ENTREPRENEURS, GESTIONNAIRES et PROFESSIONNELS ENTREPRENEUR·E·S ET
PROFESSIONNEL·LE·S

Voici l’info qu’il vous faut:
pertinente, utile et brève

Recevez gratuitement chaque jour:

Votre adresse servira uniquement à vous envoyer nos infolettres. Vous ne recevrez pas de courriels publicitaires et vous pourrez vous désabonner en tout temps.

Ventilation dans les écoles: Legault défend Roberge, dont l’opposition réclame la démission

Publié le 27 mai 2021
par Johanna Sabys
  • Les partis d’opposition exigent à nouveau la démission du ministre de l’Éducation Jean-François Roberge, après la révélation par Radio-Canada de courriels internes.
  • Dans ces échanges, qui datent du mois de mars, le conseiller médical stratégique de la Santé publique Richard Massé dit qu’il refuse qu’on lui «mette des mots dans la bouche», et d’écrire que «le processus semble conforme».

Le ministère de l’Éducation est maintenant accusé d’avoir tenté d’influencer le ministère de la Santé pour qu’il affirme que la Santé publique avait validé le protocole de tests de qualité de l’air dans les écoles.

L’opposition demande la création d’une commission parlementaire d’ici la fin de la session, le 11 juin prochain, pour faire «la lumière sur la gestion du dossier».

François Legault ne lâche pas son ministre.

Le premier ministre défend la version de Jean-François Roberge: cette affaire est un malentendu entre le ministère de l’Éducation et la Santé publique.

  • Selon Legault, Roberge a bien consulté la Santé publique, sans qu’elle ait «validé» le protocole de tests.
Johanna Sabys