ENTREPRENEURS, GESTIONNAIRES et PROFESSIONNELS ENTREPRENEUR·E·S ET
PROFESSIONNEL·LE·S

Voici l’info qu’il vous faut:
pertinente, utile et brève

Recevez gratuitement chaque jour:

Votre adresse servira uniquement à vous envoyer nos infolettres. Vous ne recevrez pas de courriels publicitaires et vous pourrez vous désabonner en tout temps.

Jeune entreprise québécoise innovante

Truxweb aide les expéditeurs de marchandises à trouver des transporteurs

Mis à jour le 20 nov. 2022
par Patrick Pierra

Mathieu van Gent, fondateur et PDG de Truxweb

  • Pour les entreprises manufacturières, gérer l’expédition de leurs marchandises à des grossistes, des distributeurs ou des entreprises clientes peut constituer un véritable casse-tête.
  • La jeune pousse montréalaise Truxweb leur propose un service-logiciel qui les met directement en relation avec des transporteurs.

Le problème auquel s’attaque Truxweb est le manque de ressources dont disposent les entreprises qui doivent fréquemment expédier des produits à d’autres entreprises et n’ont pas leurs propres camions.

«Il est difficile de connaitre toutes les options de transport de marchandises disponibles: quelles routes sont assurées par quels transporteurs et à quels prix?», explique Mathieu van Gent, fondateur et PDG de Truxweb.

Pour obtenir cette information, il faut habituellement passer par des courtiers en fret routier, qui mettent en relation des expéditeurs et des transporteurs.

Le marché du fret routier qui passe par des courtiers est gigantesque, selon Mathieu van Gent: 360 milliards $ par an en Amérique du Nord, dont 40 milliards $ pour le Canada.


RECEVEZ GRATUITEMENT chaque jour par courriel L’ESSENTIEL DES NOUVELLES économiques, financières et technologiques: abonnez-vous ici aux infolettres quotidiennes d’InfoBref, ou cliquez Infolettres en haut à droite


La solution que propose Truxweb est de remplacer le courtier par un service-logiciel qui met directement en relation expéditeurs et transporteurs.

«Truxweb est un peu comme un Airbnb du transport commercial, suggère Mathieu van Gent.

  • D’un côté, chaque expéditeur crée un profil de client en indiquant ses besoins.
  • De l’autre, chaque transporteur crée un profil de fournisseur en indiquant les routes et tarifs qu’il propose.

Notre plateforme permet d’apparier les besoins aux options disponibles. Les clients peuvent ensuite y acheter un service d’expédition directement du transporteur.»

Ce service transactionnel en ligne se consacre actuellement:

  • à l’expédition d’entreprises à entreprises (par opposition à la livraison finale au domicile du consommateur); et
  • qui requièrent l’utilisation d’un camion complet (ce que l’on appelle en anglais FTL pour full truckload).

L’essentiel des nouvelles importantes chaque jour en 10 minutes? C’est ce que vous offrent, par courriel, les deux bulletins de nouvelles quotidiens d’InfoBref. Simples, clairs et utiles. Faites comme plus de 10 000 Québécois·es, essayez-les: abonnez-vous gratuitement ici ou en cliquant Infolettres en haut à droite


Le modèle d’affaires de Truxweb est basé sur une commission par transaction pour chaque expédition contractée par son intermédiaire.

«Un courtier prélève habituellement une commission de 15 à 30% sur le cout d’une expédition, explique Mathieu van Gent. Notre commission varie de 8 à 12%, soit deux fois moins.»

En complément, les expéditeurs peuvent acheter dans le service en ligne des assurances proposées par des assureurs.

Truxweb propose aussi des services de consultation pour optimiser les couts d’expédition des expéditeurs.

Aux clients expéditeurs qui ont déjà des fournisseurs d’expédition et souhaitent gérer les transactions avec eux par l’intermédiaire de Truxweb, l’entreprise proposera l’an prochain un abonnement payant avec un tarif mensuel pour l’utilisation de son service-logiciel.


Entrepreneur·es, restez à l’affût des nouvelles économiques, financières, technologiques et politiques qui vous concernent en seulement quelques minutes par jour: abonnez-vous aux infolettres gratuites d’InfoBref ici ou en cliquant sur Infolettres en haut à droite


Actuellement, l’entreprise emploie à temps plein 14 personnes, y compris ses 3 cofondateurs.

Le développement de son service-logiciel s’est terminé en mars dernier. Il enregistre déjà 30 à 40 transactions par mois, qui génèrent un revenu d’environ 100 000 $ par mois.

Truxweb fait partie des 20 jeunes pousses sélectionnées cette année dans le programme Bourse+ de Startup Montréal. [Découvrez d’autres jeunes entreprises québécoises innovantes soutenues par cet organisme et par d’autres.]

Prochaines étapes pour l’entreprise:

  • développer des mécanismes d’intégration avec les logiciels de gestion utilisés à l’interne par les expéditeurs et les transporteurs;
  • élargir, dès de le début de l’an prochain, la gamme de services couverts aux expéditions qui ne requièrent pas un camion entier (donc à ce qu’on appelle en anglais LTL, pour less than truckload);
  • obtenir un premier financement en capital-actions de 1 à 1,5 million $ pour alimenter la croissance de l’entreprise.
Patrick Pierra