ENTREPRENEURS, GESTIONNAIRES et PROFESSIONNELS Entrepreneurs, gestionnaires et professionnels du Québec

Voici l’info qu’il vous faut: pertinente, utile et brève

Recevez gratuitement chaque jour en semaine

Les femmes enceintes et les enfants pourront-ils être vaccinés?

Publié le 13 déc 2020
par Agence Science-Presse

(Source: Pixabay)

  • Alors que plusieurs pays commencent leur campagne de vaccination, des questions restent sans réponse – notamment l’efficacité et les effets des vaccins sur les femmes enceintes et les enfants.
  • En effet, Pfizer, Moderna et AstraZeneca n’ont testé leur produit ni sur des femmes enceintes ni sur les moins de 16 ans.  

Le vaccin sera-t-il offert aux femmes enceintes?

Les entreprises qui développent des vaccins hésitent à les tester sur des femmes enceintes.

Résultat: lorsque le vaccin est approuvé, les femmes enceintes se le voient refuser ou doivent accepter de se faire vacciner avec un produit qui n’a pas été étudié pendant la grossesse.

Dans le cas de la Covid-19, des chercheurs ont plaidé en faveur d’une nouvelle approche.

  • En février, un article dans le magazine spécialisé en santé STAT soulignait que développer un vaccin que les femmes enceintes ne pourraient utiliser serait une grave injustice.
  • Ainsi, certains fabricants ont déclaré qu’ils testeraient leur vaccin chez les femmes enceintes après la fin de leurs études de phase 3.

En attendant, les données disponibles ne permettent pas de dire si les vaccins de Pfizer et Moderna sont sûrs pour les femmes enceintes.

  • Et il n’y a pas de données qui pourraient être extrapolées à partir d’expériences précédentes puisque tous deux seront les premiers vaccins utilisant la technologie à ARN messager (ARNm).

Quelle sera son efficacité pour les enfants?
Comme pour les femmes enceintes, on n’a pas de données pour les enfants.

  • Les vaccins doivent traditionnellement avoir fait leurs preuves chez les adultes avant de passer à cette étape qui consiste à examiner si la posologie, le nombre de doses et l’intervalle entre les doses doivent être ajustés pour les enfants.

En revanche, les enfants sont, pour la plupart, épargnés par les effets graves de la Covid-19.

  • On sait qu’ils peuvent transmettre la maladie, mais les données épidémiologiques montrent qu’ils sont, en général, moins contagieux.

Quant aux adolescents

  • Pfizer a commencé plus tardivement à tester son vaccin chez des volontaires de 12 ans et plus, et Moderna vient de commencer. Les données sont donc encore fragmentaires.
  • Les autres principaux fabricants, dont AstraZeneca, n’ont pas encore commencé à tester leurs vaccins chez les adolescents.
Agence Science-Presse