Santé

(voir aussi Covid-19)

Les premières données montrent que les vaccins anti-Covid ont un impact

Publié le 28 fév 2021
Les premières données montrent que les vaccins anti-Covid ont un impact

(Source: Pixabay)

  • L’Écosse et l’Angleterre ont publié des premières données préliminaires sur leurs campagnes de vaccination. Aux États-Unis, un organisme a publié une compilation des statistiques publiques.
  • Résultats après une première dose de vaccin: l’étude écossaise révèle une baisse du nombre d’hospitalisations, l’étude anglaise prouve la réduction du nombre d’infections chez les travailleurs de la santé, et les données américaines montrent une baisse significative du nombre de décès. 

En Écosse, une étude a été menée par des chercheurs de cinq universités et de l’agence de santé publique. Elle porte sur la totalité de la population, dont environ 20% (1,1 million) ont reçu une première dose entre le 8 décembre et le 15 février.

Résultats: lorsqu’on compare ceux qui ont été vaccinés il y a au moins quatre semaines avec le reste de la population, le nombre d’hospitalisations liées à la Covid est 85% moins élevé parmi les personnes vaccinées. L’étude précise que les hospitalisations ont été réduites de:

  • 94% chez ceux qui ont reçu le vaccin d’AstraZeneca;
  • 85% chez ceux qui ont reçu celui de Pfizer; et
  • 81% chez les plus de 80 ans. 

En Angleterre, l’étude de l’agence de santé publique s’est concentrée sur les 23 500 travailleurs de la santé vaccinés en décembre et en janvier.

Résultats: après une seule dose, le vaccin de Pfizer aurait réduit de 70% les infections chez les travailleurs de la santé de moins de 65 ans.

Aux États-Unis, la Fondation Kaiser, un organisme qui se spécialise dans l’analyse des données sur les politiques de santé, a publié des chiffres sur les personnes âgées. 

Résultats: depuis que leurs résidents ont été vaccinés, les décès attribués à la Covid ont diminué de 66% dans les résidences pour personnes âgées – alors que ces décès ont augmenté de 61% entre le 21 décembre et le 7 février dans le reste de la population.

  • La comparaison entre les résidents et le reste de la population est frappante, car le nombre de décès était en augmentation constante dans les deux groupes depuis la mi-octobre. 

Ces premiers chiffres traduisent un optimisme prudent qui commence à émerger, dans plusieurs pays, avec l’augmentation du nombre de personnes vaccinées.

Au Québec, l’Institut national de santé publique (INSPQ) juge également que les premiers résultats sont rassurants



Agence Science-Presse
En savoir plus En savoir plus

Les États-Unis vaccineront probablement les enfants de moins de 12 ans l’an prochain

Publié le 28 fév 2021
  • Selon le conseiller de la Maison-Blanche Anthony Fauci, les enfants âgés de moins de 12 ans pourront «très probablement» être vaccinés en début d’année prochaine. Et les élèves de secondaires pourraient l’être cette année dès l’automne.
  • Pour l’instant, les vaccins de Pfizer, Moderna et Johnson & Johnson – troisième vaccin approuvé samedi dernier par les États-Unis – ne peuvent pas être administrés aux moins de 16 ans. Mais, selon l’immunologue américain, les fabricants étudient les effets de leurs vaccins sur les enfants, en espérant bien pouvoir les vacciner également.

Le ministère de la Santé prévoit un «passeport de vaccination» numérique

Publié le 25 fév 2021
  • La santé publique et des équipes spécialisées en technologies de l’information travaillent actuellement sur la création d’un «passeport» pour les personnes vaccinées.
  • Ce «passeport» s’apparenterait à «une carte d’embarquement que les Québécois pourraient télécharger sur leur téléphone intelligent à partir d’un simple code QR», a précisé le ministre de la Santé Christian Dubé. «La demande est là», dit le ministre. Certaines entreprises ont, dit-il, déjà contacté son ministère pour manifester leur intérêt envers un tel document – qui pourrait à l’avenir être exigé pour voyager dans certains pays. 

Voici les activités qui redeviennent possibles au Québec à partir d’aujourd’hui

Publié le 25 fév 2021
Voici les activités qui redeviennent possibles au Québec à partir d’aujourd’hui

(Source: Pixabay)

  • Les allégements annoncés en zone rouge pour la semaine de relâche entrent en vigueur aujourd’hui: les cinémas, les piscines et les arénas rouvrent leurs portes.
  • Néanmoins, le maintien de ces allégements après le congé scolaire n’est pas encore assuré. Le ministre de la Santé Christian Dubé a dit hier que leur éventuel prolongement serait annoncé mercredi prochain. 

Les cinémas rouvrent, sous certaines conditions.

  • Les clients doivent porter un masque de procédure et respecter deux mètres de distance en tout temps. 
  • La vente de nourriture est interdite.

