Brexit

L’Europe a approuvé l’application provisoire de l’accord post-Brexit. Quand cet accord deviendra-t-il définitif?

Publié le 28 déc 2020
L’Europe a approuvé l’application provisoire de l’accord post-Brexit. Quand cet accord deviendra-t-il définitif?

(Source: Pixabay)

  • L’accord a déjà été adopté par le gouvernement britannique et les représentants des pays de l’Union européenne, et les gouvernements de tous les pays européens devraient lui donner leur feu vert aujourd’hui.
  • Mais ce n’est pas tout: le Parlement britannique et le Parlement européen devront encore ratifier cet accord commercial. 

Londres et Bruxelles ont conclu le 24 décembre une entente qui régira leurs relations commerciales à partir du 1er janvier.

  • Son texte fait de plus de 1200 pages.
  • L’accord doit permettre de préserver l’accès du Royaume-Uni, sans quotas ni droits de douane, au marché unique européen et à ses 450 millions de consommateurs.
  • Le premier ministre britannique Boris Johnson le qualifie de «point de départ» dans une relation «entre égaux souverains».

Les représentants des 27 États membres de l’Union européenne ont approuvé hier à l’unanimité l’application provisoire de l’accord à partir du 1er janvier.

On attend cet après-midi son adoption formelle par les gouvernements des 27 pays qui composent l’UE.

Mais l’accord ne deviendra définitif que lorsqu’il aura été ratifié officiellement:

  • par le Parlement britannique demain;
  • puis par les 751 députés du Parlement européen au début de l’an prochain.


Johanna Sabys
En savoir plus En savoir plus

Brexit: le Royaume-Uni et l’Union européenne se seraient entendus sur les grandes lignes d’un accord de libre-échange

Publié le 23 déc 2020
  • Le négociateur européen Michel Barnier a dit hier qu’une entente pourrait être officialisée avant Noël si le Royaume-Uni est prêt à certaines concessions du côté des pêcheries.
  • La pêche représente un marché de 650 millions d’euros, soit une mince part des échanges commerciaux entre le Royaume-Uni et l’Union européenne qui totalisent 512 milliards d’euros: cela laisse présager que le différend pourrait être réglé rapidement, avancent des sources citées par plusieurs médias européens.

Brexit: le Canada signe un accord avec le Royaume-Uni pour éviter une augmentation des tarifs douaniers en janvier

Publié le 22 déc 2020
  • Les deux pays ont signé un accord temporaire. Il garantit que les produits canadiens ne seront pas soumis aux tarifs douaniers britanniques lorsque le Royaume-Uni quittera officiellement l’Union européenne le 1er janvier.
  • Selon la ministre des Finances Chrystia Freeland, cette entente permettra aux tarifs douaniers de rester à leurs niveaux actuels. 

À partir du 1er janvier, l’accord de libre-échange que le Canada a conclu avec l’UE ne régira plus le commerce entre le Canada et le Royaume-Uni. 

Les deux gouvernements avaient déjà négocié un Accord de continuité commerciale Canada–Royaume-Uni, mais il n’a pas pu être adopté par le Parlement avant les Fêtes.

En attendant la ratification d’un accord permanent, l’accord temporaire signé hier doit:

  • geler les tarifs douaniers jusqu’à l’adoption d’un nouvel accord commercial;
  • permettre aux entreprises qui font du commerce entre les deux pays de poursuivre leurs activités normalement. 
Johanna Sabys
En savoir plus En savoir plus

Brexit: dernière chance aujourd’hui pour un accord entre Londres et Bruxelles?

Publié le 6 déc 2020
  • À la demande du premier ministre britannique et de la présidente de la Commission européenne, les négociateurs ont peut-être entamé hier pour 48 h ce qui ressemble à une discussion de la dernière chance pour conclure un accord commercial post-Brexit avant la fin de l’année.
  • Faute de parvenir à un accord, les échanges entre Londres et l’UE seront soumis dès le 1er janvier aux seules règles de l’Organisation mondiale du commerce (OMC).

La première ministre écossaise veut organiser un référendum sur l’indépendance en 2021

Publié le 30 nov. 2020
  • La première ministre Nicola Sturgeon dit qu’elle organisera un deuxième référendum sur l’indépendance de l’Écosse si son parti – le Parti indépendantiste écossais – gagne les élections locales en mai prochain.
  • À l’approche du Brexit, le souhait d’indépendance revient en force chez les Écossais, qui ont massivement voté en 2016 contre la sortie de l’Union européenne.

