Clubhouse

Nouvelles et tendances concernant l’application de conversation audio Clubhouse

Facebook investit l’audio, avec une série de nouveaux produits intégrés à ses applications actuelles

Publié avant-hier
Facebook investit l’audio, avec une série de nouveaux produits intégrés à ses applications actuelles

[image: Facebook]

  • Les usagers des applications Facebook et Messenger devraient, cet été, pouvoir y tenir entre eux des conversations orales de groupe.
  • Facebook veut aussi intégrer l’écoute et la promotion de balados, et même l’écoute de musique en continu, grâce à un partenariat avec Spotify. Et l’application veut lancer un nouveau format de clips sonores faciles à partager.

L’engouement récent pour l’application sociale de conversation vocale Clubhouse n’a pas échappé à Mark Zuckerberg.

«Nous croyons que l’audio va, bien sûr, aussi devenir un média de première classe», a expliqué lundi le patron de Facebook, dans le cadre de l’annonce d’une série d’outils et de fonctionnalités qui devraient s’ajouter aux applications Facebook et Messenger au cours des prochains mois.

Intégration des balados et de la musique

  • L’application Facebook, qu’elle soit ouverte ou en arrière-plan, permettra d’écouter des balados.
  • Facebook suggèrera des balados et des épisodes à ses usagers en fonction de leurs intérêts, et leur permettra ensuite de commenter ces balados et de les recommander à leurs amis.
  • Grâce à un partenariat avec Spotify, Facebook permettra également l’écoute de musique dans sa propre application.

Live Audio Rooms

  • Facebook va créer des salles de conversation audio, dont le concept évoque directement celles de Clubhouse.
  • Dans un premier temps, ces salles seront testées dans les groupes Facebook et avec quelques vedettes.
  • Elles devraient ensuite, cet été, devenir disponibles à l’ensemble des usagers de Facebook et de Messenger.

Soundbites

  • Facebook veut créer un nouveau format de clips sonores de courte durée. Elle voit ce format comme un nouveau moyen d’expression qui sera intégré au fil de nouvelles des usagers de Facebook.
  • Ces clips pourront être extraits des conversations des Live Audit Rooms, puis édités sur mesure.
  • Facebook va commencer par payer des créateurs pour expérimenter ce nouveau format Soundbites, avant de le rendre ensuite disponible plus largement.
Patrick Pierra
En savoir plus En savoir plus

Encore une nouvelle ronde de financement pour l’application Clubhouse

Publié le 18 avr. 2021
Encore une nouvelle ronde de financement pour l’application Clubhouse

[photo: William Krause | Unsplash]

  • À peine trois mois après avoir conclu une ronde de financement, l’application sociale de conversation Clubhouse a annoncé hier qu’elle clôturait une autre ronde, de série C. Cette ronde est menée, comme la précédente, par la firme de capital de risque californienne a16z.
  • Selon Reuters, cette ronde attribuerait à la société privée une valeur de 4 milliards $US. Ce serait précisément, selon Bloomberg, la valeur à laquelle Twitter aurait proposé d’acheter Clubhouse il y a quelques semaines.

Instagram ajoute à son application des «Live Rooms»: des salles de conférence qui tentent de rivaliser avec Clubhouse

Publié le 1er mars 2021
Instagram ajoute à son application des «Live Rooms»: des salles de conférence qui tentent de rivaliser avec Clubhouse

(Source: Facebook)

  • Ces Live Rooms permettent à un maximum de quatre personnes d’animer en même temps une diffusion vidéo que leurs abonnés peuvent visionner et commenter en direct. Les animateurs peuvent bloquer des utilisateurs ou supprimer des commentaires indésirables à tout moment, pour éviter que les discussions ne dérapent.
  • Facebook, à qui appartient Instagram, réplique ainsi à la populaire application Clubhouse, qui propose une formule similaire – sous forme sonore uniquement – de conférences en direct où plusieurs personnes peuvent discuter devant un public virtuel.

CE LUNDI en rafale

Publié le 22 fév 2021
CE LUNDI en rafale
  • Clubhouse, le réseau social vocal de l’heure, dit avoir colmaté la faille de sécurité qui, pendant la fin de semaine, a permis à un utilisateur de diffuser hors de l’application des conversations tenues par d’autres utilisateurs, ce qui n’est normalement pas permis par le service.
  • Bilan Covid: 805 nouveaux cas ont été enregistrés au cours des dernières 24 h. 689 Québécois sont actuellement hospitalisés, soit 3 de plus qu’hier.
  • Vaccins anti-Covid: le patron de l’Organisation mondiale de la santé accuse certains pays riches de compromettre la distribution de vaccins aux pays pauvres en réclamant plus de doses aux fabricants.
  • Le Michigan, en état d’urgence en raison d’une vague de froid, lève temporairement les restrictions sur la livraison de propane sur son territoire, y compris la livraison par la Ligne 5 d’Enbridge –  la gouverneure de l’État souhaite fermer ce pipeline car elle le qualifie de risque environnemental, mais il fournit 55% du propane au Michigan, selon Enbridge.
  • En République démocratique du Congo (RDC), l’ambassadeur d’Italie a été tué par balles dans une attaque qui visait un convoi du Programme alimentaire mondial, à Goma, dans l’est du pays.

