ENTREPRENEURS, GESTIONNAIRES, PROFESSIONNELS ENTREPRENEUR·ES et
PROFESSIONNEL·LES

Voici l’info qu’il vous faut:
pertinente, utile et brève

Recevez gratuitement du lundi au vendredi:

et chaque samedi:

Votre adresse servira uniquement à vous envoyer nos infolettres. Vous ne recevrez pas de courriels publicitaires et vous pourrez vous désabonner en tout temps.

InfoBref vous est offert gratuitement grâce au soutien de:

Jeune entreprise québécoise innovante (Révélation 2023 de Startup Montréal)

Displaid améliore la vie des gens atteints d’insuffisance rénale ou cardiaque

Mis à jour le 28 nov. 2023
par Félix Côté
Displaid améliore la vie des gens atteints d’insuffisance rénale ou cardiaque

La 4 cofondateurs de Displaid: Frédérick Drouin, Carlos Cesar Fallaque Beltran, Jonathan Boudreau et Mathieu Rivet

  • Les personnes qui souffrent d’insuffisance rénale ou cardiaque doivent régulièrement se rendre à l’hôpital afin de passer des tests et recevoir des traitements.
  • La jeune pousse montréalaise Displaid a conçu un appareil qui les libèrerait de cette obligation. 

Le problème auquel s’attaque l’entreprise est l’obligation d’aller à l’hôpital très régulièrement. 

L’insuffisance cardiaque ou rénale sont des troubles qui empêchent le cœur ou les reins de répondre aux besoins du corps.

  • Au Québec, 160 000 personnes sont atteintes de ces maladies. 

«Les personnes qui en souffrent accumulent de l’eau dans leur corps, ce qui peut devenir dangereux pour les poumons», explique Jonathan Boudreau, PDG et cofondateur de Displaid

Lorsqu’elles sont chez elles, ces personnes n’ont aucun moyen de savoir par elles-mêmes si du liquide s’accumule dans leurs poumons. 

  • «Les patients s’en rendent compte seulement lorsque leur état atteint un stade jugé grave», dit Jonathan Boudreau. 

Par conséquent, les personnes atteintes devraient, de manière préventive, se rendre à l’hôpital plusieurs fois par semaine pour subir des radiographies ou des tests d’imagerie par résonance magnétique (IRM). 

  • Ces tests permettent de déterminer si une dialyse (un traitement qui permet d’éliminer les liquides en excès dans le corps) est nécessaire. 
  • Or «ces tests sont contraignants pour le patient et ils coutent très cher au système de santé», souligne l’entrepreneur.

Message du commanditaire

Inscrivez-vous à notre infolettre pour recevoir toutes les deux semaines des actualités fraîches sur les startups à Montréal et au Québec

La solution de Displaid est une ceinture thoracique connectée qui permet au patient de détecter la présence de liquide pulmonaire sans devoir se déplacer à l’hôpital.

Le patient doit porter la ceinture une fois par jour, pendant environ 1 minute.

L’appareil est doté d’une technologie d’imagerie médicale qui détecte, à l’aide d’un algorithme d’intelligence artificielle, la présence de liquide pulmonaire, et ce dès la phase asymptomatique.

  • La détection se fait «plusieurs semaines avant que des complications n’apparaissent», souligne Jonathan Boudreau. 

Lorsque la ceinture détecte une quantité trop élevée de liquide, elle envoie une alerte au médecin qui suit le patient. Cette alerte permet au médecin d’ajuster la médication du patient et ainsi de prévenir des complications.

La technologie de Displaid peut réduire d’environ 45% les hospitalisations liées à l’insuffisance rénale ou cardiaque, soutient le PDG de l’entreprise. 


Pour l’essentiel des nouvelles et tendances en affaires, finances et technologies, abonnez-vous ici aux infolettres gratuites d’InfoBref ou en cliquant le bouton Infolettres en haut à droite


Le modèle d’affaires de la startup sera de vendre à des hôpitaux un abonnement qui leur permettra de prêter des ceintures à leurs patients et d’assigner des alertes à chaque médecin traitant.

Displaid commencera sous peu, en collaboration avec de grands hôpitaux du Québec, des essais cliniques auprès de patients humains. 

L’entreprise fait partie des 20 jeunes pousses sélectionnées cette année dans le programme Bourse+ de Startup Montréal. [Découvrez d’autres jeunes entreprises québécoises innovantes soutenues par cet organisme et par d’autres.]

Message du commanditaire

Inscrivez-vous à notre infolettre pour recevoir toutes les deux semaines des actualités fraîches sur les startups à Montréal et au Québec

Prochaines étapes:

Après ses essais cliniques, la jeune pousse compte mener des projets pilotes dans plusieurs hôpitaux du Québec, avant de commercialiser son appareil en Amérique du nord et en Europe. 

À long terme, elle envisage de développer des appareils qui, de façon similaire, suivraient d’autres maladies, comme la fibrose kystique.

Pour recevoir chaque lundi le portrait d’une jeune entreprise québécoise innovante, abonnez-vous gratuitement à l’infolettre d’InfoBref ici (ou en cliquant Infolettres en haut à droite): elle vous donnera chaque jour, en 5 minutes, l’essentiel des nouvelles économiques, technologiques et politiques

Félix Côté