Les piscines et les arénas rouvrent partiellement.

  • Les activités restent limitées à la pratique libre du sport et à l’entraînement individuel ou à deux, avec un instructeur.

À l’extérieur, les activités sportives et récréatives sont autorisées dans les lieux publics jusqu’à 8 personnes.

En zone orange, ces activités sont déjà autorisées depuis le 8 février. Les restaurants, les gyms et les théâtres sont également ouverts, sous conditions. 

Par ailleurs, en zone rouge, une personne vivant seule, ou avec ses enfants, peut désormais se joindre à un groupe stable dont les membres résident à une seule adresse.

  • Même à l’intérieur d’un domicile privé.


Johanna Sabys
En savoir plus En savoir plus

Le vaccin unidose de Johnson & Johnson sera-t-il le troisième vaccin canadien?

Publié le 25 fév 2021
  • Le vaccin – qui ne nécessite qu’une dose – de l’entreprise américaine Johnson & Johnson a été jugé «efficace et sécuritaire» par la Food and Drug Administration américaine. Il devrait devenir le troisième vaccin approuvé aux États-Unis d’ici la fin de la semaine.
  • «Santé Canada entend être aussi aligné que possible sur les décisions de nos principaux partenaires réglementaires», a dit un porte-parole, sans préciser de date pour l’approbation du vaccin au pays. Le Canada avait approuvé le vaccin de Pfizer trois jours avant les États-Unis, et celui de Moderna, cinq jours après.

Les élèves du primaire devront porter un masque en classe après la relâche

Publié le 24 fév 2021
  • Tous les élèves des écoles primaires situées en zone rouge devront porter un masque de procédure en classe – à partir du 8 mars dans la métropole, et à partir du 15 mars dans les autres régions.
  • Selon La Presse Canadienne, le directeur national de santé publique Horacio Arruda doit annoncer aujourd’hui cette nouvelle mesure qui vise à limiter la propagation des variants dans les établissements scolaires. Jusqu’ici, seuls les élèves de cinquième et sixième années devaient porter un masque en classe.

Entrevue

Trois Québécois sur quatre sont désormais favorables aux vaccins

Publié le 24 fév 2021
Trois Québécois sur quatre sont désormais favorables aux vaccins

La professeure Mélissa Généreux (Source: Université de Sherbrooke/Michel Caron)

  • Selon une étude menée par une chercheuse de l’Université de Sherbrooke, le taux d’adhésion à la vaccination a grimpé de 12% depuis novembre pour s’établir à 74%. L’augmentation est encore plus forte chez les travailleurs de la santé: 76% d’entre eux souhaitent maintenant se faire vacciner, contre seulement 57% en novembre dernier.
  • L’auteure de l’étude, la professeure en santé communautaire Mélissa Généreux explique à InfoBref que la forte augmentation du taux d’adhésion chez les travailleurs de la santé constitue le résultat le plus important de l’étude.

«La tendance s’est complètement inversée dans le réseau de la santé, dit-elle, et on espère que cela va influencer favorablement la population».

Ce qui explique une plus forte adhésion par rapport à novembre:

  • «On ne parle plus d’un éventuel vaccin» qui soulevait, il y a encore quelques mois, «beaucoup d’incertitudes et d’inconnues», souligne la Dre Mélissa Généreux. En novembre, les Québécois se demandaient encore «si le vaccin serait sécuritaire, s’il était pertinent de le recevoir».
  • Aujourd’hui, «les personnes vaccinées sont très médiatisées, on ne constate pas d’effets secondaires, c’est très rassurant». Grâce à la vaccination, la population semble enfin apercevoir «le bout du tunnel».

En ce qui concerne la forte augmentation chez les travailleurs de la santé, «ils ont été davantage exposés aux vaccins», observe la Dre Généreux.

  • Environ 200 000 travailleurs du réseau ont déjà reçu une première dose.

Dans le reste de la population, l’adhésion est plus forte:

  • chez les hommes: 76% souhaitent se faire vacciner, contre 72% des femmes; 20% d’entre elles sont encore indécises, contre 15% des hommes.
  • chez les personnes âgées de 65 ans et plus: 88% des seniors souhaitent se faire vacciner, alors que c’est le cas de seulement 63% des 18-34 ans.
Johanna Sabys
En savoir plus En savoir plus

Que peut faire Québec pour limiter l’impact des variants?

Publié le 22 fév 2021
Que peut faire Québec pour limiter l’impact des variants?

(Source: Pixabay)

  • Le gouvernement compte désormais rechercher la présence de variants sur 100% des cas positifs à la Covid-19, et il se dit prêt à agir rapidement en cas d’éclosions.
  • Pour ralentir la propagation des variants, Québec ne peut pas prendre de risque explique à InfoBref le professeur en santé publique Benoît Mâsse: «les réponses du gouvernement vont être rapides et plus musclées, et elles ne se limiteront pas aux écoles».

