ENTREPRENEURS, GESTIONNAIRES et PROFESSIONNELS ENTREPRENEURS ET
PROFESSIONNELS

Voici l’info qu’il vous faut:
pertinente, utile et brève

Recevez gratuitement chaque jour:

Votre adresse servira uniquement à vous envoyer nos bulletins d’information. Vous ne recevrez pas de courriels de partenaires commerciaux et vous pourrez vous désabonner en tout temps.

Résumé par InfoBref

Entrepreneurs: comment faire face aux défis et rester motivé

Mis à jour le 14 mai 2022
par Patrick Pierra
  • Parce que la vie des entrepreneurs est parsemée d’embûches et d’épreuves, comment trouver chaque matin la motivation nécessaire pour faire face aux nouveaux défis qui vont se présenter?
  • Six entrepreneurs ont récemment partagé leurs stratégies, leurs trucs et leurs expériences lors d’une soirée toute spéciale: la Soirée Clés. InfoBref vous en résume l’essentiel.

Ces témoignages et ces conseils sont tirés de la première Soirée Clés, un événement virtuel organisé par alias entrepreneur.e et le Club d’investisseurs immobiliers du Québec, animé par Serge Beauchemin et Yvan Cournoyer, et qui s’est tenu le jeudi 28 octobre devant plusieurs milliers de participants.

L’événement a donné la parole à:

  • Dominic Gagnon, cofondateur et PDG de Connect&Go;
  • Chantal Lacroix, animatrice, productrice et présidente de Productions Kenya et de Collection Chantal Lacroix;
  • François Lambert, entrepreneur chez FrancoisLambert.One;
  • Luc Poirier, entrepreneur à succès, notamment en immobilier;
  • Martin Latulippe, entrepreneur, coach, conférencier et président de Wow Now; et
  • Ruth Vachon, PDG du Réseau des Femmes d’affaires du Québec (RFAQ).

Impossible de rendre l’énergie et l’émotion qui animait la soirée, mais voici un résumé des principaux enseignements qu’ils ont partagés:

Comment affronter les défis

Bien se préparer

«Face à un défi, j’essaie de minimiser les risques, dit Luc Poirier. Quand on est bien préparé, on a moins peur. Alors je me renseigne. Et j’élabore des plans: un plan A, mais aussi des plans B et C. Et, parfois, en fin de compte, c’est un plan D que je dois appliquer!»

Accueillir chaque mauvaise nouvelle comme une occasion de changer

Après la démission surprise d’un employé-clé pour son entreprise, François Lambert a d’abord réagi par un «découragement total». Mais il a vite réalisé que ce départ lui donnait l’occasion de moderniser certains processus: «c’était le coup de pied dont on avait besoin pour aller plus loin. Finalement, ce départ non voulu nous a fait du bien.»

Garder le sourire

«Ma grand-mère est morte à 99 ans et, quand elle avait des problèmes, ça ne paraissait pas, raconte Chantal Lacroix. Elle souriait toujours. Sourire, ça ne coûte rien, et ça fait que les gens viennent vers toi.»

Utiliser la peur comme levier pour se dépasser

«La première fois qu’on m’a proposé de donner une conférence, raconte Chantal Lacroix, je ne voulais pas. Je ne l’avais jamais fait, alors j’avais peur. Puis, j’ai réalisé que, si j’avais peur, c’est que j’avais quelque chose à travailler. La peur m’a amenée à me préparer. Quand on reste dans ses pantoufles, on se prépare moins, et on obtient la même chose que d’habitude. La peur de l’inconnu pousse à oser et nous fait grandir.»

Être opportuniste

«Parce que la pandémie faisait très mal à toute notre industrie, et pas seulement à nous, je me suis mis en mode attaque, raconte Dominic Gagnon. C’était une occasion à saisir. J’ai convaincu les investisseurs de nous soutenir pour embaucher des gens qui devenaient disponibles, accélérer le développement de produit pendant que nos employés pouvaient entièrement s’y consacrer faute de contrats à livrer, et pour faire des transactions en achetant d’autres entreprises qui souffraient de la situation. Avec le recul, la Covid-19 nous a rendus beaucoup plus forts. Mais il faut être opportuniste.»

Ne pas toujours croire qu’on est soi-même la cause de l’échec

«Quand quelque chose ne fonctionne pas, on a tendance à penser que c’est nous le responsable, observe Martin Latulippe. On s’identifie à l’échec. Mais regardez une clé. Ce n’est pas le côté lisse de sa tige qui lui permet de débarrer une porte: c’est le côté dentelé, avec des hauts et des bas. Quand j’en prends plein la gueule, je suis juste en train de sculpter le creux entre deux dents dans la clé.»


