ENTREPRENEURS, GESTIONNAIRES et PROFESSIONNELS ENTREPRENEUR·E·S ET
PROFESSIONNEL·LE·S

Voici l’info qu’il vous faut:
pertinente, utile et brève

Recevez gratuitement chaque jour:

Votre adresse servira uniquement à vous envoyer nos infolettres. Vous ne recevrez pas de courriels publicitaires et vous pourrez vous désabonner en tout temps.

Les restaurants Chez Ashton sont vendus à 2 jeunes entrepreneurs de Québec

Publié le 3 mars 2022
par Félix Côté

Les nouveaux propriétaires des restaurants Chez Ashton, Jean-Christophe Lirette et Émily Adam (Photo: Courtoisie)

  • Émily Adam et Jean-Christophe Lirette, deux entrepreneurs dans la jeune trentaine de la région de Québec, achètent la chaine de restauration rapide régionale Chez Ashton. 
  • Ashton Leblond, qui a fondé l’entreprise en 1969, cède ses parts et dit vouloir passer le flambeau à «des gens d’ici qui ont à cœur l’entreprise et la vitalité de la région».

Il y a 10 ans, lors d’un travail universitaire, les 2 nouveaux propriétaires avaient écrit un plan d’affaires pour acquérir la bannière Chez Ashton. 

  • Ils connaissent la restauration rapide: ils exploitent déjà un casse-croute Ti-Oui, à Saint-Raymond, dans la grande région de Québec.
  • Ils ont approché Ashton Leblond il y a 3 ans pour lui proposer leur plan d’affaires et lui acheter sa bannière. 

La transaction s’est finalement faite.

  • Desjardins Capital participe à la transaction à titre de partenaire. 
  • Le Fonds de solidarité FTQ et la CIBC participent aussi au financement. 

L’entreprise dit que ses 650 employés garderont leur emploi et que le siège social demeurera à Québec.


Entrepreneur·es, restez à l’affût des nouvelles économiques, financières, technologiques et politiques qui vous concernent en seulement quelques minutes par jour: abonnez-vous aux infolettres gratuites d’InfoBref ici ou en cliquant sur Infolettres en haut à droite


Le premier restaurant Chez Ashton a vu le jour en 1969.

Au fil des ans, le fondateur de l’entreprise a ouvert 23 restaurants répartis dans la région de Québec et en Beauce. 

La chaine, connue pour ses poutines et ses sandwichs au rosbif, est aujourd’hui considérée par plusieurs comme une «institution». 

Félix Côté