ENTREPRENEURS, GESTIONNAIRES et PROFESSIONNELS ENTREPRENEURS ET
PROFESSIONNELS

Voici l’info qu’il vous faut:
pertinente, utile et brève

Recevez gratuitement chaque jour:

Vaccins anti-Covid: le Canada est prêt à discuter de la suspension des brevets

Publié le 6 mai 2021
par Johanna Sabys

La ministre du Commerce international Mary Ng (Source: Twitter)

  • La ministre du Commerce international Mary Ng a assuré cet après-midi que le gouvernement fédéral «participera activement aux négociations sur la levée de la protection de la propriété intellectuelle des vaccins contre la Covid-19» au sein de l’Organisation mondiale du Commerce.
  • En revanche, Mary Ng n’a pas confirmé si le Canada allait appuyer la suspension des brevets des vaccins – suspension souhaitée par les États-Unis, la France et la Russie.    

Washington a proposé mercredi de suspendre les brevets sur les vaccins pour augmenter la production des vaccins et leur distribution à l’échelle mondiale.

  • Les États-Unis «croient fermement aux protections de la propriété intellectuelle». 
  • Mais l’administration Biden propose de lever ces protections pour les vaccins contre la Covid-19 «pour mettre fin à la pandémie». 

Devant la Chambre des communes, la ministre du Commerce international Mary Ng a abordé pour la première fois la position d’Ottawa sur la levée des brevets.

Le gouvernement Trudeau défendra toujours un accès équitable à des vaccins abordables et sûrs, dit la ministre.

  • Les pays moins nantis ont besoin de cette suspension des brevets, poursuit-elle. 

Le Canada participera aux négociations internationales sur: 

  • la levée des brevets des vaccins anti-Covid; et
  • l’Accord de l’OMC sur les aspects des droits de propriété intellectuelle qui touchent au commerce (ADPIC).

Mais les libéraux ont bloqué cet après-midi l’adoption d’une motion du Bloc québécois. 

Elle demandait à Ottawa d’appuyer la résolution, présentée à l’OMC par les États-Unis, pour suspendre les brevets des vaccins anti-Covid.

  • Par la suite, une motion libérale, qui demandait uniquement au gouvernement d’accepter de se joindre aux négociations (sans s’engager sur la résolution américaine), a été à son tour rejetée par les autres partis. 

Au Québec, l’Assemblée nationale a adopté plus tôt dans la journée une motion de Québec solidaire qui demandait à Québec de faire pression sur le gouvernement fédéral pour qu’il vote en faveur de la suspension des brevets.


Johanna Sabys