Recevez gratuitement par courriel l’essentiel des nouvelles Affaires et Technologies : abonnez-vous ici aux infolettres quotidiennes d’InfoBref, ou cliquez sur le bouton Infolettres en haut à droite


Comment rester motivé

Rester toujours en contact avec les clients

C’est dans ce contact permanent que François Lambert trouve son énergie. «Je suis comme un magasin général sur Internet, dit-il. Je parle avec les gens, toujours avec plaisir. Ensuite, ils peuvent acheter s’ils veulent, mais ils ne sont pas obligés: on reste amis de toute façon.»

Prendre les choses du bon côté

«J’ai décidé, une fois pour toutes, que ça allait bien aller, raconte Ruth Vachon. Alors, quand quelque chose ne va pas, plutôt que de me désoler, je me dis: voyons, il doit y avoir quelque chose que je ne comprends pas! Et je cherche ce que je dois apprendre à mieux maitriser pour me remettre dans l’action. »

S’entourer de gens positifs

«J’ai le bonheur facile, mais je m’organise quand même pour être heureuse, explique Ruth Vachon. Pour cela, la meilleure façon est d’être bien entourée. J’aime rencontrer des gens intéressants et stimulants. Alors, deux fois par an, je fais l’inventaire de mes relations. Je les classe en A, B, C et D, selon le temps que j’ai envie de passer avec eux. Les D, je les mets dehors. Et chaque fois que je sors un D, je donne à 5 A la place d’entrer dans ma vie.»

Visualiser d’avance la réussite, et écrire les étapes pour y arriver

«Quand je me lance dans un nouveau projet, dit Chantal Lacroix, j’essaie de visualiser l’objectif, mais aussi comment je vais me sentir quand il sera atteint. Je reconnais les sentiments que j’aurai à ce moment-là, et c’est ça qui me donne ma motivation. Puis, je rédige un plan d’affaires dans lequel j’écris toutes les étapes à franchir, et toutes les options auxquelles j’ai pensé. Avec ça, je suis bien armée pour passer à l’action.»

Toujours rester dans l’action

«Quand je commence à m’ennuyer quelque part, dit Dominic Gagnon, je m’en vais. Alors que notre entreprise avait une belle réussite dans l’événementiel, j’ai voulu essayer autre chose en attaquant le marché des parcs d’attraction et des zoos. Même mon rôle dans l’entreprise pourrait changer: peut-être qu’un jour, je vais laisser mon poste de PDG pour aller travailler aux ventes parce que ça m’intéresse. Je m’assure de toujours être dans l’action.»

Rester engagé, même quand on se sent moins motivé

«Il y a un degré de maturité émotionnelle qu’on doit aller chercher pour rester engagé, explique Martin Latulippe. On doit apprendre qu’il est normal de faire certaines choses à répétition, sur la durée, même si elles ne nous tentent pas vraiment, parce qu’elles sont nécessaires. C’est en les faisant qu’on développe des compétences qui nous amènent vers le succès – comme les sportifs qui s’entraînent régulièrement.»


L’essentiel des nouvelles importantes chaque jour en 10 minutes? C’est ce que vous offrent, par courriel, les deux bulletins de nouvelles quotidiens d’InfoBref. Essayez-les: abonnez-vous gratuitement ici ou cliquez sur Infolettres en haut à droite


Sources d’inspiration

Balados

alias entrepreneur.e, recommandé par Serge Beauchemin

Hypercroissance, recommandé par Dominic Gagnon

The Ed Mylett Show, recommandé par Martin Latulippe

Livres

Changer d’état d’esprit: une nouvelle psychologie de la réussite, de Carol S. Dweck, recommandé par Martin Latulippe [en anglais: Mindset – Updated Edition: Changing The Way You think To Fulfil Your Potential]

Un rien peut tout changer, de James Clear, recommandé par Martin Latulippe [en anglais: Atomic Habits: An Easy & Proven Way to Build Good Habits & Break Bad Ones]

No Rules Rules: Netflix and the Culture of Reinvention, de Reed Hastings et Erin Meyer, recommandé par Dominic Gagnon

Vous avez aimé ces conseils et témoignages? Faites-en profiter les autres: partagez cet article; et abonnez-vous gratuitement aux bulletins de nouvelles d’InfoBref si ce n’est déjà fait.

Patrick Pierra