ENTREPRENEURS, PROFESSIONNELS et INVESTISSEURS ENTREPRENEUR·ES et
PROFESSIONNEL·LES

Voici l’info qu’il vous faut:
pertinente, utile et brève

Recevez gratuitement du lundi au vendredi:

et chaque samedi:

Votre adresse servira uniquement à vous envoyer nos infolettres. Vous ne recevrez pas de courriels publicitaires et vous pourrez vous désabonner en tout temps.

Garderies: 6 milliards $ pour créer des places et augmenter les salaires

Mis à jour le 23 août 2021
par Johanna Sabys
  • François Legault et Justin Trudeau ont confirmé hier qu’une entente a été conclue entre les 2 gouvernements sur l’argent qu’Ottawa avait promis à Québec au printemps dernier pour renforcer le réseau québécois de services de garde éducatifs.
  • Le fédéral versera au Québec jusqu’à 6 milliards $ sur 5 ans sans condition. Cette somme doit permettre de créer de nouvelles places en garderies, d’augmenter le salaire des éducatrices, et même de baisser les prix. 

Les 2 premiers ministres étaient réunis hier à Montréal pour officialiser le financement du réseau québécois de garderies subventionnées.  

Les 6 milliards $ doivent permettre

  •  de créer «des dizaines de milliers de places» – selon Québec, 37 000 familles sont actuellement en attente; 
  • d’augmenter le salaire des éducatrices, qui sont «sous-payées par rapport à la formation» qu’on leur demande, a reconnu François Legault; et 
  • de réduire les tarifs pour les familles. 

Le Québec choisira comment il souhaite utiliser l’argent fédéral, a souligné plusieurs fois le premier ministre québécois.  

Dans son budget 2021-2022, Québec prévoyait d’investir plus de 2,7 milliards $ dans son réseau de garderies. 

La province sert de modèle au reste du Canada

La Colombie-Britannique, la Nouvelle-Écosse, l’Île-du-Prince-Édouard, Terre-Neuve-et-Labrador et le Yukon ont déjà conclu avec Ottawa une entente sur la façon d’implanter ce système dans leur province.  

Johanna Sabys