«Les variants plus contagieux sont désormais implantés au Québec. Ils vont remplacer la souche initiale du virus», déplore Benoît Mâsse.

  • Jusqu’ici seulement une vingtaine de cas ont été identifiés.
  • Mais selon le ministère de la Santé, plus de 70% des 400 cas suspectés et actuellement en cours d’analyse devraient être confirmés comme dus à des variants. Le nombre de cas identifiés devrait donc augmenter rapidement.

De nouvelles fermetures pourraient être requises si la présence d’un variant est suspectée, selon le professeur Mâsse – dans les établissements scolaires, mais également dans les usines ou les entreprises dont les employés travaillent sur place. 

Le port de deux masques pourrait être imposé dans les écoles, croit Benoît Mâsse.

  • «Les élèves ont du mal à porter un masque correctement.» 
  • «La santé publique pourrait demander aux élèves de porter deux masques pendant une courte période», pour que l’ensemble des deux masques superposés soit «plus hermétique afin de limiter la transmission des variants.»

Le professeur croit toujours que, pour éviter une troisième vague, les Québécois devraient avant tout rester dans leur bulle familiale au moins jusqu’à mi-avril. 

Johanna Sabys
En savoir plus En savoir plus

Les Anglais prévoient un retour à la normale d’ici l’été prochain

Publié le 22 fév 2021
Les Anglais prévoient un retour à la normale d’ici l’été prochain

Le premier ministre Boris Johnson (Source: Flickr)

  • Le premier ministre Boris Johnson a dévoilé un plan de déconfinement progressif.
  • Alors que plus de 26% de la population a reçu une première dose de vaccin, le gouvernement britannique prévoit une réouverture complète de son économie et une suppression de toutes les mesures sanitaires d’ici le 21 juin. 

Confinés pour la troisième fois depuis le mois de janvier, les Anglais entrevoient désormais un retour à la normale d’ici l’été prochain.

  • La campagne de vaccination produit déjà des effets bénéfiques.
  • Les premiers résultats montrent que les vaccins réduisent le nombre d’hospitalisations et le nombre de décès.

Si tout se passe bien, Londres prévoit:

  • rouvrir les écoles et les universités le 8 mars;
  • autoriser la pratique de sports en extérieur jusqu’à six personnes le 29 mars;
  • rouvrir les gyms, les salons de coiffure et les commerces le 12 avril; 
  • rouvrir les restaurants, les hôtels, les cinémas et les stades le 17 mai; et
  • lever toutes les mesures limitant les contacts sociaux le 21 juin. 

Toutefois, le gouvernement britannique dit qu’il veut rester prudent.

  • À chaque nouvelle étape, le feu vert ne sera donné que si les «données scientifiques» le permettent.
Johanna Sabys
En savoir plus En savoir plus

Les voyageurs doivent subir un test de dépistage à leur arrivée au Canada

Publié le 21 fév 2021
  • À partir d’aujourd’hui, les voyageurs qui entrent au Canada, par voie aérienne ou terrestre, devront subir en arrivant un test de dépistage de la Covid – en plus du test négatif réalisé 72 h avant leur arrivée qu’ils doivent déjà fournir.
  • De plus, les voyageurs qui arrivent par avion doivent s’isoler au moins trois jours dans un hôtel autorisé par le gouvernement; et ceux qui arrivent aux frontières terrestres devront passer un troisième test à la fin de leur quarantaine.

Covid-19: les infections à leur niveau le plus bas depuis cinq mois, mais quatre écoles fermées parce qu’on soupçonne un variant

Publié le 21 fév 2021
  • 666 nouveaux cas de Covid ont été déclarés hier. C’est le nombre le plus bas depuis le 23 septembre dernier. Depuis plus d’une semaine, le nombre d’hospitalisations ne cesse lui aussi de baisser: hier, 686 Québécois étaient hospitalisés.
  • Le ministre de la Santé Christian Dubé demande néanmoins aux Québécois de rester prudents, à cause de la menace que représentent les variants. Cette fin de semaine, des cas de Covid suspectés d’être causés par un variant ont entraîné la fermeture de quatre écoles: à Québec, à Blainville, à Saint-Bruno-de-Montarville, et dans l’arrondissement de Saint-Laurent à Montréal.

Vaccinés à près de 50%, les Israéliens se déconfinent

Publié le 21 fév 2021
  • En Israël, certains lieux sont à nouveau accessibles à tous depuis hier. D’autres, comme les gyms et les théâtres, sont réservés aux personnes munies d’un «badge vert» – celles qui ont reçu leurs deux doses de vaccin, ou qui se sont déjà rétablies de la Covid-19.
  • Selon le gouvernement israélien, au moins 45% de la population a reçu une première dose de vaccin, et un Israélien sur trois – plus de 3 millions de personnes – a reçu les deux doses.