ENTREPRENEURS, GESTIONNAIRES et PROFESSIONNELS Entrepreneurs, gestionnaires et professionnels du Québec

Voici l’info qu’il vous faut: pertinente, utile et brève

Recevez gratuitement chaque jour en semaine

Vote de confiance au gouvernement Trudeau: la motion conservatrice a été rejetée grâce à l’appui des néo-démocrates

Publié le 21 oct. 2020
par Johanna Sabys
  • Les partis se sont prononcés cet après-midi sur la motion conservatrice, devenue un vote de confiance, qui réclamait la création d’un comité parlementaire pour enquêter sur l’affaire UNIS.
  • Le soutien du NPD permet au gouvernement minoritaire de Justin Trudeau de rester au pouvoir; il n’y aura pas d’élections fédérales cet automne.

Voici les positions des partis fédéraux sur ce vote qui aurait pu mettre le gouvernement libéral minoritaire en danger pour son premier anniversaire.

Le Parti conservateur (121 sièges) et le Bloc québécois (32 sièges)

  • Les deux partis se sont prononcés en faveur de la motion. 
  • Ils ont accusé les libéraux d’être prêts à tout pour éviter une nouvelle enquête sur l’affaire UNIS, y compris provoquer des élections qui pourraient leur permettre d’atteindre une majorité parlementaire. 

Les libéraux (154 sièges) 

  • Les libéraux ont évidemment rejeté la motion conservatrice défiant le gouvernement.
  • Justin Trudeau a dit qu’il ne souhaitait pas déclencher des élections en pleine crise sanitaire et a dénoncé «une motion toxique» qui démontre, selon lui, que les conservateurs «n’ont aucune confiance» dans ce gouvernement. 

Les néo-démocrates (24 sièges)

  • Le soutien du NPD a une fois de plus sauvé le gouvernement.
  • Jagmeet Singh a soutenu qu’une campagne électorale se ferait «au détriment de la population aux prises avec une crise d’ampleur historique».

Le Parti vert (3 sièges) 

  • Le parti a également rejeté la motion.
  • Selon la nouvelle chef Annamie Paul, «les Canadiens s’attendent à ce que leurs élus se concentrent sur leurs besoins en cette période de crise».
Johanna Sabys