ENTREPRENEURS, GESTIONNAIRES et PROFESSIONNELS ENTREPRENEUR·E·S ET
PROFESSIONNEL·LE·S

Voici l’info qu’il vous faut:
pertinente, utile et brève

Recevez gratuitement chaque jour:

Votre adresse servira uniquement à vous envoyer nos infolettres. Vous ne recevrez pas de courriels publicitaires et vous pourrez vous désabonner en tout temps.

Bientôt des dirigeables construits au Québec?

Mis à jour le 31 oct. 2021
par Félix Côté

Vue d’artiste d’un dirigeable LCA60T en opération de chargement de bois (Source: Groupe CNW/Flying Whales)

  • L’entreprise française Flying Whales (baleines volantes), qui conçoit des dirigeables-cargos à propulsion électrique, compte installer une partie de ses activités au Québec dès qu’elle aura obtenu l’approbation d’Ottawa pour le faire. 
  • Pour augmenter les chances que l’entreprise puisse s’établir au Québec, certains de ses actionnaires ont récemment racheté les 25% de parts que détenait Avic General, un investisseur chinois en qui Ottawa voyait un risque d’espionnage industriel. 

Le gouvernement du Québec a déjà investi 30 millions $ dans Flying Whales par l’intermédiaire d’Investissement Québec, et ce avant qu’Ottawa ne bloque le projet, à l’époque où un quart des parts de l’entreprise était détenu par un groupe chinois.   

  • Le gouvernement du Québec possède 25% de la société-mère française et 49,9% de sa filiale québécoise. 

Le projet de Flying Whales est de développer un dirigeable rigide.

  • Il pourrait transporter jusqu’à 60 tonnes. 
  • Il serait conçu pour accéder à des zones difficiles d’accès, comme en forêt. 

Selon La Presse Canadienne, la production des appareils devrait débuter en 2023 en France, puis en 2026 au Québec. 

Félix Côté