ENTREPRENEURS, GESTIONNAIRES et PROFESSIONNELS ENTREPRENEUR·E·S ET
PROFESSIONNEL·LE·S

Voici l’info qu’il vous faut:
pertinente, utile et brève

Recevez gratuitement chaque jour:

Votre adresse servira uniquement à vous envoyer nos infolettres. Vous ne recevrez pas de courriels publicitaires et vous pourrez vous désabonner en tout temps.

Trudeau promet 9 milliards $ en santé; le Bloc l’accuse d’ingérence

Publié le 23 août 2021
par Johanna Sabys
  • Justin Trudeau dit qu’il investira 6 milliards $ pour faire diminuer les listes d’attente dans les réseaux de santé du pays, et 3 milliards $ supplémentaires pour embaucher 7500 médecins de famille et infirmières. 
  • Le Bloc québécois reproche au premier ministre sortant d’empiéter à nouveau sur une compétence provinciale. 

Le Parti libéral du Canada promet aussi: 

  • d’investir 400 millions $ pour élargir les services de santé virtuels; et 
  • de recruter des travailleurs de la santé prêts à aller travailler dans les régions rurales et éloignées – grâce à des exonérations de remboursement de prêts étudiants, et à un incitatif fiscal pour les professionnels qui décideraient de s’y établir.  

Mais le Bloc québécois n’a pas tardé à lui rappeler que la santé est une compétence provinciale. 

  • Le chef du Bloc Yves-François Blanchet a accusé Justin Trudeau de s’ingérer une nouvelle fois dans les compétences des provinces – les libéraux ont promis jeudi dernier d’investir 6 milliards $ pour les CHSLD
  • De son côté, François Legault a toujours affirmé que la santé est une compétence exclusive des provinces. 
  • Depuis des mois, Québec réclame à Ottawa une augmentation «sans condition» des transferts en santé. 

Legault doit d’ailleurs présenter cette semaine ses demandes aux chefs fédéraux.

Les libéraux disent qu’ils veulent travailler avec les provinces

  • Trudeau affirme avoir «démontré» ces derniers mois que son gouvernement est capable «de travailler dans le respect avec les provinces», et en particulier avec le Québec – en donnant pour exemple l’entente conclue pour les garderies
  • Le chef libéral dit qu’il n’entend pas engager lui-même ces médecins et ces infirmières: son gouvernement s’assurerait seulement que les provinces «ont les effectifs» nécessaires pour répondre à la demande en santé.
Johanna Sabys