ENTREPRENEURS, GESTIONNAIRES et PROFESSIONNELS ENTREPRENEUR·E·S ET
PROFESSIONNEL·LE·S

Voici l’info qu’il vous faut:
pertinente, utile et brève

Recevez gratuitement chaque jour:

Votre adresse servira uniquement à vous envoyer nos infolettres. Vous ne recevrez pas de courriels publicitaires et vous pourrez vous désabonner en tout temps.

Électricité: Legault va «corriger la situation» pour éviter une hausse de 5%

Publié le 15 mars 2022
par Johanna Sabys

François Legault (Source: Bureau du premier ministre)

  • François Legault n’avait «pas prévu» que l’inflation pourrait atteindre jusqu’à 5% lorsque son gouvernement a indexé les tarifs d’Hydro-Québec sur l’inflation.
  • Lors de la reprise des travaux à l’Assemblée nationale, le premier ministre a affirmé mardi qu’il allait «mettre en place un mécanisme» pour éviter une forte hausse des tarifs d’électricité l’an prochain. 

Fin 2019, Québec a fait adopter grâce au bâillon la Loi visant à simplifier le processus d’établissement des tarifs de distribution d’électricité.

  • Cette loi a mis fin à l’examen annuel de la Régie de l’énergie, qui autorisait jusque-là les hausses de tarifs d’Hydro-Québec.

Les tarifs ont été gelés en 2020. Ils ont ensuite augmenté de 1,3% l’an dernier, et doivent augmenteront de 2,6% au 1er avril.

L’inflation était un indicateur stable et prévisible au moment de faire adopter la loi, selon le gouvernement.   

Avec sa loi 34, Québec comptait limiter l’augmentation des tarifs d’électricité pour éviter qu’ils augmentent d’un pourcentage plus élevé que l’inflation, comme c’était arrivé dans le passé, soutient Legault. 

  • Mais la pandémie a tout changé, plaide-t-il.  
  • Il s’agit selon lui d’«une situation spéciale».  

Une hausse d’Hydro de 4 à 5% au 1er avril 2023? C’est ce qui pourrait attendre les Québécois si les tarifs d’Hydro-Québec restent indexés sur l’inflation.

Dans le prochain budget, qui sera présenté mardi prochain, Legault promet une aide spéciale d’un montant unique «pour compenser l’augmentation de l’inflation».

  • Cette aide serait versée aux Québécois cette année et l’an prochain. 

Le parti libéral demande à Québec de faire marche arrière et de ramener le processus d’un examen annuel par la Régie de l’énergie. 

  • Dominique Anglade a proposé dimanche de suspendre la TVQ sur l’électricité et de l’éliminer sur les produits essentiels [détails dans notre bulletin de lundi matin]. 

Le député libéral Marc Tanguay a souligné mardi qu’aucun amendement de la loi adoptée en 2019 ne prévoit que le premier ministre peut «intervenir en envoyant un chèque».

Johanna Sabys