ENTREPRENEURS, GESTIONNAIRES et PROFESSIONNELS ENTREPRENEUR·E·S ET
PROFESSIONNEL·LE·S

Voici l’info qu’il vous faut:
pertinente, utile et brève

Recevez gratuitement chaque jour:

Votre adresse servira uniquement à vous envoyer nos infolettres. Vous ne recevrez pas de courriels publicitaires et vous pourrez vous désabonner en tout temps.

Mise à jour économique 2021 du gouvernement fédéral – voici l’essentiel

Mis à jour le 17 mars 2022
par Johanna Sabys

La ministre des Finances Chrystia Freeland (Source: Twitter de la ministre)

  • Le gouvernement Trudeau prévoit plus de 8 milliards $ de nouvelles dépenses sur 5 ans, dont 3,7 milliards $ pour lutter contre la pandémie en 2021-2022, alors que le variant Omicron se propage rapidement à travers le pays.   
  • La ministre des Finances Chrystia Freeland a présenté sa mise à jour économique de façon virtuelle mardi. Plus tôt dans la journée, elle avait annoncé que 2 membres de son équipe étaient positifs à la Covid-19.  

Au cours de l’exercice 2021-2022, le gouvernement fédéral dépensera:  

  • 1,7 milliard $ pour acheter 180 millions de tests de dépistage rapide qui seront distribués aux provinces; 
  • 2 milliards sur 2 ans pour acheter des pilules anti-Covid à Merck et Pfizer; et
  • 420 millions pour aider les écoles, les bâtiments communautaires et les petites entreprises à mettre à niveau leur système de ventilation. 

Ottawa a mis 4,5 milliards $ de côté pour faire face au variant Omicron.

  • Le gouvernement Trudeau croit que de nouvelles mesures pourraient s’avérer nécessaires pour contrôler les frontières et soutenir les Canadiens et les entreprises.

Pour les entreprises: Ottawa prolonge jusqu’au 31 mars 2022 le programme de prêts allant jusqu’à 1 million $ pour aider les entreprises des secteurs les plus touchés par la pandémie à relancer leurs activités. 

Pour les télétravailleurs: la déduction pour dépenses de travail à domicile passe de 400 $ à 500 $ pour 2021 et 2022.


L’essentiel des nouvelles importantes chaque jour en 10 minutes? C’est ce que vous offrent, par courriel, les deux bulletins de nouvelles quotidiens d’InfoBref. Simples, clairs et utiles. Faites comme plus de 10 000 Québécois·es, essayez-les: abonnez-vous gratuitement ici ou en cliquant Infolettres en haut à droite


Parmi les autres mesures:

  • 5 milliards $ pour aider la Colombie-Britannique à se rétablir après les terribles inondations qu’elle a connues le mois dernier; 
  • 1,3 milliard $ sur 6 ans pour accueillir 40 000 réfugiés afghans; 
  • 85 millions $ pour traiter plus rapidement dès l’an prochain les demandes de résidence permanente et les permis de travail temporaire;
  • 62 millions $ pour les travailleurs du secteur des spectacles sur scène; et 
  • 50 millions $ pour aider les ports à augmenter leur capacité d’entreposage. 

La mise à jour économique comprend également les 40 milliards $ annoncés hier par Ottawa pour indemniser les victimes des pensionnats autochtones et réformer le système de protection de l’enfance. 

Mais ce budget ne tient pas compte des 78 milliards $ de promesses faites par les libéraux au cours de la dernière campagne électorale. 

L’équilibre budgétaire n’est pas envisagé avant 2027-2028.

Après un déficit record de 328 milliards $ entre avril 2020 et mars 2021 (qui sera en fin de compte 26 milliards $ moins élevé que le montant qui était estimé dans le dernier budget déposé en avril), Ottawa prévoit désormais des déficits annuels de:

  • 145 milliards $ en 2021-2022 (soit 10 milliards de moins qu’anticipé jusqu’à maintenant); puis 
  • 58 milliards $ en 2022-2023; 44 milliards $ en 2023-2024; 29 milliards $ en 2024-2025; 23 milliards $ en 2025-2026; et 13 milliards $ en 2026-2027. 

D’ici 2026-2027, la dette du Canada atteindrait 1359 milliards $, ou 1,359 billion $, soit près du double de son niveau prépandémique.  

Johanna Sabys