ENTREPRENEURS, GESTIONNAIRES et PROFESSIONNELS ENTREPRENEUR·E·S ET
PROFESSIONNEL·LE·S

Voici l’info qu’il vous faut:
pertinente, utile et brève

Recevez gratuitement chaque jour:

Votre adresse servira uniquement à vous envoyer nos infolettres. Vous ne recevrez pas de courriels publicitaires et vous pourrez vous désabonner en tout temps.

«Opération main-d’œuvre»: Québec investit 3,9 milliards $ pour combler 170 000 postes

Publié le 30 nov. 2021
par Johanna Sabys

Le ministre du Travail Jean Boulet, François Legault et la ministre de l’Enseignement supérieur Danielle McCann (Source: Émilie Nadeau / compte Twitter du premier ministre)

  • Le gouvernement Legault offre 475 $ par semaine aux travailleurs sans emploi qui acceptent de retourner aux études pour être formés dans 6 secteurs jugés «essentiels» et «stratégiques» pour l’économie du Québec. 
  •  Avec ce budget de 3,9 milliards $, Québec espère requalifier près de 170 000 travailleurs pour combler des besoins en santé et services sociaux, éducation, service de garde, technologies de l’information, génie et construction.

François Legault veut «donner un grand coup» pour s’attaquer à la pénurie de main-d’œuvre, moins d’une semaine après le mini-budget du ministre des Finances. 

L’«Opération main-d’œuvre» du gouvernement a pour objectif de recruter: 

  • 60 000 travailleurs «essentiels» en santé et services sociaux, éducation et services de garde; et 
  • 110 000 travailleurs «stratégiques» en technologies de l’information, génie et construction. 

Pour y parvenir, Québec met en place une allocation hebdomadaire de 475 $ pour les travailleurs qui acceptent de se requalifier dans un des 6 secteurs ciblés.

  • Si une allocation de 475 $ est payée pendant 52 semaines, elle donnerait un revenu annuel de 24 700 $.

Cette nouvelle allocation s’ajoute aux mesures annoncées jeudi dernier:  

  •  des bourses qui atteindront, à la fin d’une formation de 3 ou 4 ans, jusqu’à 9000 $ au collégial et jusqu’à 20 000 $ à l’université; et 
  • une prime salariale offerte jusqu’au 31 mars 2023 pour inciter les retraités de l’enseignement, des services de garde et des soins infirmiers à revenir au travail.

Tous les étudiants québécois inscrits à temps plein dans les 6 domaines prioritaires seront admissibles à ces aides à la session d’automne 2022.

Johanna Sabys