ENTREPRENEURS, GESTIONNAIRES et PROFESSIONNELS ENTREPRENEUR·E·S ET
PROFESSIONNEL·LE·S

Voici l’info qu’il vous faut:
pertinente, utile et brève

Recevez gratuitement chaque jour:

Votre adresse servira uniquement à vous envoyer nos infolettres. Vous ne recevrez pas de courriels publicitaires et vous pourrez vous désabonner en tout temps.

Les chefs fédéraux rivalisent d’idées pour dépenser en santé

Mis à jour le 20 août 2021
par Johanna Sabys

(Source: Unsplash)

  • Les partis fédéraux ont proposé leurs idées pour améliorer le réseau de la santé. 
  • Le Bloc québécois est revenu à la charge sur l’augmentation des transferts en santé, les libéraux ont promis 6 milliards $ pour les soins de longue durée, et le NPD s’est engagé à «mettre fin aux coupes» budgétaires.  

Le Bloc soutient la demande des provinces

  • Le chef bloquiste Yves-François Blanchet souhaite qu’Ottawa augmente sa contribution aux coûts des soins de santé de 22% à 35% des dépenses des provinces – ce qui ferait passer cette contribution de 42 milliards $ à 70 milliards $ par an.
  • Il a confirmé l’appui du Bloc à une augmentation «durable et sans condition» des transferts en santé, et il a demandé aux autres chefs d’en faire autant. 
  • Blanchet en a profité pour critiquer la «promesse électorale» du conservateur Erin O’Toole: une hausse annuelle de 6% ne serait, dit-il, pas suffisante et permettrait seulement de revenir en arrière – au niveau d’avant la baisse des transferts imposée par l’ancien premier ministre conservateur Stephen Harper. 

Les libéraux promettent d’ajouter 6 milliards $ pour les soins de longue durée:

  • Ces 6 milliards $ supplémentaires permettront d’améliorer les soins offerts aux aînés à travers le pays, assure Justin Trudeau. 
  • Ils s’ajouteraient aux 3 milliards $ prévus dans le dernier budget fédéral. 

Mais ces milliards viendraient avec des normes nationales et quelques conditions.  

Pour en bénéficier, les provinces devraient:  

  • former jusqu’à 50 000 nouveaux préposés aux bénéficiaires;
  • augmenter leurs salaires à au moins 25 $ l’heure; 
  • améliorer la qualité des CHSLD et la disponibilité des lits; et 
  • prendre des mesures plus strictes pour prévenir et contrôler les infections.

Le Québec s’oppose fermement à la création de normes fédérales. 

  • François Legault rejette toutes conditions imposées par Ottawa. 

Le NPD veut «mettre fin aux coupes»:

  • Le chef néo-démocrate Jagmeet Singh veut «réinvestir dans le réseau»: il promet notamment de créer un «Fonds d’aide en cas de pénurie de soins essentiels» estimé à 250 millions $ – pour former et embaucher 2000 infirmières.
  • Singh s’est aussi engagé à augmenter la contribution fédérale aux soins de santé de 22% à 35% – comme le réclament les provinces. 
Johanna Sabys