ENTREPRENEURS, GESTIONNAIRES et PROFESSIONNELS ENTREPRENEUR·E·S ET
PROFESSIONNEL·LE·S

Voici l’info qu’il vous faut:
pertinente, utile et brève

Recevez gratuitement chaque jour:

Votre adresse servira uniquement à vous envoyer nos infolettres. Vous ne recevrez pas de courriels publicitaires et vous pourrez vous désabonner en tout temps.

Le Parti québécois limiterait l’immigration à 35 000 personnes par an

Mis à jour le 8 sept. 2022
par Johanna Sabys

Paul St-Pierre Plamondon (Source: Parti Québécois)

  • Le PQ ne croit pas que hausser le seuil global d’immigration permettrait de contrer la pénurie de main-d’œuvre. Le parti s’engage plutôt à baisser le nombre d’immigrants permanents à 35 000 par an, au lieu de 50 000 actuellement. 
  • La Caq promet de maintenir le seuil d’immigration au niveau actuel. Le parti libéral promet lui d’accueillir 70 000 immigrants la première année de son mandat. Québec solidaire en accueillerait entre 60 000 et 80 000 par an.  

L’immigration ne réglera pas la pénurie de main-d’œuvre, affirme le PQ. 

Le chef péquiste Paul St-Pierre Plamondon dit que l’accueil d’un plus grand nombre d’immigrants «ne règlerait rien» parce qu’ils seraient «à la fois travailleurs et consommateurs».  

  • Selon lui, la consommation d’un immigrant exige autant de travail que le travail qu’il fournit lui-même.
  • Plamondon ajoute que la capacité d’accueil du Québec est affectée par une crise du logement et une pénurie de médecins et d’enseignants. 

Le Parti conservateur du Québec souhaite diminuer le nombre d’immigrants accueillis chaque année, mais il n’a pas encore annoncé sa cible.

Le Conseil du patronat du Québec demande depuis des mois au gouvernement d’accueillir au moins 80 000 nouveaux arrivants par an, voire de doubler le seuil actuel de 50 000 immigrants [détails (16 mai)]. 

Johanna Sabys