Tendances MÉDIAS

Pourquoi tout le monde parle de Clubhouse

Publié le 12 fév 2021
Steve Proulx
par Steve Proulx
Pourquoi tout le monde parle de Clubhouse

[photo: William Krause | Unsplash]

  • Clubhouse, ce nouveau réseau social basé sur l’audio, fait beaucoup jaser ces temps-ci, surtout depuis qu’Elon Musk y a fait une apparition il y a quelques semaines.
  • Au-delà du buzz, Clubhouse a-t-il le potentiel de devenir un incontournable dans le paysage médiatique?

Ce qu’est l’application Clubhouse:

Un chroniqueur de PC Mag a résumé de belle façon ce qu’elle permet: «C’est un peu comme écouter une conversation téléphonique, mais légalement.»

Clubhouse permet à un utilisateur de lancer une conversation et de discuter de choses et d’autres, avec une ou des milliers de personnes.

Les conversations sont en direct, elles ne sont pas enregistrées. Tous les auditeurs ont la possibilité de participer à la discussion en «levant la main» – comme une version 2.0 des émissions de «lignes ouvertes» à la radio.

Lancé il y a moins d’un an, Clubhouse est toujours en développement (bêta).

  • On ne peut pour l’instant y accéder que sur invitation.
  • L’appli ne fonctionne que sur iPhone. Une version Android viendra plus tard.

Pourquoi on en parle tant:

L’intérêt pour Clubhouse n’a cessé d’enfler ces derniers mois.

En ces temps de pandémie, l’appli s’est imposée comme une nouvelle façon de maintenir un semblant de vie sociale.

Puis, le côté «club privé» a quelque chose d’excitant. Parce qu’ils doivent être invités pour utiliser l’app, les premiers membres de la communauté ont un sentiment d’exclusivité. Il ne durera pas très longtemps (ils seraient déjà 2 millions) mais, pour l’instant, ce «privilège» fait des envieux: tout le monde veut savoir ce qui se passe sur Clubhouse.

Clubhouse est aussi la nouvelle coqueluche des investisseurs en capital de risque de la Silicon Valley.

  • L’appli, qui avait une valeur de 100 millions $ il y a moins d’un an, vaudrait aujourd’hui 1 milliard $.
  • Le fonds Andreessen Horowitz, qui a investi dans Facebook, Instagram, Pinterest et Airbnb, compte parmi les investisseurs de Clubhouse.

Facebook serait déjà en train de développer une application concurrente, selon le New York Times.

De son côté, Twitter teste actuellement la fonctionnalité Spaces, qui permet aussi de créer des «tweets audio éphémères».

En bref, il se passe quelque chose là.

> Découvrez les autres chroniques Tendances Médias de Steve Proulx, publiées chaque samedi dans InfoBref Matin

J’ai essayé Clubhouse:

Il ne m’a fallu que 10 minutes pour trouver une personne dans mon réseau prête à m’inviter.

Il s’agissait de Jean-Patrice Rémillard, un musicien de mes amis. Il voit dans cette app un beau potentiel: «Je pense que Clubhouse va devenir un gros joueur. Il y a un besoin criant de communauté actuellement, et cette app est cool, car on n’est pas dans le paraître, comme avec Instagram. Ce qui rend les gens intéressants sur Clubhouse, c’est la qualité de leurs propos.»

En ouvrant l’app, on est invité à sélectionner nos intérêts, puis on nous suggère des personnes à suivre. Rapidement, on se retrouve avec une liste de «conversations» à écouter en direct.

Je suis tombé sur un panel auquel participait Marc Randolph, l’un des fondateurs de Netflix. Il donne aujourd’hui des conférences sur la gestion d’entreprise. 1500 personnes écoutaient avec moi ce qu’il avait à dire et pouvaient lui poser des questions.

En faisant défiler la liste des conversations, baptisées «Rooms», j’ai vu des discussions sur une panoplie de sujets, y compris un débat sur «Star Wars vs. Planet of the Apes». On trouve aussi beaucoup de consultants qui prodiguent des conseils à propos du carré de sable qu’ils connaissent – ventes, marketing ou ressources humaines.

En revanche, je n’ai trouvé aucune discussion en français.

Il semble donc y avoir là une occasion à saisir pour les influenceurs francophones souhaitant investir une plate-forme émergente.