Recevez gratuitement par courriel l’essentiel des nouvelles politiques, économiques, technologiques et internationales, chaque matin et fin d’après-midi

Le Canada et le Royaume-Uni devront renégocier un véritable accord de libre-échange l’an prochain

Publié le 23 nov. 2020
Le Canada et le Royaume-Uni devront renégocier un véritable accord de libre-échange l’an prochain
  • L’accord conclu samedi entre les deux pays se contente de maintenir les dispositions de l’Accord économique commercial global entre le Canada et l’Union européenne qui régissent actuellement les échanges commerciaux entre les deux pays.
  • «Nous nous assurons simplement que nos entreprises pourront continuer de travailler ensemble», a résumé le premier ministre Justin Trudeau.

Il y avait urgence de conclure cet accord du côté du Royaume-Uni, parce qu’il quittera l’Union européenne le 1er janvier prochain.

Le Canada est le 53e pays avec lequel le gouvernement de Boris Johnson est parvenu à signer un accord commercial pour l’après-Brexit.

Le premier ministre anglais se félicite particulièrement qu’une entente avec le Canada lui permette de se rapprocher du Partenariat transpacifique global et progressif, un groupe dont le Canada fait partie avec 11 pays asiatiques qui sont fort attrayants pour le Royaume-Uni.

Le gouvernement anglais a promis de renégocier son accord avec le Canada l’an prochain, une fois que le Royaume-Unis sera officiellement sorti de l’UE.

Les entreprises québécoises commencent à peine à s’ouvrir au marché anglais. Elles pourraient profiter d’un rapprochement commercial entre Ottawa et Londres.

  • Les exportations du Québec vers le Royaume-Uni ont doublé depuis un an et avoisinent maintenant un milliard $ sur une base annuelle.
  • Le sirop d’érable et des composants pour des véhicules électriques sont parmi les biens les plus fréquemment vendus par le Québec au Royaume-Uni et qui continueront à être exemptés de taxes.
Alain McKenna
En savoir plus En savoir plus

Brexit: l’Union européenne rappelle au Royaume-Uni que le temps presse pour ratifier un accord

Publié le 16 nov. 2020
  • Lors de la reprise des négociations entre Londres et Bruxelles hier, les diplomates de l’UE ont averti le Royaume-Uni qu’il était peut-être déjà trop tard pour ratifier un accord avant la fin de l’année.
  • Le ministre irlandais des Affaires étrangères estime qu’il reste seulement une dizaine de jours pour parvenir à un accord, alors que des demandes sont encore faites de part et d’autre concernant la pêche et les règles d’une concurrence équitable.

Brexit: Londres attend des compromis de l’Union européenne

Publié le 18 oct. 2020
  • Selon le ministre d’État britannique Michael Gove, Londres espère toujours conclure un accord commercial post-Brexit avec l’UE: la porte des négociations reste «entrouverte» si l’UE modifie sa position.
  •  La situation s’est envenimée la semaine dernière — un porte-parole du premier ministre Boris Johnson avait même affirmé que les négociations étaient «finies».

Brexit: le Royaume-Uni peut vivre sans accord avec l’UE, estime Boris Johnson

Publié le 4 oct. 2020
  • Alors que l’Union européenne souhaite sceller un accord post-Brexit avant la fin du mois d’octobre, le premier ministre britannique a souligné dimanche qu’il restait des problèmes à régler: «nous sommes sérieux sur la nécessité de contrôler nos propres lois et nos propres règlementations».
  • Boris Johnson et la chef de l’UE Ursula von der Leyen ont toutefois convenu samedi d’intensifier leurs négociations.

Biden prévient Boris Johnson: pas d’accord commercial avec les États-Unis sans respect du pacte de paix nord-irlandais

Publié le 17 sept. 2020
  • Pour réaliser le Brexit, Londres veut enfreindre le protocole de l’Irlande du Nord — qui vise à éviter une frontière douanière physique entre l’Irlande du Nord, britannique, et la République d’Irlande, membre de l’UE.
  • Mais le candidat démocrate américain Joe Biden a prévenu hier le Royaume-Uni qu’après le Brexit, Londres ne pourrait pas signer un accord commercial avec les États-Unis si le pacte de paix nord-irlandais n’était pas respecté.