ENTREPRENEURS, GESTIONNAIRES et PROFESSIONNELS Entrepreneurs, gestionnaires et professionnels du Québec

Voici l’info qu’il vous faut: pertinente, utile et brève

Recevez gratuitement chaque jour en semaine

Si la Justice américaine condamne Google pour monopole, qui sera le prochain?

Publié le 21 oct. 2020
par Alain McKenna
  • L’accusation faite par le gouvernement américain contre Google reprend les arguments d’une enquête menée par des représentants démocrates au fil de la dernière année.
  • La même enquête détaillait également comment Apple, Amazon et Facebook détiennent elles aussi une position de monopole dans leur créneau respectif.

Selon cette enquête:

  • Google domine le marché mondial de la recherche et celui de la publicité en ligne.
  • Apple offre ses propres applications et détermine les règles du jeu de son lucratif App Store.
  • Amazon vend ses propres produits sur son site web, rivalisant directement avec les vendeurs des produits tiers qu’elle distribue.
  • Facebook est propriétaire des principaux services de messagerie les plus utilisés dans le monde.

Le résultat de la poursuite contre Google sera déterminant pour chacun de ces joueurs et pour toute l’économie numérique, estime Stéphane Ricoul, spécialiste de l’économie numérique et directeur du marketing pour l’agence montréalaise Talsom.

  • «Ça ne peut qu’être positif: ça va les forcer à ouvrir la porte pour de nouveaux joueurs», dit-il à InfoBref.
  • «Il y a un précédent: quand Microsoft a été démantelée au début du millénaire, cela a ouvert le marché pour d’autres, dont… Google.»

Si les États-Unis gagnaient leur bataille contre Google et les autres géants technos, d’autres entreprises pourraient en bénéficier, comme la Canadienne Shopify, le numéro deux du commerce électronique en Amérique du Nord, ajoute Stéphane Ricoul.

Mais la bataille judiciaire ne fait que commencer: la poursuite contre Microsoft a duré 4 ans, de 1997 à 2001.

Alain McKenna