ENTREPRENEURS, PROFESSIONNELS, INVESTISSEURS ENTREPRENEUR·ES et
PROFESSIONNEL·LES

Voici l’info qu’il vous faut:
pertinente, utile et brève

Recevez gratuitement du lundi au vendredi:

et un samedi par mois:

Votre adresse servira uniquement à vous envoyer nos infolettres. Vous ne recevrez pas de courriels publicitaires et vous pourrez vous désabonner en tout temps.

InfoBref vous est offert gratuitement grâce au soutien de:

Jeune entreprise québécoise innovante (Révélation 2023 de Startup Montréal)

Biolift soulage le dos des travailleurs

Publié le 5 sept. 2023
par Félix Côté
Biolift soulage le dos des travailleurs

Laurent Blanchet, cofondateur et PDG de Biolift

  • Le travail physique est la cause de plusieurs blessures au dos, surtout pour les travailleurs appelés à manipuler des lourdes charges.
  • La jeune entreprise montréalaise Biolift a conçu un exosquelette qui réduit le poids des charges soulevées, et donc les risques de blessures. 

Le problème auquel s’attaque l’entreprise est le risque de blessure pour les travailleurs qui doivent soulever de lourdes charges dans le cadre de leur travail. 

«Une blessure au dos est longue à guérir, explique Laurent Blanchet, cofondateur et PDG de Biolift. Une blessure typique nécessite en moyenne 10 jours de convalescence, mais cette période s’étire souvent jusqu’à plus de 45 jours.»

C’est problématique non seulement pour les personnes qui se blessent et doivent prendre le temps de guérir, mais aussi pour leur employeur qui doit se passer temporairement d‘un employé, alors qu’il y a pénurie de main-d’œuvre. 

Message du commanditaire

Inscrivez-vous à notre infolettre pour recevoir toutes les deux semaines des actualités fraîches sur les startups à Montréal et au Québec

La solution de Biolift est un exosquelette. Il diminue l’effort musculaire des personnes qui travaillent au sol ou en position penchée. 

Cet exosquelette entièrement fabriqué au Québec fonctionne sans moteur, grâce à un système de ressorts à air comprimé.

  • Le système ajoute une force équivalente à l’énergie requise pour lever une charge de 20 kg.

«La structure permet de ménager le dos dans plusieurs situations, dit Laurent Blanchet: pour soulever des charges, pour exécuter des tâches répétitives, et pour travailler dans la même position de manière prolongée.» 

Un des avantages du produit, souligne-t-il, est qu’il est conçu pour travailler dans des milieux difficiles et nécessite peu d’entretien. Pour un usage normal, les pistons doivent être changés une fois par année. 


Pour l’essentiel des nouvelles et tendances en affaires, finances et technologies, abonnez-vous ici aux infolettres gratuites d’InfoBref ou en cliquant le bouton Infolettres en haut à droite


Le modèle d’affaires de l’entreprise est de louer ses exosquelettes aux entreprises qui veulent équiper leurs employés. 

L’entreprise a déjà une quinzaine de clients, principalement au Canada, avec qui elle collabore pour peaufiner le développement de son produit. Au total, elle a loué jusqu’à présent une centaine d’exosquelettes.

À long terme, les entreprises qui le désirent pourront acheter les exosquelettes plutôt que les louer.

Biolift compte mener une première ronde de financement d’ici un an. Laurent Blanchet a l’objectif d’amasser environ 2 millions $. 

L’entreprise fait partie des 20 jeunes pousses sélectionnées cette année dans le programme Bourse+ de Startup Montréal. [Découvrez d’autres jeunes entreprises québécoises innovantes soutenues par cet organisme et par d’autres.]

Message du commanditaire

Inscrivez-vous à notre infolettre pour recevoir toutes les deux semaines des actualités fraîches sur les startups à Montréal et au Québec

Prochaines étapes:

Dans les prochains mois, l’entreprise va réaliser, à des fins marketing, une série de capsules vidéos relatant les témoignages de ses actuels clients et les usages qu’ils font de l’exosquelette. 

À moyen terme, Biolift compte fabriquer au Québec 500 exosquelettes; puis accélérer la commercialisation de son produit au Canada avant de l’exporter, en commençant par les États-Unis.

Félix Côté