ENTREPRENEURS, GESTIONNAIRES et PROFESSIONNELS ENTREPRENEUR·E·S ET
PROFESSIONNEL·LE·S

Voici l’info qu’il vous faut:
pertinente, utile et brève

Recevez gratuitement chaque jour:

Votre adresse servira uniquement à vous envoyer nos infolettres. Vous ne recevrez pas de courriels publicitaires et vous pourrez vous désabonner en tout temps.

Jeune entreprise québécoise innovante

BeatConnect aide les musiciens à faire de la musique ensemble, à distance

Mis à jour le 22 janv. 2022
par Patrick Pierra

Nicholas Laroche, cofondateur de BeatConnect

  • Née avec la pandémie, la jeune entreprise technologique montréalaise BeatConnect veut éliminer deux obstacles majeurs à la création collaborative entre plusieurs musiciens: la distance, et l’utilisation de différents logiciels non compatibles.
  • Sa plateforme numérique de collaboration musicale est déjà utilisée par plusieurs milliers de musiciens, et elle intéresse de plus en plus les établissements d’enseignement.

Le problème auquel BeatConnect s’attaque: la difficulté de collaborer entre musiciens, surtout à distance – ce qui est devenu la norme depuis le début de la pandémie.

  • «Concevoir de la musique ensemble nécessite beaucoup de temps et d’échanges», explique à InfoBref Nicholas Laroche, cofondateur de BeatConnect.

Autre obstacle important aux collaborations: la variété des logiciels utilisés par les musiciens pour enregistrer, modifier et mixer leur musique – les stations audionumériques, souvent appelées Daw, l’acronyme de Digital audio workstation.

  • «Il est très difficile ou impossible d’échanger des fichiers entre ces logiciels, et parfois même entre les différentes versions de chaque logiciel», précise Nicholas Laroche.

La solution: un logiciel qui fait le pont entre les différentes stations audionumériques.

BeatConnect s’y intègre comme un plugiciel, un module d’extension.

  • Une fois installée sur un ordinateur Mac ou Windows, son interface se superpose à celle de la station.
  • Elle permet d’interagir et de collaborer en direct avec tout autre usager qui a, lui aussi, installé BeatConnect.

Plusieurs musiciens peuvent ainsi, ensemble et en direct, jouer, enregistrer, écouter, commenter, assembler et modifier leur musique – quel qu’en soit la source ou le format de fichier.

  • «C’est plus agréable, mais aussi plus efficace: ils parviennent beaucoup plus rapidement à un produit fini», explique Nicholas Laroche.

Le modèle d’affaires:

Au début, BeatConnect pensait suivre la tendance générale des entreprises technologiques qui développent des logiciels professionnels: proposer un abonnement mensuel payant, à 10 $US par mois.

  • Ce modèle d’affaires de logiciel vendu en tant que service est celui que privilégient les investisseurs en capital de risque qui s’intéressent aux jeunes pousses.

«Mais pour beaucoup de musiciens, l’engagement financier qu’on leur demandait était trop important», raconte Nicholas Laroche.

Suivant le conseil d’un mentor – rencontré à l’incubateur montréalais Zú, créé par le fondateur du Cirque du Soleil Guy Laliberté et qui a accompagné BeatConnect dans ses premiers pas –, l’entreprise a adopté un modèle d’affaires plus classique: vendre chaque logiciel à l’unité, à 30 $US.

  • «Les musiciens sont davantage prêts à payer ce montant une seule fois qu’à s’engager dans un abonnement mensuel», constate Nicholas Laroche.
  • Un client qui a acheté le logiciel permet à tous les musiciens avec lesquels il veut collaborer d’en utiliser toutes les fonctionnalités pour collaborer ensemble, même s’ils ne l’ont pas eux-mêmes acheté.

Une version gratuite, avec des fonctionnalités limitées, permet à un grand nombre d’amateurs de tester le logiciel et d’en évaluer les avantages.


Suivez l’actualité des entreprises technologiques québécoises dans la section AFFAIRES d’InfoBref en vous abonnant gratuitement à notre infolettre quotidienne InfoBref Matin : cliquez ici ou sur le bouton Infolettres en haut à droite


Où en est l’entreprise?

  • Créée en avril 2020 par deux anciens de Radio-Canada, elle vient de lancer en juin la version complète de son produit, avec sa nouvelle tarification.
  • Déjà, plusieurs milliers de personnes utilisent BeatConnect.
  • L’entreprise emploie actuellement 8 personnes, dont 2 cofondateurs et 1 autre associé.
  • Elle a reçu plus d’un demi-million $ en financement, principalement sous forme de bourses et de prêts – notamment de Futurpreneur Canada, de PME MTL et de Montréal inc., qui l’a sélectionnée comme une de ses Révélations 2021. [découvrez nos portraits des autres Révélations 2021]

À surveiller:

  • BeatConnect souhaite réunir, au cours des prochains mois, une ronde de financement d’amorçage de 2 millions $.
  • En plus de développer et commercialiser son produit, elle explore comment répondre à l’intérêt inattendu témoigné récemment par plusieurs institutions d’enseignement, qui voient un grand potentiel pédagogique dans la formule de collaboration numérique que permet BeatConnect.
Patrick Pierra