ENTREPRENEURS, GESTIONNAIRES et PROFESSIONNELS ENTREPRENEURS ET
PROFESSIONNELS

Voici l’info qu’il vous faut:
pertinente, utile et brève

Recevez gratuitement chaque jour:

Votre adresse servira uniquement à vous envoyer nos bulletins d’information. Vous ne recevrez pas de courriels de partenaires commerciaux et vous pourrez vous désabonner en tout temps.

Vaccins anti-Covid pour les enfants: que sait-on pour le moment?

Publié le 26 sept. 2021
par Agence Science-Presse

(Source: Pixabay)

  • Pfizer et BioNtech ont affirmé la semaine dernière que leur vaccin anti-Covid était «sécuritaire, bien toléré et montrait une réponse robuste des anticorps» chez les enfants de 5 à 11 ans. 
  • Les premières informations présentées par les 2 entreprises sont jugées encourageantes, mais les données sont encore insuffisantes, à quelques semaines de l’approbation du vaccin pour cette tranche d’âge au Canada et aux États-Unis. 

Pfizer et BioNtech sont sur le point de soumettre une demande d’autorisation pour la vaccination des 5 à 11 ans à Santé Canada et à la Food and Drug Administration (FDA) américaine.

  • Mais, dans leur communiqué, les 2 entreprises n’ont offert aucune donnée. 
  • Il faudra attendre plusieurs jours voire semaines avant qu’une étude révisée par d’autres scientifiques ne soit publiée.

On sait pour l’instant que les doses testées sur les enfants sont de 10 microgrammes par injection – contre 30 microgrammes pour les 16 ans et plus.

  • Sur son site, le Dr Jeremy Faust explique que Pfizer et BioNtech ont certainement choisi des doses de 10 microgrammes – alors que 2 autres doses, plus élevées, avaient été envisagées – pour limiter les risques d’effets secondaires.   

Avec ce dosage, les 2 entreprises disent obtenir:  

  • une réponse immunitaire «solide»; et 
  • des effets secondaires «comparables» à ceux observés chez les 16 à 25 ans.

Cette étude de Pfizer et BioNtech porte sur 2268 enfants de 5 à 11 ans.

  • Mais les 2 entreprises mènent une autre étude sur 4500 enfants de 6 mois à 11 ans dans 4 pays, dont les États-Unis. 
  • Les résultats pour les 2 à 5 ans et les 6 mois à 2 ans devraient être publiés dès la fin de l’année.

Cette annonce aurait pu arriver au début de l’été

  • Mais en juillet, la FDA avait demandé à Pfizer et Moderna d’augmenter le nombre d’enfants testés dans leurs études pour augmenter les chances de détecter de rares effets secondaires.
  • C’est pourquoi Moderna a, pour ses essais encore en cours, recruté plus de 13 000 enfants séparés en 3 groupes d’âge, dont les 6 mois à 5 ans.

Une autorisation d’urgence dès fin octobre? 

  • Probablement: l’évaluation par la FDA du vaccin pour les 16 ans et plus avait pris à peu près un mois l’automne dernier. 
  • Au Québec, le Dr Horacio Arruda, directeur national de santé publique, avait indiqué il y a plusieurs semaines déjà que les enfants devraient pouvoir être vaccinés à partir de novembre ou décembre. 

À cause du variant delta, le nombre de cas a augmenté chez les enfants dans de nombreux pays ces derniers mois. 

Agence Science-Presse