ENTREPRENEURS, PROFESSIONNELS et INVESTISSEURS ENTREPRENEUR·ES et
PROFESSIONNEL·LES

Voici l’info qu’il vous faut:
pertinente, utile et brève

Recevez gratuitement du lundi au vendredi:

et chaque samedi:

Votre adresse servira uniquement à vous envoyer nos infolettres. Vous ne recevrez pas de courriels publicitaires et vous pourrez vous désabonner en tout temps.

La démission de la PDG d’Hydro-Québec suscite beaucoup de réactions

Mis à jour le 11 janv. 2023
par Johanna Sabys
La démission de la PDG d’Hydro-Québec suscite beaucoup de réactions

Sophie Brochu (Source: Hydro-Québec)

  • Hydro-Québec a annoncé la fin du mandat de sa PDG Sophie Brochu. Elle quittera ses fonctions le 11 avril après avoir dirigé la société d’État pendant 3 ans. C’est moins que ses 2 prédécesseurs, qui sont restés en poste 5 et 10 ans. 
  • Sophie Brochu n’a pas précisé les raisons de sa démission. François Legault l’a remerciée pour sa contribution. Les partis d’opposition réclament de la transparence et jugent que son départ est inquiétant.

Sophie Brochu était à la tête d’Hydro-Québec depuis avril 2020

La PDG a souligné, dans un communiqué, qu’elle avait commencé son mandat au moment où le Québec était frappé de plein fouet par la pandémie.

  • La situation économique et sociale était alors hautement préoccupante. 
  • Brochu dit qu’elle s’est sentie interpellée.

«Le moment est venu de passer le flambeau», écrit-elle.

  • Elle estime désormais que le tumulte lié à la pandémie est en grande partie derrière nous, et qu’Hydro-Québec se trouve aujourd’hui en bonne posture.
  • La société d’État dispose d’un plan stratégique qui trace la voie de la transition énergétique du Québec, dit-elle, et sa situation financière est excellente. 

Le Conseil d’administration d’Hydro-Québec est «en mesure de recommander des candidats et candidates au gouvernement», précise le communiqué. 

  • La nomination du PDG d’Hydro-Québec fait l’objet d’une décision du Conseil des ministres.

Savoir l’essentiel des nouvelles chaque matin en 5 minutes? C’est possible, grâce à l’infolettre quotidienne d’InfoBref. Simple, claire, et utile. Faites comme plus de 12 000 Québécois·es, essayez-la: abonnez-vous gratuitement ici ou en cliquant Infolettres en haut à droite


Réactions

François Legault a remercié sur Twitter Sophie Brochu pour sa contribution. 

Il a cité 2 grands chantiers sur lesquels elle a travaillé:

  • le contrat d’approvisionnement conclu avec l’État de New York; et 
  • le développement de la filière éolienne.

Le chef libéral Marc Tanguay a écrit sur Twitter que le gouvernement devra nommer une personne qui a «les hautes compétences nécessaires». 

  • Selon Tanguay, «transparence et dialogue national sont requis».

Le député solidaire Haroun Bouazzi juge que le départ de Sophie Brochu est «très inquiétant». 

  • Bouazzi note qu’elle avait énoncé une vision claire centrée sur la transition énergétique.
  • Il souligne qu’elle s’inquiétait des récents choix du gouvernement Legault qui, selon elle, risquaient de transformer le Québec en «Dollarama» de l’électricité à bas prix pour les entreprises étrangères.

En octobre, elle avait affirmé qu’elle resterait à la tête d’Hydro-Québec «tant que le cadre de gouvernance de la société serait sain et qu’elle serait capable de faire valoir les grandes prérogatives du besoin du système énergétique».

Johanna Sabys