Joe Biden

Le président russe contredit les allégations de Trump sur la famille de Joe Biden

Il y a 14 h
  • Vladimir Poutine assure qu’il ne voit rien de criminel dans les relations commerciales du fils de Joe Biden, Hunter, avec l’Ukraine ou la Russie, rejetant ainsi l’attaque récurrente de Donald Trump contre son adversaire à l’élection présidentielle.
  • Si le président russe a dans le passé fait l’éloge de Trump, il dit aujourd’hui qu’il travaillera avec n’importe quel dirigeant américain.

Dernier débat Trump-Biden: voici l’essentiel

Publié le 23 oct. 2020
Dernier débat Trump-Biden: voici l’essentiel

Donald Trump et Joe Biden lors du dernier débat avant l’élection présidentielle

  • À 11 jours des élections, Donald Trump et Joe Biden ont eu un vrai débat à Nashville hier soir, même s’il aura fallu contrôler leurs micros pour y parvenir.
  • Trump, moins agressif que dans le premier débat, a accusé l’ancien vice-président et sa famille d’avoir reçu de l’argent de pays étrangers; Biden s’est montré rassembleur mais pugnace et il a pu, sans interruption, expliquer sa vision sur plusieurs aspects de son programme.

Donald Trump a été discipliné

  • Le président a respecté les règles du débat, félicitant même pour son travail la journaliste qui l’animait.
  • Il n’a pas vraiment articulé son programme pour un deuxième mandat. Mais il s’est évertué à défendre son bilan, surtout sur la période précédant la pandémie.
  • Il n’a pas dit un mot sur les fraudes électorales.

Joe Biden a pu s’exprimer

  • Le candidat a ciblé les questions qui préoccupent les électeurs: les salaires, la Covid-19 et les soins de santé.
  • Il s’est défendu sur les propositions d’autres démocrates que Trump lui prête souvent: «il pense qu’il se présente contre quelqu’un d’autre.»
  • Il est resté stoïque face aux attaques: «Vous savez qui je suis, vous savez qui il est.»

Le débat a été plus courtois, mais il y a tout de même eu quelques coups portés.

  • Trump a encore accusé le candidat démocrate d’avoir perçu d’importantes sommes d’argent en provenance de pays étrangers.
  • Il a soutenu que Biden voulait détruire l’industrie pétrolière, en prenant quelques États concernés pour témoins de cette importante déclaration.
  • Biden a parlé du compte chinois du président et a remis ses déclarations d’impôts sur le tapis.
  • Il a argué que le responsable des nombreux décès durant la pandémie ne devrait pas rester président.
Johanna Sabys
En savoir plus En savoir plus

Élections américaines: les candidats pourront être mis en sourdine pendant le dernier débat

Publié le 19 oct. 2020
  • Pour le dernier débat ce jeudi, la Commission sur les débats présidentiels croit avoir trouvé un moyen de remédier aux interruptions intempestives: s’autoriser à couper le micro d’un candidat s’il interrompt le temps de parole réservé à son adversaire.
  • Mais le directeur de campagne du président Trump a déjà jugé «totalement inacceptable» que les micros des candidats puissent être coupés.  

Joe Biden mène de 10 points après l’hospitalisation de Donald Trump

Publié le 4 oct. 2020
Joe Biden mène de 10 points après l’hospitalisation de Donald Trump

Joe Biden (Source: Flickr)

  • Selon un sondage Reuters et Ipsos publié dimanche, le candidat démocrate a progressé dans les intentions de vote après l’annonce de la contamination à la COVID-19 du président américain.  
  • Le sondage révèle que 51 % des électeurs soutiennent Biden, contre 41 % pour Trump — Biden augmente son avance d’un à deux points par rapport aux sondages réalisés ces dernières semaines.

Après le premier débat américain, l’argent afflue pour soutenir Biden

Publié le 30 sept. 2020
  • La campagne du candidat démocrate a collecté 3,8 millions $US pendant le débat de mardi soir et plus de 36 millions $US dans les 16 heures suivantes.
  • Joe Biden est sorti vainqueur du débat selon plusieurs sondages instantanés — le candidat démocrate est déclaré gagnant par 60 % des personnes sondées par la chaine CNN, contre 28 % pour Donald Trump.

Premier débat Trump-Biden: voici l’essentiel

Publié le 30 sept. 2020
  • Lors d’un débat de 90 minutes très tendu à Cleveland, Joe Biden a su garder son calme et répondre aux questions, sans entrer dans les polémiques du président.
  • Donald Trump a utilisé les mêmes recettes offensives qu’en 2016, sans parvenir à défendre son bilan.

Les deux candidats ont abordé les six thèmes prévus pour ce premier débat.

Cour suprême

  • Trump affirme être dans son droit en nommant une candidate.
  • Biden dit que les Américains ont leur mot à dire. Selon lui, il faut attendre les résultats.

Pandémie de COVID-19

  • Biden a rappelé le lourd bilan du pays et pointé l’inaction du président.
  • Trump a affirmé avoir fait un «travail extraordinaire» tôt dans la pandémie. «Les critiques sont des fausses nouvelles. Je n’ai pas bonne presse.»

Économie

  • Trump soutient que le pays se remet vite. Il a accusé Biden de vouloir le détruire en prolongeant le confinement. Concernant ses dossiers fiscaux, il a affirmé avoir payé 2 millions $. Il a tout de même reconnu: «dans l’immobilier, on regarde les lois pour ne pas payer plus».
  • Biden veut éliminer les brèches qui ont pu lui permettre de faire de telles économies. Selon le candidat démocrate, le pays ne peut pas renouer avec la croissance avant de gérer la crise sanitaire.

