ENTREPRENEURS, PROFESSIONNELS, INVESTISSEURS ENTREPRENEUR·ES et
PROFESSIONNEL·LES

Voici l’info qu’il vous faut:
pertinente, utile et brève

Recevez gratuitement du lundi au vendredi:

et un samedi par mois:

Votre adresse servira uniquement à vous envoyer nos infolettres. Vous ne recevrez pas de courriels publicitaires et vous pourrez vous désabonner en tout temps.

InfoBref vous est offert gratuitement grâce au soutien de:

Jeune entreprise québécoise innovante (Révélation 2024 de Startup Montréal)

CarInspect réduit les risques que votre prochaine voiture d’occasion soit un citron

Mis à jour le 9 juin 2024
par Félix Côté
CarInspect réduit les risques que votre prochaine voiture d’occasion soit un citron

Les 2 cofondateurs de CarInspect: Adélaïde Favé, cheffe marketing, et Edouard Schaeffer, PDG

  • Le marché des véhicules usagés est une jungle dans laquelle, sans les vérifications appropriées, les probabilités d’acheter une voiture à problèmes sont assez élevées.
  • La jeune pousse montréalaise CarInspect propose un service d’inspection pré-achat: un mécanicien certifié peut aller inspecter pour vous tout type d’automobile, afin de vous éviter d’acheter un citron.

Le problème

Il n’est pas évident de prendre une décision éclairée quand on achète un véhicule usagé.

«Contrairement à d’autres régions du monde, le marché des véhicules usagés n’est pas très règlementé en Amérique du Nord», explique Adélaïde Favé, cheffe marketing et cofondatrice de CarInspect.

  • En France, par exemple, tous les véhicules automobiles doivent être inspectés périodiquement pour être autorisés à circuler sur les routes.
  • Ce n’est pas le cas au Québec, ni ailleurs au Canada.

La faible règlementation laisse place à des pratiques douteuses et à un manque de transparence de la part des vendeurs.

  • Certains gestes frauduleux, comme le recul d’odomètre, sont de plus en plus courants, dit Adélaïde Favé.

Par conséquent, il y a un climat de méfiance généralisée dans le marché des voitures usagées, observe l’entrepreneure.

Or, il est parfois difficile de trouver un inspecteur qualifié et compétent pour bien examiner un véhicule que l’en envisage d’acheter.

Message du commanditaire

Inscrivez-vous à notre infolettre pour recevoir toutes les deux semaines des actualités fraîches sur les startups à Montréal et au Québec

La solution

CarInspect a conçu un service en ligne destiné aux acheteurs: ils peuvent y demander une inspection de véhicule avec un inspecteur certifié – c’est-à-dire un mécanicien qui détient une certification gouvernementale liée à la mécanique automobile.

La jeune pousse achemine les demandes à son réseau d’inspecteurs indépendants (ils ne sont pas affiliés à des garages).


Pour l’essentiel des nouvelles et tendances en affaires, finances et technologies, abonnez-vous ici aux infolettres gratuites d’InfoBref ou en cliquant le bouton Infolettres en haut à droite


  • L’inspecteur qui se manifeste le premier communique lui-même avec le vendeur du véhicule pour fixer un rendez-vous.
  • La grande majorité des inspections demandées sont réalisées en moins de 24 heures et la quasi-totalité, en moins de 48 heures dit Adélaïde Favé.

Pour l’inspection, l’inspecteur suit un protocole standardisé par CarInspect et adapté au modèle de véhicule.

Ensuite:

  • L’inspecteur appelle le client pour lui faire part de ses observations et répondre à ses questions.
  • L’inspecteur lui envoie de plus un rapport détaillé qui couvre la mécanique du véhicule, son esthétisme, ses fonctionnalités et les réparations qui pourraient être nécessaires ou suggérées.

Message du commanditaire

Inscrivez-vous à notre infolettre pour recevoir toutes les deux semaines des actualités fraîches sur les startups à Montréal et au Québec

Le modèle d’affaires

Aux particuliers, l’entreprise vend son service d’inspection au coût unitaire de:

  • 189 $ pour les véhicules à essence ou hybrides non rechargeables; ou
  • 209 $ pour les véhicules électriques ou hybrides rechargeables.

Aux entreprises qui ont besoin de plusieurs inspections par an, par exemple les encans d’automobiles ou les compagnies d’assurance, la jeune pousse vend l’accès à un service logiciel, tarifé selon le nombre d’inspections.

CarInspect a obtenu 600 000 $ l’été dernier en financement de préamorçage. 

Elle fait partie des 20 jeunes pousses sélectionnées cette année dans le programme Bourse+ de Startup Montréal. [Découvrez d’autres jeunes entreprises québécoises innovantes soutenues par cet organisme et par d’autres.]

Prochaines étapes

CarInspect se prépare à voir son chiffre d’affaires atteindre 1 million $ cette année et à pénétrer le marché américain l’an prochain.

À plus long terme, elle veut raffiner son offre de service pour vendre des inspections personnalisées qui couvriraient spécifiquement certains aspects de manière plus détaillée, comme l’esthétisme ou la mécanique.


Pour recevoir chaque lundi le portrait d’une jeune entreprise québécoise innovante, abonnez-vous gratuitement à l’infolettre d’InfoBref ici (ou en cliquant Infolettres en haut à droite): elle vous donnera chaque jour, en 5 minutes, l’essentiel des nouvelles économiques, technologiques et politiques

Félix Côté