ENTREPRENEURS, GESTIONNAIRES et PROFESSIONNELS ENTREPRENEUR·E·S ET
PROFESSIONNEL·LE·S

Voici l’info qu’il vous faut:
pertinente, utile et brève

Recevez gratuitement chaque jour:

Votre adresse servira uniquement à vous envoyer nos infolettres. Vous ne recevrez pas de courriels publicitaires et vous pourrez vous désabonner en tout temps.

Jeune entreprise québécoise innovante

Binder aide les PME à prolonger la vie de leurs équipements

Mis à jour le 8 août 2022
par Patrick Pierra

Fabrice Latour, cofondateur et directeur des technologies de Binder

  • Les équipements industriels sont au cœur de l’activité des entreprises manufacturières. Ils coutent cher et elles doivent en prendre soin. 
  • Or, pour les PME, la maintenance de ces équipements est un défi constant. Binder, une jeune entreprise montréalaise, leur offre un service en ligne pour planifier et optimiser leur maintenance, et ainsi prolonger la durée de vie de leurs machines.

Le problème auquel s’attaque Binder est le manque de ressources auquel font face beaucoup de PME pour bien s’occuper de leurs équipements.

«Plus de 6 entreprises sur 10 négligent souvent des opérations de maintenance», explique Gabriel Lalonde-Francœur, cofondateur et directeur des opérations de Binder.

Avec son associé Fabrice Latour, il connait bien le problème, puisqu’ils travaillaient tous les deux dans le domaine avant de fonder l’entreprise.

Les PME manufacturières manquent de ressources humaines. 

  • Souvent, aucun employé n’est entièrement dédié à la maintenance. 
  • Elle est alors confiée à un technicien ou à un opérateur, ou encore à un employé qui doit faire d’autres tâches, comme le contrôle de la qualité.

Les entreprises sont aussi, paradoxalement, mal équipées pour s’occuper de leurs équipements.

«Plus de la moitié garde l’information concernant la maintenance dans des fichiers Excel, ou même dans des carnets en papier, qu’on appelle communément les binders», explique Fabrice Latour.

La solution que propose Binder est un service en ligne.

Il permet à chaque entreprise de consigner toute l’information sur ses équipements et la maintenance qu’il faut leur donner, et de planifier les opérations à effectuer.

«Ainsi, chaque entreprise a un plan d’entretien clair et structuré, facilement accessible, y compris à un nouvel employé qui doit remplacer celui qui s’occupait de la maintenance auparavant», dit Gabriel Lalonde-Francœur.

  • La personne qui gère la maintenance accède à la plateforme par un ordinateur. 
  • Celle qui doit effectuer l’opération de maintenance sur le plancher obtient les instructions sur son téléphone.

L’essentiel des nouvelles importantes chaque jour en 10 minutes? C’est ce que vous offrent, par courriel, les deux bulletins de nouvelles quotidiens d’InfoBref. Simples, clairs et utiles. Faites comme plus de 10 000 Québécois·es, essayez-les: abonnez-vous gratuitement ici ou en cliquant Infolettres en haut à droite


L’innovation qu’amène Binder est d’abord d’avoir conçu sa plateforme pour qu’elle soit entièrement hébergée dans le nuage. 

Il existe certes déjà des logiciels de gestion de maintenance assistée par ordinateur (GMAO). 

«Mais ceux qui ont été conçus au Québec étaient d’abord faits pour être hébergés sur un ordinateur, avant d’être ensuite adaptés à une utilisation en ligne», dit Gabriel Lalonde-Francœur. «Leur utilisation n’est pas aussi simple et intuitive.»

Surtout, Binder ajoute deux composantes par rapport aux produits de GMAO existants:

  • d’abord, une base de données des équipements les plus courants, qui offre aux PME une référence de base pour planifier leur maintenance; 
  • ensuite, un algorithme qui propose des façons d’optimiser la maintenance des machines de l’usine.

Le modèle d’affaires de Binder est celui d’un logiciel-service vendu par abonnement annuel. 

  • Le montant de l’abonnement dépend de la taille de l’entreprise, des machines qu’elle exploite et du nombre d’employés qui utilisent la plateforme.

S’y ajoutent, en option, des frais pour chaque optimisation de maintenance dont la plateforme fait bénéficier l’entreprise.

Les entrepreneurs soutiennent que l’utilisation de Binder est très rentable pour les entreprises.

«Habituellement, une entreprise qui veut améliorer la maintenance d’une machine et prolonger sa durée de vie doit faire affaire avec un fiabiliste, un professionnel spécialisé qui peut facturer 250 à 500 $ l’heure», dit Gabriel Lalonde-Francœur.

Bien entretenir l’équipement évite des pannes qui pourraient causer des arrêts de production très couteux.


Entrepreneur·e·s, restez à l’affût des nouvelles économiques, financières, technologiques et politiques qui vous concernent en seulement quelques minutes par jour: abonnez-vous aux infolettres gratuites d’InfoBref ici ou en cliquant sur Infolettres en haut à droite


Actuellement, la plateforme de Binder est déjà utilisée par deux clients payants.

L’entreprise vise en priorité les PME manufacturières dont l’équipement est d’une valeur d’au moins 100 000 $, et qui n’ont pas d’outil numérique autre qu’Excel pour gérer leur maintenance.

Binder fait partie des 20 jeunes PME sélectionnées cette année dans le programme Bourse+ de Startup Montréal. [Découvrez d’autres jeunes entreprises québécoises innovantes soutenues par cet organisme et par d’autres.]

La prochaine étape pour l’entreprise est d’abord de faire connaitre sa solution aux PME québécoises. Elle compte par la suite proposer sa solution hors du Québec.

Patrick Pierra