Reste aussi à trouver un modèle d’affaires viable pour cette idée. Ça viendra assez vite, n’ayez crainte…

Pour recevoir la chronique Tendances Médias de Steve Proulx chaque samedi dans votre courriel, abonnez-vous gratuitement ici au bulletin de nouvelles quotidien InfoBref Matin

En savoir plus En savoir plus

Recevez gratuitement par courriel l’essentiel des nouvelles politiques, économiques, technologiques et internationales, chaque matin et fin d’après-midi

Facebook envisagerait de concurrencer le réseau social vocal Clubhouse

Publié le 11 fév 2021
Facebook envisagerait de concurrencer le réseau social vocal Clubhouse
  • Facebook, qui ne s’est pas gêné dans le passé pour imiter certaines caractéristiques populaires au sein d’autres réseaux sociaux, serait en train de produire une version vocale de son service qui s’apparente à l’application Clubhouse, selon des sources anonymes citées par le New York Times.
  • Le PDG de Facebook, Mark Zuckerberg, est apparu sur Clubhouse il y a quelques jours pour discuter de réalité augmentée et virtuelle. L’application permet de se regrouper pour échanger verbalement sur les thèmes de son choix. La formule fait mouche: Clubhouse est parmi les applications les plus téléchargées à l’heure actuelle aux États-Unis.

Elon Musk est devenu un des principaux influenceurs boursiers

Publié le 2 fév 2021
Elon Musk est devenu un des principaux influenceurs boursiers

Elon Musk (Source: Wikimedia)

  • Le bitcoin, Signal, Clubhouse, et même GameStop: quand Elon Musk tweete, les investisseurs achètent.
  • Résultat: l’entrepreneur a un effet énorme sur la valeur d’entreprises avec lesquelles il n’entretient pourtant aucun lien direct.

Le succès de Tesla et de SpaceX, deux entreprises dirigées par Elon Musk qui défient les pronostics en influençant grandement l’évolution des secteurs de l’automobile et du transport spatial, confère à Musk une réputation de visionnaire.

  • Conséquence: de nombreux internautes voient dans ses moindres faits et gestes comme des suggestions d’investissement prometteurs.

L’impact de Musk sur le secteur financier est étonnant.

Plus tôt cette année, Musk a mis le mot-clic #bitcoin dans sa bio sur son compte Twitter. 

  • Dans les heures suivantes, le cours de la monnaie numérique a bondi de 20%.

Dimanche dernier, Musk s’est posé en défenseur de l’intérêt des petits investisseurs qui mènent une charge contre les vendeurs à découvert et autres «requins» de Wall Street.

  • Il a posé quelques questions difficiles au PDG de Robinhood, une application de courtage en direct populaire auprès des petits investisseurs américains, à propos de sa décision de bloquer l’achat des actions d’entreprises comme GameStop à la fin de la semaine dernière.
  • Ce PDG, Vladimir Tenev, s’est défendu en indiquant qu’il avait simplement obéi aux règles qui lui sont imposées pour pouvoir agir en tant que courtier à la bourse de New York.
  • Plusieurs utilisateurs de l’application n’ont pas été convaincus. Ils se sont sentis trahis par Robinhood: ils la soupçonnent de les avoir empêchés d’acheter certaines actions pour protéger les intérêts d’autres institutions financières avec lesquelles Robinhood fait affaire.

­> Consultez la section Affaires et finances d’InfoBref avec nos nouvelles brèves en semaine et la chronique de conseils Vos Finances le samedi

L’influence d’Elon Musk n’est pas sans risque. Elle provoque même parfois des situations loufoques, quand les spéculateurs se méprennent sur les propos ou sur les gestes d’Elon Musk.

  • La société texane Signal Advance, qui conçoit des technologies pour le secteur médical, a vu la valeur de son action quadrupler début janvier, après qu’Elon Musk ait vanté l’application de messagerie Signal sur Twitter. Or, l’éditeur de cette application est une entreprise sans but lucratif qui n’est pas inscrite en bourse et n’a aucun rapport avec Signal Advance.
  • Une présence d’Elon Musk sur le réseau social audio Clubhouse, en début de semaine, a généré un engouement similaire envers le titre du Clubhouse Media Group (NYSE: CMGR), qui œuvre dans le secteur médical et n’a aucun rapport avec le réseau social.
Alain McKenna
En savoir plus En savoir plus

CE MARDI en rafale

Publié le 26 janv. 2021
CE MARDI en rafale

(Photo Air Liquide)

  • Air Liquide Canada vient de doubler la capacité de production de son électrolyseur de Bécancour, le plus gros de ce type au monde, ce qui lui permettra d’alimenter le secteur industriel du nord-est américain.
  • Voyageurs de retour de l’étranger: Justin Trudeau a confirmé que de nouvelles mesures plus strictes seraient bientôt annoncées.
  • Clubhouse, un réseau social basé sur les échanges vocaux spontanés qui fait beaucoup parler dans la Silicon Valley depuis sa création il y a 9 mois, vient de boucler un financement de 100 millions $US qui lui accorde une valeur de 1 milliard $US et qui lui permettra d’offrir son service au grand public – alors qu’il était sur invitation jusqu’à présent.
  • Janet Yellen, l’ancienne présidente de la Réserve américaine (Fed) devient la première femme secrétaire au Trésor des États-Unis: sa nomination a été confirmée hier par le Sénat américain.
  • L’Union européenne veut désormais contrôler les exportations des vaccins anti-Covid qui sont fabriqués en Europe, en réaction aux retards de livraison annoncés par Pfizer et AstraZeneca. Selon Justin Trudeau, le Canada ne devrait pas être impacté par les restrictions envisagées par l’UE.