Question raciale et violences

  • Biden souhaite plus de justice et l’égalité pour tous. Il a accusé Trump de diviser la population. Le président «met de l’huile sur le feu».
  • Trump a affirmé que les villes qui ont le plus de problèmes sont démocrates: «J’aurais envoyé la garde nationale et c’était fini». Il a refusé de condamner les groupes de suprémacistes blancs.

Bilan des candidats

  • Trump a affirmé qu’aucun président n’avait fait autant que lui: selon lui, le chômage est au plus bas, le pays est uni pour la première fois.
  •  Biden a parlé d’un pays plus pauvre, plus divisé et plus violent.

Intégrité du scrutin

  • Biden a rappelé qu’aucune fraude n’a été démontrée avec le vote par correspondance. Il a assuré qu’il acceptera le résultat.
  • Trump a dénoncé «des bulletins retrouvés un peu partout dans les États démocrates.» Il compte sur la Cour suprême pour contrôler les élections. Il a demandé à ses supporters de vérifier les bureaux de vote et n’acceptera pas une élection truquée.  

En revanche, on ne s’attendait pas à ce qu’ils parlent de changements climatiques:

  • Trump a réitéré sa position sur les feux en Californie: il suffirait pour lui d’avoir une bonne gestion des forêts.
  • Biden souhaite investir dans les emplois verts et réduire l’utilisation des énergies fossiles d’ici 2025. Il a rappelé le prix des feux et des ouragans: «le réchauffement climatique en est la cause et nous devons travailler avec les autres pays».  
Johanna Sabys
En savoir plus En savoir plus

Biden et Trump ont eu des échanges musclés lors de leur premier débat

Publié le 30 sept. 2020
  • Sans réelle surprise, Donald Trump s’est montré offensif et répétitif en proférant des attaques personnelles et ciblées, sans parvenir à ébranler son adversaire.
  • Joe Biden a tenu bon sous le feu roulant d’attaques et d’interruptions du président, il a prouvé qu’il était en forme et s’est même permis de remettre le président à sa place avec un étonnant: «mais tu vas la fermer mon gars».

Élections américaines: quels seront les sujets abordés lors du premier débat entre Biden et Trump ce soir?

Publié le 28 sept. 2020
  •  À l’approche du débat, Donald Trump et son équipe sont sur la défensive après la publication dimanche de révélations sur sa situation fiscale des 20 dernières années.
  • Le candidat démocrate Joe Biden a lui conforté son avance dans les sondages, mais il s’attend à subir les attaques personnelles et les «mensonges» du président. 

Pendant 90 minutes, les candidats doivent débattre sur la pandémie, la Cour suprême, l’économie, «les questions raciales et la violence», leurs bilans respectifs et l’intégrité du scrutin.  

Le président devra aussi faire face aux révélations sur ses dossiers fiscaux, qu’il avait toujours refusé de publier.

Selon les documents présentés par le New York Times, le président n’a payé que 750 $US d’impôts fédéraux en 2016 et 2017, et il n’a rien payé du tout pendant 10 des 15 années précédentes.

  • L’enquête met aussi en lumière que l’homme d’affaires doit faire face à de lourdes dettes.
  • Trump a qualifié ces révélations de «fausse nouvelle».

Sa stratégie restera certainement de nier en bloc et de plutôt attaquer son rival démocrate.

  • Dimanche, il a exigé que Biden subisse un test antidopage avant le débat.
  • Le président appelle sans cesse Biden «Joe l’endormi» et il se moque de son manque de dynamisme, et de sa santé physique et mentale. 

Joe Biden s’attend à un débat «difficile».

  • Le candidat démocrate craint que le président soit incapable de débattre sur les sujets de fond qui intéressent les Américains: «il ne sait pas discuter des faits».
  • «Les gens savent que le président est un menteur», dit Joe Biden. Il a l’intention d’expliquer pourquoi Trump a échoué.

Selon le plus récent sondage Washington Post-ABC News, Biden a une avance de dix points au niveau national dans les intentions de vote des électeurs inscrits (53 % contre 43 %).

Johanna Sabys
En savoir plus En savoir plus

Élu, Joe Biden créerait 7 millions d’emplois de plus qu’un second mandat de Donald Trump, selon Moody’s

Publié le 28 sept. 2020
  • La firme new-yorkaise ajoute que le plan économique du candidat démocrate hausserait le revenu annuel des ménages de la classe moyenne de 5000 $US.
  • Si les démocrates obtiennent la majorité au Sénat, cela mènerait à plus de dépenses gouvernementales qui accéléreraient un peu plus la reprise économique.

Biden prévient Boris Johnson: pas d’accord commercial avec les États-Unis sans respect du pacte de paix nord-irlandais

Publié le 17 sept. 2020
  • Pour réaliser le Brexit, Londres veut enfreindre le protocole de l’Irlande du Nord — qui vise à éviter une frontière douanière physique entre l’Irlande du Nord, britannique, et la République d’Irlande, membre de l’UE.
  • Mais le candidat démocrate américain Joe Biden a prévenu hier le Royaume-Uni qu’après le Brexit, Londres ne pourrait pas signer un accord commercial avec les États-Unis si le pacte de paix nord-irlandais n’était pas respecté.