ENTREPRENEURS, GESTIONNAIRES et PROFESSIONNELS ENTREPRENEUR·E·S ET
PROFESSIONNEL·LE·S

Voici l’info qu’il vous faut:
pertinente, utile et brève

Recevez gratuitement chaque jour:

Votre adresse servira uniquement à vous envoyer nos infolettres. Vous ne recevrez pas de courriels publicitaires et vous pourrez vous désabonner en tout temps.

La Compagnie Électrique Lion prévoit produire plus de 25 000 véhicules électriques par an dès 2023

Mis à jour le 31 oct. 2021
par Alain McKenna

(Photo: Lion Électrique)

  • En entrant à la Bourse de New York, le fabricant de camions et d’autobus électriques Lion a pu récolter les 500 millions $ dont il avait besoin pour financer un plan d’expansion s’étalant sur les trois prochaines années.
  • En plus de son usine de Saint-Jérôme et d’une éventuelle usine de batteries, son PDG Marc Bédard explique à InfoBref qu’il prévoit ériger aux États-Unis une usine qui multipliera par dix sa capacité de production.

Si tout se passe comme prévu, Lion sera donc en mesure de produire entre 25 000 et 30 000 véhicules électriques par an dès 2023, prévoit Marc Bédard.

  • «À l’heure actuelle, le marché est à prendre. Nous espérons nous imposer rapidement afin de gagner des parts de marché des deux côtés de la frontière.»

En fusionnant avec le fonds américain Northern Genesis pour réaliser son entrée en bourse, Lion a par ailleurs acquis une expertise additionnelle dans le marché nord-américain des énergies vertes, ajoute le PDG de Lion.

  • Deux des quatre gestionnaires du fonds qui se joindront au conseil d’administration de Lion sont des anciens de la société ontarienne Algonquin Power, un gros joueur dans le domaine de l’énergie.

Cette expertise devrait aider Lion à se positionner aux États-Unis comme le Tesla des véhicules commerciaux.

  • 17 États américains vont bientôt imposer des quotas minimaux de ventes de véhicules électriques et ils émettront des crédits aux fabricants qui excéderont ces quotas.
Alain McKenna