ENTREPRENEURS, GESTIONNAIRES et PROFESSIONNELS ENTREPRENEUR·E·S ET
PROFESSIONNEL·LE·S

Voici l’info qu’il vous faut:
pertinente, utile et brève

Recevez gratuitement chaque jour:

Votre adresse servira uniquement à vous envoyer nos infolettres. Vous ne recevrez pas de courriels publicitaires et vous pourrez vous désabonner en tout temps.

Jeune entreprise québécoise innovante

Hilo montre l’effet qu’aurait un maquillage sur votre visage

Publié le 14 août 2022
par Patrick Pierra

Zack Elorfi, président fondateur de Hilo Smart Mirror

  • Avant d’acheter une monture de lunettes ou un nouveau produit cosmétique, il est naturel de vouloir l’essayer en magasin. Cela exige qu’une personne s’occupe de nous et nous consacre du temps.
  • Quand aucun employé du magasin n’est disponible, les miroirs intelligents d’Hilo, une jeune pousse de Montréal, prennent le relais. Ils vous permettent d’essayer virtuellement, en temps réel, et d’acheter directement le produit qui vous convient.

Le problème auquel s’attaque Solutions Hilo, qui fait affaire sous le nom Hilo Smart Mirror, est le manque de personnel dans les magasins de vente au détail.

«Les gens qui interagissent avec les clients et les font payer occupent souvent des postes qui ne sont pas très bien payés, et pour lesquels le recrutement est difficile», explique Zack Elorfi, fondateur d’Hilo.

La solution que propose Hilo Smart Mirror est un substitut technologique, sous la forme de miroirs intelligents: en plus de réfléchir l’image, ils sont aussi des écrans tactiles et sont équipés d’une caméra et d’un logiciel.

Dans le magasin, ces miroirs sont encastrés dans un mur ou posés sur une table ou un comptoir.

Si aucune vendeuse n’est disponible pour servir une cliente, elle s’installe devant un miroir.

Le miroir réfléchit son visage, mais affiche aussi en surimpression une sélection de produits – tels que des cosmétiques, des accessoires pour le visage ou des montures de lunettes.

La cliente peut elle-même sélectionner un produit. Le miroir l’ajoute alors en temps réel à l’image de la cliente: elle se voit comme si elle portait réellement le produit.

La simulation donne une image précise. Elle permet à cliente de se faire, à son rythme, une bonne idée du produit qui lui convient le mieux.

Un miroir intelligent Hilo montrant une moitié du visage avec un produit de maquillage (image simulée) et l’autre sans (image réelle)

Lorsqu’elle trouve un produit qui lui plait, elle peut l’acheter en présentant sa carte de crédit.

  • Si le produit est disponible dans le magasin, elle peut ensuite prendre à la réception en partant.
  • Sinon, elle se le fait livrer à domicile.

La cliente est intéressée par un produit, mais pas prête à l’acheter tout de suite? Elle peut alors prendre une photo de son visage en train de «porter» le produit, et s’envoyer cette image par courriel.

Le commerçant conserve cette information. «Cela lui permet de constituer, au fil des visites, une base de données de prospects qualifiés, qui ont déjà démontré leur fort intérêt pour certains produits», dit Zack Elorfi.


L’essentiel des nouvelles importantes chaque jour en 10 minutes? C’est ce que vous offrent, par courriel, les deux bulletins de nouvelles quotidiens d’InfoBref. Simples, clairs et utiles. Faites comme plus de 10 000 Québécois·es, essayez-les: abonnez-vous gratuitement ici ou en cliquant Infolettres en haut à droite


Le modèle d’affaires de Hilo est de facturer chaque mois les magasins pour un service clé en main qui comprend la location du miroir, la licence d’utilisation du logiciel qui l’anime, et un soutien technique.

«Notre solution est parfaitement adaptée à la vente de produits qui se portent à partir du cou vers le haut, précise Zack Elorfi. Nous servons 3 segments de marché: les produits cosmétiques, les produits capillaires et les lunetteries.»

Actuellement, Hilo Smart Mirror a déjà 4 premiers clients payants, qui ont chacun déployé entre 10 et 100 miroirs au Canada ou aux États-Unis.

  • Kenra Professional, un fabricant de produits capillaires appartenant à l’entreprise allemande Henkel, est l’une des entreprises clientes.

Créée il y a moins de 3 ans, Hilo emploie une base permanente de 5 personnes à temps plein, et embauche des consultants par projet.

«Nous faisons à Montréal la conception, le design et le prototypage des appareils, puis le contrôle de qualité et l’emballage pour leur expédition à nos clients», précise Zack Elorfi.

Hilo fait partie des 20 jeunes PME sélectionnées cette année dans le programme Bourse+ de Startup Montréal. [Découvrez d’autres jeunes entreprises québécoises innovantes rencontrées par InfoBref.]


Recevez gratuitement chaque jour par courriel l’essentiel des nouvelles économiques, financières et technologiques: abonnez-vous ici aux infolettres quotidiennes d’InfoBref, ou cliquez Infolettres en haut à droite


Prochaines étapes pour Hilo Smart Mirror:

Son fondateur souhaite rapatrier à Montréal l’assemblage des miroirs, de sorte qu’ils soient classés «fait au Canada».

  • «Cela nous sera utile pour soutenir l’exportation vers l’Europe et les mégapoles asiatiques», indique Zack Elorfi.

Il prévoit aussi de passer à un déploiement de masse pour certains clients qui essaient actuellement les miroirs dans le cadre d’un projet-pilote.

Patrick Pierra