ENTREPRENEURS, GESTIONNAIRES et PROFESSIONNELS ENTREPRENEUR·E·S ET
PROFESSIONNEL·LE·S

Voici l’info qu’il vous faut:
pertinente, utile et brève

Recevez gratuitement chaque jour:

Votre adresse servira uniquement à vous envoyer nos infolettres. Vous ne recevrez pas de courriels publicitaires et vous pourrez vous désabonner en tout temps.

Les partis fédéraux font des promesses aux travailleurs – voici l’essentiel

Publié le 6 sept. 2021
par Johanna Sabys

(Source: Parti libéral du Canada)

  • À 2 semaines du scrutin fédéral, les chefs des partis fédéraux ont profité de la fête du Travail pour s’adresser directement aux travailleurs. 
  • Les libéraux s’engagent à prolonger plusieurs mesures; les conservateurs promettent de doubler l’Allocation pour les travailleurs; le NPD garantit un salaire minimum de 20 $ l’heure; et le Bloc réclame une «réforme en profondeur» de l’assurance-emploi. 

Le chef du parti libéral Justin Trudeau s’est engagé à: 

  • prolonger le Programme d’embauche pour la relance économique (PEREC) jusqu’au 31 mars 2022 pour permettre aux entreprises d’embaucher;
  • continuer d’élargir l’Allocation canadienne pour les travailleurs pour soutenir 1 million de plus de travailleurs à faibles revenus; 
  • doubler le montant du programme pour la formation et l’innovation en milieu syndical; 
  • «remédier» à la pénurie de main-d’œuvre en facilitant l’immigration pour les travailleurs «talentueux»; et  
  • créer un crédit d’impôt qui permettrait aux ouvriers du bâtiment et de la construction de déduire jusqu’à 4000 $ de frais de déplacement quand ils voyagent pour le travail. 

Le chef du Parti conservateur Erin O’Toole promet: 

  • de doubler l’Allocation canadienne pour les travailleurs jusqu’à 2800 $, et 5000 $ pour les familles – pour ceux qui gagnent entre 12 000 et 28 000 $ par an, cela représenterait une hausse de 1 $ par heure, indique O’Toole; 
  • de verser ces sommes 4 fois par an, sous la forme d’un «dépôt direct trimestriel», plutôt qu’un «remboursement d’impôt annuel»; et 
  • de faire passer le supplément pour invalidité de 713 $ à 1500 $ par mois.

Le chef du NPD Jagmeet Singh garantit aux travailleurs sous réglementation fédérale: 

  • un salaire minimum de 20 $ l’heure; et 
  • 10 journées de congés maladie payés. 

Justin Trudeau s’est, lui aussi, engagé le mois dernier à leur offrir 10 jours payés de congés maladie dans les 100 premiers jours d’un nouveau mandat. 

  • Mais le chef libéral a eu 6 ans pour le faire, souligne Singh.
  • Selon le chef du NPD, depuis 18 mois, les libéraux auraient refusé d’implanter la mesure à 22 reprises.  

Le chef du Bloc québécois Yves-François Blanchet réclame: 

  • une «réforme en profondeur» de l’assurance-emploi, qui inclurait un accès «facilité» aux prestations pour les travailleurs autonomes;
  • de faire passer de 15 à 50 semaines les prestations d’assurance-emploi pour les personnes malades; 
  • un «soutien adéquat» pour les mères qui perdent leur emploi en fin de congé parental;
  • la fin du délai de carence et un abaissement des seuils de qualification pour les travailleurs saisonniers; et 
  • il demande une nouvelle fois de suspendre «rapidement» la Prestation canadienne de la relance économique (PCRE) – qui est, selon le Bloc, un «obstacle à un sain recours à la force de travail disponible» actuellement. 
Johanna Sabys