ENTREPRENEURS, PROFESSIONNELS, INVESTISSEURS ENTREPRENEUR·ES et
PROFESSIONNEL·LES

Voici l’info qu’il vous faut:
pertinente, utile et brève

Recevez gratuitement du lundi au vendredi:

et un samedi par mois:

Votre adresse servira uniquement à vous envoyer nos infolettres. Vous ne recevrez pas de courriels publicitaires et vous pourrez vous désabonner en tout temps.

InfoBref vous est offert gratuitement grâce au soutien de:

Des anti-masques attaquent la réputation numérique de commerces promouvant les mesures sanitaires

Mis à jour le 23 juil 2021
par Félix Côté
Des anti-masques attaquent la réputation numérique de commerces promouvant les mesures sanitaires

[Source: Pixabay]

  • Au Québec et en Ontario, certains commerçants ont reçu ces derniers jours de mauvaises notes ou de mauvais commentaires associés à leur commerce ou à leur page Facebook, qui n’étaient pas justifiés par le mauvais service de ces commerçants.
  • Leur tort: ils avaient promu des mesures sanitaires anti-Covid, ou les avaient simplement appliquées.

En Ontario, le site SafeTO-Do avait été mis en ligne la semaine dernière pour répertorier les entreprises dont le personnel est entièrement vacciné, ou qui demandent à leurs clients une preuve de vaccination. 

  • Mais ce site a rapidement dû être fermé, parce qu’un groupe de personnes s’est attaqué aux entreprises répertoriées en donnant, dans Google Mon entreprise, de faux avis négatifs sur ces entreprises – par exemple, en leur attribuant une seule étoile.

Au Québec, InfoBref a constaté dans un groupe Facebook qui s’adresse à des gestionnaires québécois de médias sociaux que plusieurs gestionnaires s’occupant de commerçants disent que leurs clients ont été, ces derniers jours, la cible de groupes Facebook anti-masques – dont le groupe «sansmasque», qui semble avoir été fermé depuis peu. 

  • Ces groupes auraient incité leurs membres à attribuer des avis négatifs et de mauvaises notes, dans Google Mon entreprise et dans Facebook, à des commerces qui respectent ou promeuvent les mesures sanitaires gouvernementales. 
Félix Côté