ENTREPRENEURS, GESTIONNAIRES et PROFESSIONNELS ENTREPRENEUR·E·S ET
PROFESSIONNEL·LE·S

Voici l’info qu’il vous faut:
pertinente, utile et brève

Recevez gratuitement chaque jour:

Votre adresse servira uniquement à vous envoyer nos infolettres. Vous ne recevrez pas de courriels publicitaires et vous pourrez vous désabonner en tout temps.

Programme des travailleurs étrangers temporaires au Canada: quels assouplissements en 2022?

Mis à jour le 14 mai 2022
par Johanna Sabys

(Source: Unsplash)

  • Le gouvernement fédéral a annoncé un nouvel assouplissement des règles du Programme des travailleurs étrangers temporaires (PTET).
  • Depuis le 30 avril 2022, les employeurs de 7 secteurs particulièrement touchés par la pénurie de main-d’œuvre peuvent embaucher jusqu’à 30% de travailleurs étrangers temporaires, soit 10% de plus qu’actuellement. 

Parmi les secteurs concernés par cette mesure: les hôpitaux, l’hébergement, la restauration, la fabrication d’aliments et la construction. 

  • La mesure entre en vigueur le 30 avril pour une durée d’un an.
  • Elle concerne uniquement les emplois à bas salaires. 

Dans tous les autres secteurs, les employeurs peuvent embaucher jusqu’à 20% de travailleurs étrangers temporaires à bas salaire, et non plus 10%. 

De plus, Ottawa autorise désormais les demandes d’étude d’impact sur le marché du travail (EIMT) dans les régions où le taux de chômage atteint 6% ou plus pour certains postes dans l’hébergement, la restauration et le commerce de détail.

  • Service Canada dit avoir adopté une série de mesures pour accélérer le traitement des demandes d’EIMT, dont l’embauche de personnel au Québec. 

Entrepreneur·e·s, restez à l’affût des nouvelles économiques, financières, technologiques et politiques qui vous concernent en seulement quelques minutes par jour: abonnez-vous aux infolettres gratuites d’InfoBref ici ou en cliquant sur Infolettres en haut à droite


Dès avril 2022, dans les industries saisonnières comme la transformation de poisson ou de fruits de mer, les employeurs peuvent maintenant embaucher autant de travailleurs étrangers à bas salaire qu’ils le souhaitent pour une période de 270 jours par an, et non plus 180. 

  • Dans les industries saisonnières, l’EIMT qu’un employeur doit obtenir avant de recourir au PTET sera désormais valide pendant 18 mois, et non plus 9.
Johanna Sabys