ENTREPRENEURS, GESTIONNAIRES et PROFESSIONNELS ENTREPRENEUR·E·S ET
PROFESSIONNEL·LE·S

Voici l’info qu’il vous faut:
pertinente, utile et brève

Recevez gratuitement chaque jour:

Votre adresse servira uniquement à vous envoyer nos infolettres. Vous ne recevrez pas de courriels publicitaires et vous pourrez vous désabonner en tout temps.

Un YouTube «de droite»: la startup torontoise Rumble doit entrer en bourse

Publié le 5 déc 2021
par Félix Côté

(Source: Rumble / capture d’écran InfoBref)

  • Rumble, une plateforme torontoise de partage de vidéos similaire à YouTube, se prépare à devenir une société cotée à la bourse américaine Nasdaq.
  • La plateforme se positionne comme une solution de rechange à YouTube pour les créateurs de contenu et les utilisateurs de droite. 

Rumble prévoit de fusionner, au deuxième trimestre en 2022, avec une société d’acquisition à vocation spéciale (SAVS, ou SPAC en anglais) qui est déjà cotée (Nasdaq: CFVI). 

  • Cette transaction pourrait permettre à Rumble de récolter 400 millions $US et d’être valorisée à 2,1 milliards $US. 

Positionnement à droite:

Une recherche par InfoBref dimanche du mot «News» dans les chaines hébergées par Rumble montre que les deux qui comptent le plus d’abonnés sont One America News Network et Newsmax TV, deux chaines de télévision américaines pro-Trump de nouvelles et de débats, considérées comme plus à droite que Fox News.

  • One America est actuellement poursuivie pour avoir divulgué de fausses informations sur les élections américaines de 2020. 

Rumble héberge aussi une chaîne de l’ancien président américain Donald Trump, qui avait été banni de Facebook et Twitter l’an dernier, et une chaîne de chacun de ses fils Donald Jr. et Eric. 

  • La chaîne de Donald Trump sur YouTube est encore ouverte, mais l’ancien président n’y a publié aucun contenu depuis qu’il a quitté la Maison-Blanche. 

Malgré l’étiquette «de droite» que lui assignent la majorité des observateurs, Rumble se présente plutôt comme une «plateforme neutre», fondée sur la liberté d’expression et qui ne «censure» et ne «punit» pas la créativité. 

  • On y voit aussi des vidéos non politiques, et des publicités d’annonceurs québécois – dont la Banque Nationale.

Rumble affirme avoir eu 44 millions d’utilisateurs actifs au mois d’août.

Félix Côté