ENTREPRENEURS, PROFESSIONNELS, INVESTISSEURS ENTREPRENEUR·ES et
PROFESSIONNEL·LES

Voici l’info qu’il vous faut:
pertinente, utile et brève

Recevez gratuitement du lundi au vendredi:

et un samedi par mois:

Votre adresse servira uniquement à vous envoyer nos infolettres. Vous ne recevrez pas de courriels publicitaires et vous pourrez vous désabonner en tout temps.

InfoBref vous est offert gratuitement grâce au soutien de:

Québec et Ottawa investiront jusqu’à 7 milliards $ dans l’usine de Northvolt

Mis à jour le 29 sept. 2023
par Johanna Sabys
Québec et Ottawa investiront jusqu’à 7 milliards $ dans l’usine de Northvolt

(Source: compte X de François Legault / Émilie Nadeau)

  • François Legault et Justin Trudeau ont salué l’arrivée de Northvolt au Québec. Ils soutiennent que les batteries pour véhicules électriques qui seront produites dans son usine, à partir de sources d’énergie propres, seront «parmi les plus vertes au monde».
  • Les 2 gouvernements investiront ensemble 2,7 milliards $ dans le projet de l’entreprise suédoise. Ils lui accorderont aussi jusqu’à 4,6 milliards $ d’incitatifs à la production. Selon Québec et Ottawa, le projet devrait générer des retombées économiques égales à la valeur de ces incitatifs 5 à 9 ans après le début des activités commerciales de l’usine.

Estimée à 7 milliards $, la première phase du projet de Northvolt représente «le plus grand investissement manufacturier de l’histoire du Québec», affirme François Legault. 

Les gouvernements soutiennent qu’elle permettra au Québec de «mettre en place tous les éléments de la filière batterie, de la mine jusqu’au recyclage». 

  • Les usines de Northvolt permettront de transformer sur place les ressources naturelles québécoises, au lieu de les exporter.  

Financement public

Pour financer la construction de l’usine de Northvolt: 

  • Le Québec investira 1,37 milliard $ (420 millions $ en participation et le reste sous forme de prêt pardonnable). 
  • Le Canada investira jusqu’à 1,34 milliard $. 

De plus, Québec et Ottawa fourniront à Northvolt une aide financière à la production qui sera équivalente au crédit pour production manufacturière de pointe offert par le gouvernement américain. 

  • Ces incitatifs s’appliqueront aux batteries que Northvolt fabriquera et vendra. 
  • Ils atteindront jusqu’à 4,6 milliards $, dont un tiers sera payé par le Québec.

Le financement total provenant des gouvernements pourrait donc dépasser 7 milliards $.

  • Pour comparaison, la plus récente estimation du cout total du Réseau express métropolitain (Rem) est de 8 milliards $.

L’essentiel des nouvelles importantes chaque jour en 5 minutes? C’est ce que vous offre notre infolettre InfoBref Matin. Essayez-la et voyez pourquoi plus de 22 000 Québécois·es la reçoivent chaque jour: abonnez-vous gratuitement ici ou en cliquant Infolettres en haut à droite


Retombées attendues

À terme, les gouvernements s’attendent à ce que le projet de Northvolt: 

  • crée, directement et indirectement, des dizaines de milliers d’emplois à travers le Canada (dès la première phase du projet, l’usine de Northvolt devrait créer directement jusqu’à 3000 emplois au Québec); et
  • injecte chaque année jusqu’à 1,6 milliard $ dans l’économie canadienne (PIB).

Réactions de l’opposition au Québec 

Le co-porte-parole solidaire Gabriel Nadeau-Dubois qualifie le projet de «gigantesque» et espère que les Québécois «en auront pour leur argent».  

Le député libéral Frédéric Beauchemin soutient le projet, mais s’inquiète par rapport aux manques actuels de logements et «de bras», et au potentiel manque d’énergie. 

Le député péquiste Joël Arseneau se demande si la production de l’électricité nécessaire pour le projet est compatible avec l’objectif du Québec de réduire avant 2030 ses émissions de GES de 37,5%.

[voir aussi: Projet de méga-usine de batteries Northvolt en Montérégie – voici l’essentiel]

Johanna Sabys