ENTREPRENEURS, GESTIONNAIRES et PROFESSIONNELS ENTREPRENEUR·E·S ET
PROFESSIONNEL·LE·S

Voici l’info qu’il vous faut:
pertinente, utile et brève

Recevez gratuitement chaque jour:

Votre adresse servira uniquement à vous envoyer nos infolettres. Vous ne recevrez pas de courriels publicitaires et vous pourrez vous désabonner en tout temps.

Jeune entreprise québécoise innovante

Tengiva aide les marques de mode à choisir le bon tissu pour vous habiller

Mis à jour le 26 mai 2022
par Patrick Pierra

Annie Cyr, cofondatrice et présidente de Tengiva

  • Pour fabriquer à bon prix des vêtements beaux, confortables, durables et dont l’empreinte environnementale est minimale, le plus grand défi est d’obtenir les tissus adaptés.
  • Or, la chaine d’approvisionnement de l’industrie textile est loin d’être efficace. Une jeune pousse de Montréal, Tengiva, veut la révolutionner à l’aide d’une plateforme technologique.

Le problème auquel s’attaque l’entreprise est le fonctionnement assez archaïque du marché mondial des textiles. 

«L’industrie textile a beaucoup évolué dans ses processus chimiques et mécaniques, mais beaucoup moins dans sa gestion et son organisation commerciale», explique Annie Cyr, cofondatrice et présidente de Tengiva.

«Les échanges entre clients, producteurs et sous-traitants sont très longs. Ils exigent beaucoup d’appels, de courriels et même d’envois de fax. La majorité de l’information collectée par chaque acteur reste emprisonnée dans ses fichiers Excel internes, de sorte qu’il est très difficile d’avoir une vision globale du marché.»

«Or, comment peut-on s’améliorer quand on n’est pas capable de se comparer?»


L’essentiel des nouvelles importantes chaque jour en 10 minutes? C’est ce que vous offrent, par courriel, les deux bulletins de nouvelles quotidiens d’InfoBref. Simples, clairs et utiles. Faites comme plus de 10 000 Québécois·es, essayez-les: abonnez-vous gratuitement ici ou en cliquant Infolettres en haut à droite


La solution qu’apporte Tengiva est une plateforme logicielle en ligne.

Elle sert de place de marché, pour mettre en relation les fabricants de textiles qui vendent leurs produits et les fabricants de vêtements – l’industrie de la mode – qui les achètent.

Cette place de marché constitue en même temps une base de données. Les fabricants y mettent toute l’information sur leurs produits et les certifications qu’ils ont acquises.

«Cela permet de rendre le marché beaucoup plus transparent», dit Annie Cyr. 

Elle donne l’exemple du fini déperlant, une caractéristique très recherchée qui consiste à repousser l’eau pour faire en sorte qu’elle coule sur le tissu au lieu d’y pénétrer.

«Il y a beaucoup de moyens techniques différents de rendre un tissu déperlant, explique Annie Cyr. Chacun de ces moyens affecte la performance du tissu, sa longévité et son impact environnemental. Notre plateforme donne les caractéristiques techniques de chaque tissu, ce qui permet aux fabricants de vêtements de mieux les comparer pour prendre des meilleures décisions d’achat selon leurs objectifs d’affaires.»

En plus, Tengiva simplifie la logistique, y compris l’étapes du dédouanement qui est particulièrement complexe dans l’industrie.

Le modèle d’affaires est hybride.

Les producteurs de textiles ont accès à la plateforme gratuitement. 

  • Certains achètent des services complémentaires – par exemple, pour avoir leur propre boutique au sein de la plateforme. 
  • Ils paient alors un abonnement mensuel.

Les marques de vêtements, elles, paient Tengiva parce que sa plateforme leur permet de beaucoup réduire leurs propres couts de gestion des achats et de logistique.

  • Certains paient à l’utilisation.
  • D’autres paient un forfait dont le montant dépend du volume d’approvisionnement.

Suivez l’actualité des entreprises technologiques québécoises dans la section AFFAIRES d’InfoBref en vous abonnant gratuitement à notre infolettre quotidienne InfoBref Matin : cliquez ici ou sur le bouton Infolettres en haut à droite


Actuellement, la plateforme de Tengiva est disponible dans 30 pays. Après une première version, elle a été relancée cette année, suivant deux ans d’essais pour vérifier les besoins concrets des fabricants de textiles et des fabricants de vêtements.

L’entreprise emploie 23 personnes.

Tengiva a conclu ces dernières semaines un tour de financement d’amorçage de presque 5 millions $ auquel a participé Anges Québec. [Découvrez d’autres portraits d’entreprises financées par Anges Québec.]

Prochaines étapes pour l’entreprise:

En même temps qu’elle déploie ses efforts de commercialisation, Tengiva se prépare à ouvrir à la rentrée prochaine le premier centre d’expertise et de numérisation du textile.

  • Installé dans une ancienne usine de la Dominion Textile, sur le bord du canal Lachine à Montréal, ce centre accueillera les échantillons des produits. 
  • Ils seront chacun photographiés, puis étiquetés avec plusieurs dizaines de données. 

Cette base de données constituera une source d’information inédite, autant pour l’industrie du textile que pour celle de la mode.

Patrick Pierra