les deux gouvernements.

Toutefois, Justin Trudeau a indiqué que les infrastructures énergétiques canadiennes, y compris le pétrole et le gaz, resteraient essentielles pendant la transition du pays vers la carboneutralité.

Leurs objectifs communs: réduire la pollution, protéger la nature et la biodiversité, et collaborer sur les enjeux liés aux minéraux et à l’énergie propre.

Trudeau et Biden se sont également engagés à travailler ensemble pour:

  • lutter contre la pandémie – qui ne cessera, disent-ils, que lorsque toutes les populations seront vaccinées;
  • favoriser la relance économique, en évitant les mesures qui pourraient restreindre la sécurité des échanges commerciaux et des chaînes d’approvisionnement des deux pays;
  • soutenir les PME et créer de bons emplois, en particulier pour les femmes et les jeunes;
  • lutter contre toutes les formes de racisme, de discrimination et d’exclusion, en adoptant des approches plus efficaces à l’égard de la sécurité des communautés, de la justice pénale et de l’application de la loi.


Johanna Sabys
En savoir plus En savoir plus

Première rencontre entre les gouvernements de Justin Trudeau et de Joe Biden

Publié le 22 fév 2021
  • Le premier ministre et le président américain auront leur première rencontre bilatérale cet après-midi. Le sommet sera virtuel et élargi à un groupe de ministres et de secrétaires d’État américains. CBC indique que la vice-présidente Kamala Harris et les secrétaires Janet Yellen et Pete Buttigieg en feront partie.
  • Les deux chefs d’État feront une déclaration commune à 17 h 45. Selon Radio-Canada, Trudeau et Biden devraient prendre une série d’engagements pour relancer les économies canadiennes et américaines. L’un de leurs premiers objectifs communs serait de développer une filière nord-américaine des véhicules électriques.

Birmanie: Washington sanctionne les responsables du coup d’État

Publié le 11 fév 2021
  • L’administration Biden a accusé hier le président par intérim et d’autres officiers de l’armée birmane d’avoir renversé le gouvernement élu en novembre dernier. Joe Biden a signé un décret pour sanctionner directement les généraux en réduisant leur accès à 1 milliard $ de fonds qu’ils détiennent aux États-Unis.
  • La secrétaire d’État au Trésor Janet Yellen a dit que d’autres mesures seront prises contre les militaires si la répression et les violences contre les manifestants birmans se poursuivent.