ENTREPRENEURS, GESTIONNAIRES et PROFESSIONNELS ENTREPRENEUR·E·S ET
PROFESSIONNEL·LE·S

Voici l’info qu’il vous faut:
pertinente, utile et brève

Recevez gratuitement chaque jour:

Votre adresse servira uniquement à vous envoyer nos infolettres. Vous ne recevrez pas de courriels publicitaires et vous pourrez vous désabonner en tout temps.

Faire entrer des concurrents étrangers: la solution des conservateurs pour faire baisser les prix des télécoms

Mis à jour le 29 sept. 2021
par Johanna Sabys
  • Pour réduire les factures de téléphone et d’Internet au pays, le chef du Parti conservateur Erin O’Toole propose de modifier les règles afin de laisser entrer de nouveaux acteurs dans le marché canadien des télécommunications.
  • Actuellement, les entreprises étrangères n’ont pas le droit de contrôler des fournisseurs de télécoms canadiens ni de détenir, directement ou indirectement, plus de 46,7% de leurs actions.

Si les factures de téléphone et d’Internet sont aussi élevées au pays, c’est surtout à cause du «manque de compétitivité» des fournisseurs canadiens, affirme Erin O’Toole. 

Les conservateurs veulent «une plus grande concurrence» pour faire baisser les prix. 

  • S’ils sont élus, ils souhaiteraient permettre aux entreprises étrangères de télécommunications d’offrir leurs services au Canada; 
  • à condition toutefois que «le même traitement soit accordé aux entreprises canadiennes dans le pays d’origine de l’entreprise».

Le Parti conservateur s’engage aussi à

  • connecter tous les Canadiens à l’Internet haute vitesse d’ici 2025;
  • s’assurer que l’investissement dans la large bande rurale et la baisse des tarifs soient des critères nécessaires «pour remporter les enchères» lorsque le gouvernement vend des blocs du spectre d’ondes; et 
  • soutenir le développement des entreprises locales pour concurrencer les géants nationaux des télécommunications.
Johanna Sabys