ENTREPRENEURS, GESTIONNAIRES et PROFESSIONNELS ENTREPRENEURS ET
PROFESSIONNELS

Voici l’info qu’il vous faut:
pertinente, utile et brève

Recevez gratuitement chaque jour:

Votre adresse servira uniquement à vous envoyer nos bulletins d’information. Vous ne recevrez pas de courriels de partenaires commerciaux et vous pourrez vous désabonner en tout temps.

Troisième lien: Québec veut creuser 2 tunnels entre Québec et Lévis

Publié le 12 avr. 2022
par Johanna Sabys
  • À la place d’un tunnel de 19,4 m de diamètre et de 8,3 km de long, le nouveau projet que le gouvernement Legault dévoilera ce jeudi prévoit plutôt, selon La Presse, de construire 2 tunnels entre Québec et Lévis.
  • Le gouvernement a revu sa copie. Ces deux plus petits tunnels, un pour chaque direction, n’auraient que 4 ou 5 voix, et non 6. La facture totale serait moins élevée que les 7 à 10 milliards $ annoncés pour le premier projet. 

L’an dernier, le gouvernement a présenté son projet de construire, en 10 ans, l’un des plus gros tunnels au monde entre Québec et Lévis. 

Un tunnel jugé «pharaonique» par l’opposition

Les partis d’opposition avaient unanimement rejeté le gigantesque tunnel autoroutier qui était alors annoncé [détails dans notre article (25 mai)]. 

Par ailleurs, le gouvernement fédéral conditionne tout financement du projet à «la réussite des évaluations environnementales»: il ne financerait, le cas échéant, que la partie qui concerne le transport en commun.

Le nouveau projet a été dévoilé aux maires de Québec et Lévis.

Le ministre des Transports François Bonnardel a présenté mardi le nouveau projet aux maires de Québec et de Lévis, Bruno Marchand et Gilles Lehouillier. 

Lehouillier défend le troisième lien depuis l’an dernier. 

  • En sortant de la présentation, il a dit que ce «magnifique projet» réglera pour de bon les problèmes de circulation entre les deux rives. 

De son côté, Marchand ne s’est jamais officiellement prononcé sur le tunnel. 

  • Avant de se décider, le nouveau maire de Québec souhaitait obtenir plusieurs réponses, notamment sur les conséquences environnementales du projet. 
  • Mardi, il a dit qu’il voulait faire preuve de «délicatesse» et qu’il commenterait ce nouveau projet après la présentation du gouvernement.
Johanna Sabys