Cannabis

En marge des élections, on connait déjà plusieurs décisions sur lesquelles les Américains ont voté mardi

Publié le 4 nov. 2020
En marge des élections, on connait déjà plusieurs décisions sur lesquelles les Américains ont voté mardi

(Image Unsplash)

  • L’incertitude quant à l’issue des élections n’a pas empêché les électeurs de régler quelques dossiers économiques importants dans plusieurs États.
  • Trois dossiers pourraient avoir des répercussions jusque chez nous:  le cannabis, le statut des chauffeurs d’Uber et Lyft, et la hausse du salaire minimum.

Feu vert pour le cannabis… et un peu plus
Les États qui ont soumis la question du cannabis au vote ont obtenu une majorité en faveur de sa légalisation. Selon les résultats d’hier:

  • L’Arizona, le New Jersey et le Montana légaliseront son usage à des fins récréatives.
  • Le Dakota du Sud et le Mississippi l’autoriseront à des fins médicinales.

L’Oregon a par ailleurs voté en faveur d’une décriminalisation de toutes les drogues, y compris la cocaïne et l’héroïne.

Uber et Lyft ont l’appui des Californiens

  • Les électeurs du Golden State ont statué: les chauffeurs d’Uber et de Lyft ne sont pas des employés.
  • Cette mesure leur épargnera 100 millions $US par an en frais salariaux.

Le titre d’Uber a bondi de 12% en Bourse ce matin; celui de Lyft prenait près de 10%.

La Floride haussera son salaire minimum à 15$ de l’heure
La Floride fera passer le salaire horaire minimum de 8,56$US à 10$US d’ici septembre 2021, puis l’augmentera d’un dollar l’heure tous les ans jusqu’en 2026.

Alain McKenna
En savoir plus En savoir plus

Peu importe qui sera président des États-Unis, l’industrie du cannabis ne peut pas perdre

Publié le 1er nov. 2020
Peu importe qui sera président des États-Unis, l’industrie du cannabis ne peut pas perdre

(Source: Pexels)

  • Le cannabis pourrait connaître un «moment pivot» ce mardi: en même temps qu’ils choisiront un président, les électeurs de cinq États voteront sur sa légalisation, qui a déjà la faveur du parti démocrate.
  • Selon les experts, sa consommation à des fins récréatives ou médicinales a 80% des chances d’être permise à plus grande échelle que c’est présentement le cas aux États-Unis, et 20% de conserver le statu quo.

Quatre scénarios sont évoqués au niveau national, selon la combinaison qui sortira des urnes:

  • Trump reste président ou est battu par Biden; 
  • les républicains conservent leur majorité au Sénat ou la concèdent aux démocrates.

Pour les producteurs de cannabis, le pire des scénarios est que rien ne change. Dans tous les autres cas, ils gagnent:

  • un Sénat sous contrôle démocrate offrira plus de latitude aux États qui souhaitent légaliser la consommation de cannabis;
  • un Sénat et un président démocrates légaliseront vraisemblablement le cannabis pour l’ensemble des États-Unis rapidement, croit Vivian Azer, une analyste spécialisée dans le marché du cannabis pour la firme d’investissement américaine Cowen & Co.

«Si ce n’est pas une priorité des 100 premiers jours (du président Joe Biden), ce sera certainement au programme de sa première année», écrivait-elle récemment dans une note aux investisseurs.

Une fois le pot légalisé au sud de la frontière, la Bourse de Toronto pourra autoriser les producteurs cotés sur son parquet à vendre en sol américain, ce qu’elle ne permet pas présentement.

  • Le simple fait d’éliminer cette interdiction gonflera leur valeur boursière de 12 milliards $, calcule Vivan Azer.
  • Cette augmentation de valeur les aidera à attirer du capital pour investir dans la production et la transformation du cannabis au pays.


Alain McKenna
En savoir plus En savoir plus

L’industrie du cannabis pourrait bénéficier des élections américaines de novembre pour reprendre de la vigueur

Publié le 22 oct. 2020
L’industrie du cannabis pourrait bénéficier des élections américaines de novembre pour reprendre de la vigueur

(Source: Unsplash)

  • Cinq États américains ont mis la question de la légalisation du cannabis sur leur bulletin de vote et trois autres ont affirmé dernièrement vouloir procéder à cette légalisation en 2021 ou 2022.
  • S’il fallait que le Sénat devienne majoritairement démocrate, la légalisation pourrait se faire à l’échelle nationale et provoquer une importante hausse des ventes se chiffrant en plusieurs milliards de dollars annuellement, prédit la firme Canaccord Genuity.