ENTREPRENEURS, GESTIONNAIRES et PROFESSIONNELS ENTREPRENEUR·E·S ET
PROFESSIONNEL·LE·S

Voici l’info qu’il vous faut:
pertinente, utile et brève

Recevez gratuitement chaque jour:

Votre adresse servira uniquement à vous envoyer nos infolettres. Vous ne recevrez pas de courriels publicitaires et vous pourrez vous désabonner en tout temps.

Entrevue

Gabriel Nadeau-Dubois à InfoBref: ce que Québec solidaire propose en économie

Mis à jour le 21 sept. 2022
par Johanna Sabys

Gabriel Nadeau-Dubois (Source: Québec solidaire)

  • Selon un récent sondage Léger, parmi les premiers sujets qui influenceront le vote des Québécois le 3 octobre, on trouve: le pouvoir d’achat et le coût de la vie; les taxes et les impôts; l’emploi et la situation économique du Québec.
  • Le porte-parole de Québec solidaire Gabriel Nadeau-Dubois a expliqué à InfoBref quelles mesures un gouvernement solidaire mettrait en place dès son premier mandat pour répondre à ces 3 enjeux prioritaires.

Pouvoir d’achat et coût de la vie

«Notre priorité est de faire baisser les factures quotidiennes des gens», dit Gabriel Nadeau-Dubois. 

Québec solidaire s’engage à: 

  • diminuer de moitié les tarifs de transport en commun; 
  • plafonner la facture d’électricité pour qu’elle cesse d’augmenter; et 
  • créer une assurance dentaire publique et universelle «qui permettrait d’économiser plusieurs centaines $ par an».

QS augmenterait le salaire minimum à 18 $ de l’heure «parce que le taux actuel ne permet pas de vivre dans la dignité».  

«Pour lutter contre l’appauvrissement des ainés», un gouvernement solidaire:  

  • bonifierait le régime des rentes; et 
  • créerait un régime de retraite public et universel.  

Gabriel Nadeau-Dubois croit qu’il est impossible de régler la crise du cout de la vie sans régler la crise du logement – «c’est le premier poste de dépense des Québécois», précise-t-il. 

Pour y parvenir, il faut, dit-il, «mieux réglementer le logement» et remettre «sous contrôle» cette dépense. 


L’essentiel des nouvelles importantes chaque matin en 5 minutes? C’est ce qu’offre notre infolettre InfoBref Matin. Essayez-la et voyez pourquoi plus de 10 000 Québécois·es la reçoivent chaque jour:
abonnez-vous gratuitement ici ou en cliquant Infolettres en haut à droite


Taxes et impôts

Un gouvernement solidaire détaxerait les biens essentiels – nourriture, produits d’hygiène personnelle, médicaments sans ordonnance et vêtements – «jusqu’à ce que l’inflation revienne à un niveau normal».

  • «Ces produits ne devraient pas être taxés par le gouvernement dans un contexte où les gens ont du mal à se les approprier», dit Nadeau-Dubois. 
  • Selon lui, cette mesure temporaire apportera «un coup de pouce très concret» aux familles qui ne devraient pas avoir «à choisir entre payer leur épicerie ou le loyer». 

Québec solidaire n’augmenterait pas les impôts des Québécois qui gagnent moins de 100 000 $ par an. 

  • La réforme fiscale du parti prévoit «une légère baisse d’impôt» pour eux: QS compte augmenter de 500 $ le montant personnel de base.

Les baisses d’impôts proposées par les autres partis sont «irresponsables», croit-il, et «elles bénéficieraient aux plus fortunés». 

  • «C’est inéquitable, dit-il, et cela nous prive des moyens dont nous avons besoin au Québec pour investir en santé et en éducation.» 

Mais «le 5% le plus riche» devrait contribuer davantage, dit Gabriel Nadeau-Dubois. 

QS prévoit de:

  • hausser le taux d’imposition à 3 paliers de revenu [détails (9 sept.)];
  • instaurer un impôt sur les actifs nets de plus d’un million $; et
  • mettre en place un impôt sur les grandes successions de plus d’un million $.

Réforme de la fiscalité «des grands pollueurs» et des grandes sociétés

Un gouvernement solidaire demanderait aux entreprises minières, à celles qui utilisent beaucoup d’eau, aux banques, aux Gafam et aux entreprises de plus de 500 employés de faire «leur juste part».

  • C’est auprès de ces entreprises que QS veut «aller chercher l’argent» pour financer ses engagements.

Des conseils en finances personnelles, investissement, immobilier et consommation? C’est ce que vous offre chaque samedi l’infolettre InfoBref Votre argent : abonnez-vous gratuitement ici ou en cliquant Infolettres en haut à droite


Emploi et situation économique du Québec

«Pour régler la pénurie de main-d’œuvre, il faut améliorer les conditions de travail», affirme Gabriel Nadeau-Dubois. 

  • Il note que Québec solidaire est «le seul parti qui a prévu d’améliorer les conditions de travail dans le secteur public». 
  • QS prévoit près de 4,5 milliards $ pour refinancer les services publics et régler la pénurie de main-d’œuvre en santé et en éducation.

Selon lui, ce sont de mauvaises conditions de travail qui poussent les gens à quitter leur emploi. 

  • «Si on veut les ramener, dit-il, il faut leur offrir une meilleure qualité de vie. 
  • Les travailleurs de la santé que je rencontre ne me parlent pas de leur salaire, mais de leurs horaires, du temps supplémentaire obligatoire, et de la culture de travail souvent très autoritaire. Ils se sentent peu écoutés et considérés.» 

Pour «stimuler l’économie locale», Québec solidaire prévoit de:

  • créer de nouvelles places en CPE «pour permettre aux parents de contribuer à l’économie québécoise»; et
  • améliorer les procédures d’immigration – «ce qui aidera les employeurs qui ont du mal à embaucher».  

Par ailleurs, «le congé temporaire de TVQ va bénéficier aux commerces de proximité», ajoute Gabriel Nadeau-Dubois. 

La transition écologique est «le plus grand défi du Québec»

Pour le relever, QS compte «miser sur les technologies vertes, l’électrification, la biomasse forestière ou encore la filière batterie québécoise», précise-t-il.

  • «On va encourager ces secteurs d’avenir qui sont appelés à prospérer et soutenir les secteurs qui vont être fragilisés par cette transition. 
  • Ce n’est pas aux travailleurs de payer la facture, dit-il, nous prévoyons un plan de requalification pour s’assurer qu’ils ne perdent pas leur gagne-pain.»  

Un gouvernement solidaire investirait 37,8 milliards $ dans des projets d’infrastructures compatibles avec sa cible climatique.

Pour aller plus loin sur les propositions électorales, consultez:

Johanna Sabys