ENTREPRENEURS, PROFESSIONNELS et INVESTISSEURS ENTREPRENEUR·ES et
PROFESSIONNEL·LES

Voici l’info qu’il vous faut:
pertinente, utile et brève

Recevez gratuitement du lundi au vendredi:

et chaque samedi:

Votre adresse servira uniquement à vous envoyer nos infolettres. Vous ne recevrez pas de courriels publicitaires et vous pourrez vous désabonner en tout temps.

Conseils pour vos FINANCES

Devenez riche grâce au CELI

Mis à jour le 20 nov. 2022
Fabien Major
par Fabien Major
Chroniqueur en finances personnelles à InfoBref
Devenez riche grâce au CELI

(Source: Jude Beck/Unsplash)

  • Chaque mois de janvier amène une nouvelle occasion de contribuer au Compte d’épargne libre d’impôt.
  •  Souvent mal compris ou négligé, il offre pourtant aux investisseurs un outil unique pour s’enrichir à long terme.

Combien peut-on contribuer au CELI?

Encore une fois cette année, la contribution maximale au compte d’épargne libre d’impôt est de 6000 $.

  • C’est la contribution maximale si votre CELI était déjà «plein».
  • Si, au contraire, vous n’y avez jamais contribué depuis sa création en 2009, vous avez le droit d’y déposer jusqu’à 75 500 $.
  • Le CELI est réservé aux adultes. Pour pouvoir y contribuer tous les ans depuis sa création, vous deviez avoir au moins 18 ans en 2009.

Alors que le plafond de cotisation au REER dépend de votre revenu, le plafond de cotisation au CELI est établi chaque année par une directive du ministre des Finances.

Voici les plafonds des années passées:

  • 2009, 2010, 2011 et 2012: 5 000 $ par année
  • 2013 et 2014: 5 500 $par année
  • 2015: 10 000 $
  • 2016, 2017 et 2018: 5 500 $ par année
  • 2019 et 2020: 6 000 $ par année

Savoir l’essentiel des nouvelles chaque matin en 5 minutes? C’est possible, grâce à l’infolettre quotidienne d’InfoBref. Simple, claire, et utile. Faites comme plus de 12 000 Québécois·es, essayez-la: abonnez-vous gratuitement ici ou en cliquant Infolettres en haut à droite


Quel est l’avantage du CELI?

Le CELI offre un avantage formidable: obtenir un rendement sur vos investissements sans jamais payer aucun impôt sur ce rendement.

C’est unique.

  • Vous ne trouverez cet avantage imbattable dans aucun autre régime d’épargne: ni le REER, ni le CRI, ni le FERR, ni le FRV.
  • Ce n’est pas non plus le cas du REEE. Contrairement à la croyance populaire, les retraits du REEE sont imposables – dans les mains du bénéficiaire: l’enfant qui étudie. (S’il a peu ou pas d’autres revenus, il ne paiera cependant pas d’impôts, ou très peu.)

Dans un CELI, les gains ne sont jamais imposables. Cela vaut autant pour une personne bien nantie que pour quelqu’un ayant un patrimoine très modeste.


­Consultez la section ARGENT d’InfoBref avec chaque jour nos nouvelles brèves, et chaque samedi nos conseils de finances personnelles, consommation et investissement.
Pour les recevoir gratuitement par courriel, abonnez-vous aux infolettres d’InfoBref ici ou en cliquant Infolettres en haut à droite


Pourquoi et comment utiliser le CELI?

Les gains qui proviennent des investissements dans un CELI ne s’ajoutent pas au revenu personnel imposable. Ce type de compte est donc particulièrement intéressant pour conserver le plus longtemps possible la totalité de ses pensions gouvernementales ou pour accéder au Supplément de revenu garanti.

Pour répartir judicieusement ses placements entre différents comptes de placements (REER, REEE, compte au comptant, régime de retraite…), il est recommandé de placer dans un CELI ses investissements les plus «dynamiques» ou générateurs de croissance. Par exemple:

  • les actions de petites et moyennes capitalisations;
  • les actions d’entreprises nouvellement introduites en bourse;
  • les titres technologiques;
  • les actions de marchés émergents.

Si la valeur des titres dans votre CELI bondit et crée un profit important au fil du temps, ce profit sera entièrement libre d’impôt.

> Autre chronique: Comment investir en immobilier en profitant d’opportunités et en répartissant ses risques

Prenez le cas (fictif) de Simon, un fan fini de la marque Tesla. Dès l’introduction du titre TSLA au Nasdaq en 2010, Simon a dirigé toutes ses cotisations annuelles permises au CELI vers l’achat de ce titre très spéculatif.

Stratégiquement, il a concentré dans son CELI la portion de son patrimoine qui était la plus risquée, mais aussi la plus prometteuse.

Avec un investissement total sur dix ans de 65 000 $, savez-vous quel gain en capital Simon a généré? 4,7 millions $. Non imposables.

Voilà pourquoi le CELI est mon compte chouchou. Attention cependant, ne cotisez pas plus à votre CELI que le plafond auquel vous avez droit: vous devriez payer des pénalités de 1% par mois.

Pour recevoir la chronique Conseils pour VOS FINANCES de Fabien Major chaque samedi dans votre courriel, abonnez-vous gratuitement à l’infolettre InfoBref Votre argent ici ou en cliquant Infolettres en haut à droite

Fabien Major